Agritrop
Home

Effets des arbres d'ombrage sur les bioagresseurs de Coffea Arabica

Mouen Bedimo Joseph Aubert, Dufour Bernard Pierre, Cilas Christian, Avelino Jacques. 2012. Effets des arbres d'ombrage sur les bioagresseurs de Coffea Arabica. Cahiers Agricultures, 21 (2-3) : pp. 89-97.

Journal article ; Article de revue à facteur d'impact Revue en libre accès total
[img] Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_564546.pdf

Télécharger (3MB)

Titre anglais : Effects of shade trees on Coffea Arabica pests and diseases

Quartile : Q3, Sujet : AGRICULTURE, MULTIDISCIPLINARY / Quartile : Q3, Sujet : AGRONOMY

Liste HCERES des revues (en SHS) : oui

Thème(s) HCERES des revues (en SHS) : Géographie-Aménagement-Urbanisme-Architecture

Abstract : Le caféier Coffea Arabica est une plante ombrophile originaire d'Afrique. Sa culture s'est développée en dehors de sa zone d'origine dans le cadre de systèmes intensifs de type " plein soleil ", notamment sur le continent américain \; cependant dans de nombreuses régions, elle est restée associée à des arbres d'ombrage. La culture en plein soleil a permis d'accroître les productions, mais ses exigences en intrants la rendent dépendante de l'agrochimie. Aujourd'hui, la culture du caféier sous ombrage est étudiée en tant que système agro-forestier dans le but d'obtenir une production à la fois durable et respectueuse de l'environnement. L'effet de l'ombrage sur les populations de bioagresseurs a fait l'objet de plusieurs études conduites dans des situations écologiques très diverses. Cette synthèse permet de mettre en relief les effets directs ou indirects de l'ombrage sur le développement des principaux bioagresseurs du caféier. Les arbres d'ombrage peuvent affecter indirectement le développement des bioagresseurs via des modifications de la physiologie et de la croissance de la plante hôte, ou via la stimulation de l'activité des organismes bénéfiques. Ils peuvent l'affecter directement par des effets barrière ou des modifications du microclimat. On montre ainsi que l'ombrage permet de limiter la dispersion de Colletotrichum kahawae, agent causal de l'anthracnose des baies en interceptant les gouttes de pluie. Mais l'introduction de biodiversité végétale dans un système ne l'assure cependant pas d'être plus sain. Les arbres d'ombrage peuvent aussi avoir des effets indésirables. Certaines espèces sont, par exemple, des plantes hôtes des bioagresseurs du caféier, et les mêmes modifications du microclimat défavorables à certains bioagresseurs peuvent en favoriser d'autres. En conclusion, il est montré que les connaissances acquises peuvent être mises à profit pour gérer l'ombrage, dans le but de réduire l'impact des bioagresseurs Une approche " cortège parasitaire " paraît cependant nécessaire compte tenu des effets antagonistes de l'ombrage. (Résumé d'auteur)

Résumé (autre langue) : The coffee tree is a shade tolerant plant originating from Africa. Its cultivation however developed mainly apart from its zone of origin, particularly in Latin America, with intensive systems in full sun. With the extension of the zones of cultivation, certain traditional pests and diseases of the coffee tree, such as the coffee berry borer, also colonized new territories while others, such as the agent of the coffee berry disease Colletotrichum kahawae, remained on the continent of origin. During the extension of its zone of cultivation, the coffee tree encountered other pests and diseases which were already adapted to the new zones. The cultivation in full sun facilitates high production but requires more inputs, particularly pesticides. Today, the association of the coffee tree with shade trees in agroforestry systems is being studied from the point of view of greater crop and environmental sustainability. This paper presents an overview of the impact of shade trees on several important pests and diseases of the coffee tree. Various mechanisms, such as the barrier effect or the microclimate modification, will be discussed using examples. Lastly, recommendations will be proposed according to the pest and disease existing in the cultivation zones. The use of shade trees is particularly recommended in zones where the coffee berry disease prevails and agroforestry systems are especially recommended for use in these areas. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Coffea arabica, Culture sous couvert végétal, Ombrage, Agroforesterie, Choix des espèces, Agroécosystème, agrobiodiversité, Maladie des plantes, Contrôle de maladies, Ravageur des plantes, Lutte antiravageur, Étude de cas, Colletotrichum, Rouille, Scolytidae, Fertilité du sol, Pluviométrie

Mots-clés géographiques Agrovoc : Cameroun

Mots-clés complémentaires : Colletotrichum kahawae

Classification Agris : F08 - Cropping patterns and systems
H10 - Pests of plants
H20 - Plant diseases

Champ stratégique Cirad : Axe 1 (2005-2013) - Intensification écologique

Auteurs et affiliations

  • Mouen Bedimo Joseph Aubert, IRAD (CMR)
  • Dufour Bernard Pierre, CIRAD-BIOS-UPR Bioagresseurs (FRA)
  • Cilas Christian, CIRAD-BIOS-UPR Bioagresseurs (FRA)
  • Avelino Jacques, CIRAD-BIOS-UPR Bioagresseurs (CRI) ORCID: 0000-0003-1983-9431

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/564546/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2021-02-23 ]