Agritrop
Home

Influence des cultures mixtes fève/blé sur le potentiel mycorhizien des sols et la structure de la microflore mycorhizosphérique au Maroc

Wahbi Sanâa, Sanguin Hervé, Oufdou Khalid, Hafidi Mohamed, Galiana Antoine, Domergue Odile, Baudoin Ezékiel, Prin Yves, Duponnois Robin. 2012. Influence des cultures mixtes fève/blé sur le potentiel mycorhizien des sols et la structure de la microflore mycorhizosphérique au Maroc. In : 3ème Journées francophones des mycorhizes (JFM), Nancy, France, 05-07 septembre 2012. s.l. : s.n., Résumé, p. 84. Journées francophones des mycorhizes. 3, Nancy, France, 5 September 2012/7 September 2012.

Paper without proceedings
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_565815.pdf

Télécharger (201kB) | Preview
[img] Published version - Français
Access restricted to CIRAD agents
Use under authorization by the author or CIRAD.
ID565815b.pdf

Télécharger (2MB)

Matériel d'accompagnement : 1 poster

Abstract : De nombreux travaux attestent de l'importance de la microflore tellurique dans les mécanismes biologiques régissant la fertilité des sols. Dans un contexte de gestion durable des terres, une stratégie serait de gérer et de valoriser les propriétés de certaines composantes microbiennes tellurique (en particulier les champignons mycorhiziens) afin d'optimiser durablement la productivité des sols et les rendements des cultures. Sachant que le phosphore est considéré comme 1' un des principaux éléments du sol limitant la croissance des plantes et que les champignons mycorhiziens améliorent significativement la nutrition ph9sphatée des plantes, l'introduction de plantes hypermycotrophiques (Ex : légumineuses) dans des itinéraires culturaux augmenterait le potentiel mycorhizien des sols et ainsi combinerait un accès optimal aux ressources en P du sol (P inorganique/organique), une optimisation du processus de fixation symbiotique de l'azote dont le P est le facteur limitant majeur et, en conséquence, un emichissement du sol en azote. En prenant comme modèle d'étude une légumineuse hautement mycotrophique, la fève, utilisée en rotation ou en association avec le blé, les impacts de la légumineuse sur (i) le potentiel mycorhizien du sol, (ii) la diversité fonctionnelle et génétique de la microflore tellurique et (iii) les conséquences sur les processus microbiologiques impliqués dans racquisition du P par la plante, seront présentés en fonction d'une gamme de sols plus ou moins carencés en P assimilable. Ces premiers résultats seront ensuite discutés en fonction de leur impact sur le développement du blé et des stratégies à mettre en oeuvre pour les optimiser. Mots clés : Symbiose mycorhizienne, phosphore, fixation symbiotique de l'azote, fève, blé, microflore, diversité génétique et fonctionnelle. (Résumé d'auteur)

Classification Agris : F08 - Cropping patterns and systems
P34 - Soil biology
F62 - Plant physiology - Growth and development
P35 - Soil fertility

Auteurs et affiliations

  • Wahbi Sanâa, Université Cadi Ayyad (FRA)
  • Sanguin Hervé, CIRAD-BIOS-UMR LSTM (FRA)
  • Oufdou Khalid, Université Cadi Ayyad (MAR)
  • Hafidi Mohamed, Université Cadi Ayyad (MAR)
  • Galiana Antoine, CIRAD-BIOS-UMR LSTM (FRA) ORCID: 0000-0002-5293-5049
  • Domergue Odile, INRA (FRA)
  • Baudoin Ezékiel, IRD (SEN)
  • Prin Yves, CIRAD-BIOS-UMR LSTM (FRA) ORCID: 0000-0002-3706-0045
  • Duponnois Robin, IRD (SEN)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/565815/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-09-30 ]