Agritrop
Accueil

Biomasse forestière pour la production d'électricité rurale décentralisée : quel avenir des formations d'eucalyptus de la commune rurale d'Andaingo ?

Biomasse forestière pour la production d'électricité rurale décentralisée : quel avenir des formations d'eucalyptus de la commune rurale d'Andaingo ? Randrianjafy Honoré, Chaix Gilles, André Julien, Collas de Chatelperron Philippe, Razanavahy Hery, Randriamanantena Lovasoa, Razafindrianilana Norbert. 2012. In : Kajiala, Tattali, Djekabaara : valoriser les produits pour mieux conserver les forêts. Tome 1 : Les expériences nationales. Madagascar. Montagne Pierre (ed.), Bertrand Alain (ed.). Projet GESFORCOM. Antananarivo : CITE, 107-122. ISBN 978-2-915064-42-1

Texte intégral non disponible.

Chapitre d'ouvrage

Résumé : Andaingo est une zone rurale forestière et rizicole située à environ 200 km de la capitale, Antananarivo. La localité est un chef-lieu de commune rurale qui a une forte chance d'accélérer son développement avec l'appui de l'électrification rurale à. partir de biomasse. Cet écrit rassemble les potentialités de l'espèce Eucalyptus robusta adoptée dans la région pour produire du charbon de bois et du bois de chauffe autour d'Andaingo. En effet, dans le cadre de la production d'électricité rurale décentralisée, le projet GESFORCOM a estimé - à bon escient - que le bois produit par cette espèce pourra être utilisé de manière durable pour alimenter la chaudière d'une centrale électrique à. biomasse installée au chef-lieu de la commune rurale. Cette unité ayant une durée de vie de plus de 25 ans, qu'en sera-t-il de l'avenir des formations forestières face à. l'approvisionnement en biomasse de cette centrale? Avec une rotation de coupe de 4 ans, la «possibilité» des peuplements traités en taillis est de 59,2 hectares par an. Cette possibilité est définie comme le maximum de surface d'exploitation de bois de taillis pouvant être exploité annuellement si on voulait préserver «durablement» ces taillis autour d'Andaingo. Ce qui permettrait d'assurer entre 1,2 et 1,8 tonne par jour de bois sec à l'air (à 12% d'humidité) utilisable comme bois-énergie d'eucalyptus (à comparer avec une tonne de bois par jour correspondant aux besoins énergétiques de la centrale). (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Eucalyptus robusta, Plantation forestière, Biomasse, Bois, Charbon de bois, Production énergétique, Énergie électrique, Électrification, Rendement des cultures, Analyse économique

Mots-clés géographiques Agrovoc : Madagascar

Classification Agris : P06 - Sources d'énergie renouvelable
K10 - Production forestière
E16 - Economie de la production

Axe stratégique Cirad : Axe 2 (2005-2013) - Biomasse énergie et sociétés du sud

Ouvrage ou Actes : http://agritrop.cirad.fr/565097/

Auteurs et affiliations

  • Randrianjafy Honoré, CENDRADERU (MDG)
  • Chaix Gilles, CIRAD-BIOS-UMR AGAP (FRA)
  • André Julien
  • Collas de Chatelperron Philippe, Société SATOB (MDG)
  • Razanavahy Hery, Association participation à la gestion de l'environnement (MDG)
  • Randriamanantena Lovasoa
  • Razafindrianilana Norbert, CENDRADERU (MDG)

Source : Cirad - Agritrop

Accès réservé

Voir la notice Voir la notice

[ Page générée et mise en cache le 2016-11-16 ]