Agritrop
Home

La production du latex (caoutchouc naturel) par l'Hévéa brasiliensis : exploitation d'un système de défense chez un arbre

Jacob Jean-Louis, Prévôt Jean-Claude, Clément Anne, Gohet Eric, Nicolas Dominique. 1995. La production du latex (caoutchouc naturel) par l'Hévéa brasiliensis : exploitation d'un système de défense chez un arbre. In : L'arbre : résumés = The tree : Abstracts. CNRS. Talence : CNRS, Résumé, p. 23. Colloque international sur l'arbre. 3, Montpellier, France, 11 September 1995/16 September 1995.

Paper without proceedings
Full text not available from this repository.

Titre anglais : Latex production in Hevea brasiliensis : exploitation of a tree defence mechanism : [Abstract]

Abstract : Le caoutchouc naturel, eu égard à ses propriétés techniques, est un produit agro-industriel toujours indispensable dans certaines industries (pneumatiques, matériel paramédical, gants de chirurgiens, préservatifs). S'il est trouvé dans de nombreuses plantes, à l'heure actuelle, il provient uniquement du latex de l'Hévéa brasiliensis. Ce latex est synthétisé dans des laticifères qui se trouvent notamment dans l'écorce tendre (phloème secondaire) de l'arbre et qui se différencient rythmiquement à partir du cambium, en une succession de couches monocellulaires concentriques. Entre elles, au sein d'un tissu parenchymateux s'organisent les tubes criblés transporteurs de la sève élaborée et les rayons médullaires orientés horizontalement qui permettent les échanges apoplastiques d'eau et de différents produits organiques et minéraux, entre l'écorce tendre et le bois. Dès leur différenciation les cellules des manteaux laticifères s'anastomosent formant un syncitium, véritable système paracirculatoire, dont le contenu, le latex, est un cytoplasme. Ce cytoplasme contient tous les éléments d'une cellule : noyaux, mitochondries, réticulum endoplasmique, corps de Golgi, dictyosomes, particules de Frey Wyssling (Chromoplastes), système vacuolysosomal (lutoïdes) et spécifiquement un très grand nombre de particules de caoutchouc (90% en poids sec de latex). Ces dernières délimitées par une membrane complexe contiennent les longues chaînes polymériques de 1- 4 b, cis-polyisoprène à haute masse moléculaire. Du fait de la forte pression de turgescence régnant dans ce tissu, une blessure va provoquer l'expulsion du latex. Lors de l'écoulement, les lutoïdes, organites fragiles vont subir de très fortes contraintes physiques (effet de déchirement) et se dégrader. Un certain nombre de produits qu'ils contiennent vont être libérés (des cations divers, une lectine : l'hévéine, des protéines cationiques, des hydrolases, ...) qui vont induire la floculation des particules de caoutchouc et boucher la blessure. En outre, les lutoïdes contiennent des molécules dont l'action anti-microbienne est maintenant bien connue : lysososymes, chitinases (hévamines), a mannosidase, Il appareil donc que le rôle des laticifères peut être assimilé à un mécanisme de défense du végétal. Afin de recueillir le plus possible de caoutchouc, l'activité de ce tissu de défense spécifique dans l'hévéa a été augmenté considérablement. D'une part, la sélection du matériel végétal cultivé a beaucoup accru la densité et la capacité à produire des laticifères au sein de l'écorce de l'arbre. D'autre part, la physiologie de l'exploitation a conduit à surmonter au maximum deux facteurs limitants majeurs: la qualité de l'écoulement et la régénération du latex perdu entre deux saignées. Ces études ont permis d'optimiser les systèmes de saignée, tant en ce qui concerne leur fréquence que la longueur ou la localisation de l'encoche surie tronc, en y associant l'utilisation de l'Éthylène, hormone végétale qui facilite aussi bien l'écoulement qu'elle active la régénération. Ce type de production obtenue par l'intermédiaire d'une blessure, la saignée, est, en outre, un outil précieux pour étudier chez un arbre, tant les mécanismes biologiques du stress, que les phénomènes contrôlant la répartition des assimilats entre la biomasse primaire et la biomasse secondaire. (Résumé d'auteur)

Classification Agris : F01 - Crop husbandry
F62 - Plant physiology - Growth and development

Auteurs et affiliations

  • Jacob Jean-Louis, CIRAD-CP-AGRONOMIE (FRA)
  • Prévôt Jean-Claude, CIRAD-CP-HEVEA (FRA)
  • Clément Anne, CIRAD-AMIS-AGRONOMIE (FRA)
  • Gohet Eric, CIRAD-CP-HEVEA (CIV) ORCID: 0000-0002-0379-0592
  • Nicolas Dominique, CIRAD-CP-DS (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/566069/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-09-30 ]