Agritrop
Home

Prestation d'appui complémentaire au "projet d'appui à la gestion durable des forêts du CONGO " : Rapport de mission n°1 24/11/2011

Peltier Régis. 2011. Prestation d'appui complémentaire au "projet d'appui à la gestion durable des forêts du CONGO " : Rapport de mission n°1 24/11/2011. Montpellier : CIRAD-ES, 25 p.

Appraisal report
[img] Published version - Français
Access restricted to CIRAD agents
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_566703.pdf

Télécharger (396kB)

Abstract : - Identification des besoins en formation, compétences attendues et cibles à viser : Le Congo a un besoin considérable en personnel forestier bien formé afin de faire face aux nouveaux enjeux nationaux et mondiaux et de répondre à ses engagements. Ceci concerne les ouvriers qualifiés (abatteurs, affuteurs, inventoristes, etc.), les techniciens, les ingénieurs et les enseignants-chercheurs. - Etat des lieux des formations forestières actuelles : + Institutions : elles se limitent à l'ENEF Mossendjo et à l'Université Marien Ngouabi de Brazzaville, dont dépendent l'IDR (Institut de Développement Rural) et le Master " plantations " de Pointe-Noire. Il n'y a pas actuellement de centre de formation fonctionnel pour les ouvriers (Centres d'Educations et de Formations par l'Apprentissage (CEFA), désignés pour les spécialisations forestières sous le nom de Centre des Métiers de la Forêt et du Bois, dont les premiers seront en construction en 2012) ; + Formations existantes : Brevet de Technicien Forestier (BEPC + 3, équivalent Bac-pro), à l'ENEF, Ingénieur des Techniques Forestières (Bac + 3), à l'IDR et Ingénieur en Développement Rural (Bac + 5) à l'IDR ; + Formations qui vont débuter fin 2011 ou début 2012 : Certificat d'Aptitude Professionnelle (CAP) dans les CEFA en construction ; Licence pro et générale et Master 1et 2 (normes LMD) à l'IDR ; + Nombre et devenir des diplômés : 60-75 par an à l'ENEF dans les 3 filières, l'Etat en recrute 50/an mais en prenant aussi des candidats dans anciennes promotion non intégrées. La moitié des diplômés au moins sont au chômage et ils sont rarement appréciés par le secteur privé qui juge en majorité que leurs compétences et rendement ne sont pas adaptés à ses exigences. Vingt Ingénieurs des Techniques Forestières (ITF) par an et 10 IDR (dont 5 forestiers / an) à l'IDR, absorbés par secteur public et privé (entreprises, ONG, bureaux d'étude, etc.) ; + Cursus : trois filières de spécialisation à l'ENEF (Industrie du Bois, Exploitation Forestière et Environnement). Spécialisation en fonction du stage à l'IDR ; + Programmes de formation : déjà réformé et en cours de validation à l'IDR. Programmes très anciens mais en cours de réforme à l'ENEF (gros travail avec l'appui du RIFFEAC, et en particulier des experts financés par l'Allemagne InWEnt-BMZ) ; +Modalités de sélection : Concours (tests) au niveau BEPC ; au niveau Bac pour l'IDR ; + Outils pédagogiques : à renforcer à l'IDR, à rénover en profondeur à l'ENEF. Manque de matériel informatique, GPS, manque de connexions internet haut débit à l'IDR, pas de connexion à l'ENEF, pas d'ordinateurs forte capacité et de logiciels spécialisés (Sig, etc.). Scierie et menuiserie à rénover à l'ENEF (mais cela ne peut pas être pris en charge par PAGEF) ; +Compétences du personnel enseignant : A renforcer à l'IDR (insuffisance d'enseignants de niveau Master et Doctorat) et à reconstruire à l'ENEF (pratiquement plus de forestiers, le mieux serait d'intégrer des ITF et des IDR et de former un ou deux cadres au niveau Master en Europe ou dans la sous-région) ; +Plan de formation existant : en cours d'écriture, puis de validation par les commissions ad-hoc à l'IDR et, à moyen terme, à l'ENEF+Suivi des formations dispensées (référentiel certification, bilan des formations, adéquation avec les besoins professionnels des secteurs privé et public, etc.) : en cours à l'ENEF dans le cadre de la réforme des programmes (mission de 4 enseignants auprès des industriels, en cours en sept. 2011), pas d'information sur l'IDR, voir si le PAGEF peut apporter un appui (choix des priorités à faire) ; - Interviews des acteurs pour contribuer à cet état des lieux et aux besoins en formation : déjà bien amorcé au cours de cette 1ère mission RP (Ministères chargés des forêts, de l'enseignement supérieur et technique, IDR, contacts indirects avec ENEF) : voir contacts en Annexe 2 ; - Bilan des réalisations du projet OIBT (dont le PAGEF devait renforcer l'action

Classification Agris : K10 - Forestry production
K50 - Processing of forest products
C10 - Education

Auteurs et affiliations

  • Peltier Régis, CIRAD-ES-UPR BSef (FRA)

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/566703/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-04 ]