Agritrop
Home

Pourquoi tant de lianes ? Le cas de la canne à sucre à La Réunion.

Martin José, Le Bourgeois Thomas, Lebreton Gérard, Marnotte Pascal, Esther Jean-Jo, Chabalier Maxime, Valery audrey, Lépinay Emilie. 2012. Pourquoi tant de lianes ? Le cas de la canne à sucre à La Réunion.. In : La canne à sucre de développement et d'innovation : Congrès sucrier ARTAS-AFCA à la Réunion, Maurice, 15 au 19 septembre 2012. ARTAS ; AFCA. s.l. : s.n., 10 p. Congrès sucrier ARTAS-AFCAS, Saint Gilles, Réunion, 10 September 2012/19 September 2012.

Paper without proceedings
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_568744.pdf

Télécharger (795kB) | Preview
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_568744.pdf

Télécharger (6MB) | Preview

Type d'url non précisé : http://www.canne-progres.com/publications/pdf/congres/AG120.pdf

Matériel d'accompagnement : 1 diaporama ( 26 vues)

Abstract : Les 40 espèces de lianes recensées en culture de canne à sucre à La Réunion comptent parmi les adventices les plus redoutées des planteurs réunionnais. Toutes les espèces ne sont pas également distribuées, et n'ont pas la même nuisibilité. Les plus fréquentes en canne à sucre sont la margose Momordica charantia, la liane poc-poc Cardiospermum halicacabum, la liane toupie Ipomoea obscura, l'amourette Ipomoea hederifolia, le liseron fleur bleue Ipomoea nil et le grenadier marron Passiflora foetida, les plus abondantes étant la margose et l'amourette. Les lianes, élevées parfois au rang de fléau agricole par la presse locale, semblent en nette augmentation depuis une quarantaine d'année, avec davantage d'espèces et des infestations plus fortes. L'abondance des oiseaux et le développement de l'irrigation par aspersion (reposoirs pour oiseaux) favorisent la dissémination des espèces à fruits charnus (margose et grenadier marron). La mécanisation des récoltes favorise les espèces à grosses graines (ipomées et autres convolvulacées). Le 2,4-D reste le pivot de la lutte contre les lianes, pas ou peu maîtrisées - voire favorisées - par les herbicides de pré-levée actuels. Enfin, l'accroissement global de la concentration de l'air en dioxyde de carbone est aussi de nature à avantager certaines lianes par rapport aux autres végétaux. Une investigation plus ample visant à cerner les facteurs et les conditions de la prégnance montante des lianes grimpant sur la canne est nécessaire. (Résumé d'auteur)

Classification Agris : H60 - Weeds
F70 - Plant taxonomy and geography

Auteurs et affiliations

  • Martin José, CIRAD-PERSYST-UPR SCA (REU)
  • Le Bourgeois Thomas, CIRAD-BIOS-UMR AMAP (FRA) ORCID: 0000-0002-3039-0455
  • Lebreton Gérard, CIRAD-BIOS-UMR PVBMT (REU)
  • Marnotte Pascal, CIRAD-PERSYST-UPR SCA (BEN)
  • Esther Jean-Jo, CIRAD-PERSYST-UPR SCA (REU)
  • Chabalier Maxime, eRcane (REU)
  • Valery audrey, Université de la Réunion (REU)
  • Lépinay Emilie, CIRAD-PERSYST-UPR SCA (REU)

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/568744/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-10-30 ]