Agritrop
Home

Rapport final phase1 : Programme REBECCA (REcherche Biomasse-Energie Canne à CApesterre Belle-Eau)

Chopart Jean-Louis. 2012. Rapport final phase1 : Programme REBECCA (REcherche Biomasse-Energie Canne à CApesterre Belle-Eau). Montpellier : CIRAD, 126 p. (Note scientifique Rebecca, 4)

Technical and research document
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_569100.pdf

Télécharger (6MB) | Preview

Abstract : Le projet REBECCA (REcherche Biomasse Energie Canne CApesterre) est un programme de recherche qui a pour ambition d'identifier les conditions de développement d'une filière agro-industrielle "biomasse énergie" sur le territoire de la commune de Capesterre-Belle-Eau, située en Basse-Terre, Guadeloupe. Il s'agit de cultiver des cannes à sucre riches en fibres destinées à approvisionner une centrale électrique, dans un cadre de réduction de la dépendance énergétique de la Guadeloupe, en particulier dans des sols pollués à la chlordécone. Si les différents aspects de la valorisation de la biomasse issue de l'industrie de la canne à sucre (bagasse) sont connus et maîtrisés, l'utilisation de canne à sucre entière, à des seules fins de production électrique, nécessite la mise en place d'un programme de recherche et de développement pour répondre à des questions d'ordre agronomique, environnemental économique, et industriel. Le programme de recherche REBECCA a pour objet de répondre à ces questions avec un objectif d'applicabilité industrielle. Ce programme a été réalisé dans le cadre d'un partenariat recherche/industrie, conclu entre le CIRAD (Paris et Capesterre) pour les volets agro-variétal, chlordécone et une partie du volet économie et la société Cann'elec Développement (St Nazaire) pour les aspects industriels. Le volet économie du programme a bénéficié d'un appui sous la forme d'une assistance contractualisée de l'INRA (Centre Régional Antilles-Guyane, Unité de Recherche sur les Agrosystèmes Tropicaux). Cette première phase, principalement agronomique, vise à conduire des recherches sur la possibilité de produire de l'électricité à partir de biomasse végétale de cannes fibreuses à forte biomasse dans la région de Capesterre-Belle-Eau, avec exigence de durabilité. Les perspectives agricoles, environnementales, énergétiques et industrielles seront mieux documentées à l'issue de la première phase du projet, pour permettre une seconde phase qui tienne compte de l'expérience de la première phase et utilise les données, outils, savoirs et dispositifs expérimentaux disponibles en fin de phase 1. La phase1 a été financée par le FEDER pour 1044 K€ avec une contrepartie venant du CIRAD pour 184 K€ (15%). Le chef du programme était un chercheur agronome du Cirad (Jean-Louis Chopart) qui a rendu compte régulièrement de son travail à deux comités instaurés pour la gouvernance du projet : CODIR regroupant les instances des deux partenaires (Cirad et Cann'elec développement), et COPIL présidé par le Délégué Régional de la Recherche et de la Technologie (DRRT) et regroupant les principaux acteurs et décideurs, dont la Région. (Résumé d'auteur)

Classification Agris : P06 - Renewable energy resources
F01 - Crop husbandry
P36 - Soil erosion, conservation and reclamation
F30 - Plant genetics and breeding
F60 - Plant physiology and biochemistry

Auteurs et affiliations

  • Chopart Jean-Louis, CIRAD-PERSYST-UPR SCA (GLP)

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/569100/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-09-30 ]