Agritrop
Home

Cash income from community-based forest management: Lessons from two case studies in the Brazilian Amazon

Drigo Isabel, Piketty Marie-Gabrielle, Pena Driss, Sist Plinio. 2013. Cash income from community-based forest management: Lessons from two case studies in the Brazilian Amazon. Bois et Forêts des Tropiques (315) : pp. 39-49. IUFRO International Conference on Research Priorities in Tropical Silviculture, Montpellier, France, 15 November 2011/18 November 2011.

Journal article ; Article de revue à facteur d'impact Revue en libre accès total
[img]
Preview
Published version - Anglais
Use under authorization by the author or CIRAD.
BFT_315_39-49.pdf

Télécharger (756kB) | Preview

Titre français : La gestion forestière communautaire comme source de revenus locaux : deux études de cas en Amazonie brésilienne / Titre espagnol : El manejo forestal cosmunitario como fuente de ingresos locales: Dos estudios de caso en Amazonia Basileña

Quartile : Q4, Sujet : FORESTRY

Abstract : Community based forest management (CBFM) is seen as an alternative way of protecting forests while also generating income for small land-holders. Since the mid-1990s, the number of CBFM projects has increased in the Brazilian Amazon. However, most of them face a number of difficulties despite significant public support. Two CBFM projects, located in the State of Pará (Eastern Amazon), were analyzed between 2008 and 2010 to highlight the main obstacles to their long-term financial viability and to assess the cash income that the communities eventually received from logging activities. The first important hurdle in successful CBFM implementation is the complex legal framework: it currently takes at least 2 years to get a plan approved. Moreover, developing and implementing a management plan is a costly process. None of the CBFM plans could have been successfully implemented without external national and international financial support, as well as technical assistance. Otherwise, in the current Amazonian market context, timber harvesting only represents a limited cash income for small farmers, even if forest covers 80% of their landholding. Market access is very uncertain and smallholder communities do not easily succeed in selling their timber at remunerative prices. Public guarantees ensuring a minimum remunerative price for harvested timber from community forest management plans are certainly necessary to make them an effective source of income for smallholders in the Amazon. (Résumé d'auteur)

Résumé (autre langue) : La gestion forestière communautaire (Gfc) apparaît comme une des voies permettant de protéger les forêts, tout en générant des revenus directs pour les petits propriétaires forestiers. Depuis le milieu des années 1990, les projets de ce type se multiplient en Amazonie brésilienne. Cependant, la plupart se heurtent à de nombreuses difficultés malgré des financements publics conséquents. Deux de ces projets, mis en oeuvre dans l'État du Pará (dans l'Est de l'Amazonie), ont fait l'objet d'analyses entre 2008 et 2010 qui visent à mettre en lumière les principaux obstacles s'opposant à leur viabilité financière sur le long terme et à déterminer les revenus de l'exploitation forestière réellement perçus par la communauté. Le premier obstacle majeur à la réussite des projets de gestion forestière communautaire est la lourdeur du processus réglementaire : il faut actuellement deux ans pour aboutir à l'approbation d'un plan de gestion. De plus, l'élaboration et la mise en oeuvre d'un tel plan de gestion est un processus onéreux. Aucun des plans de gestion analysés n'aurait réussi sans le soutien financier externe d'agences nationales ou internationales et sans assistance technique. D'autre part, dans le contexte actuel du marché amazonien, le bois n'apporte que des revenus directs limités pour les petits exploitants, alors même que leurs terres sont forestières à 80 %. L'accès aux marchés est très incertain et les groupes de petits exploitants ont beaucoup de mal à vendre leur bois à des prix rémunérateurs. Des garanties publiques assurant un prix rémunérateur minimum pour le bois issu de projets de gestion forestière communautaire, sont sans doute nécessaires pour qu'ils deviennent une source réelle de revenus pour les petits exploitants amazoniens. Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Ressource forestière, Aménagement forestier, Gestion des ressources, Communauté rurale, protection de la forêt, Conservation des ressources, Analyse coût avantage, Bois, Revenu de l'exploitation, Petite exploitation agricole

Mots-clés géographiques Agrovoc : Para, Amazonie

Classification Agris : K01 - Forestry - General aspects
P01 - Nature conservation and land resources
K10 - Forestry production

Champ stratégique Cirad : Axe 6 (2005-2013) - Agriculture, environnement, nature et sociétés

Auteurs et affiliations

  • Drigo Isabel, Universidade de São Paulo (BRA)
  • Piketty Marie-Gabrielle, CIRAD-ES-UPR GREEN (FRA)
  • Pena Driss, Amapa State University (BRA)
  • Sist Plinio, CIRAD-ES-UPR BSef (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/569504/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2021-02-23 ]