Agritrop
Accueil

Evaluation des inefficiences zootechnique et environnementale pour intensifier écologiquement les systèmes d'élevage tropicaux. Etude de cas à la Réunion

Vayssières Jonathan, Thevenot Alexandre, Vigne Mathieu, Cano M., Broc Anthony, Bellino R., Diacono Emilie, De Laburthe Bruno, Bochu J.L., Tillard Emmanuel, Lecomte Philippe. 2011. Evaluation des inefficiences zootechnique et environnementale pour intensifier écologiquement les systèmes d'élevage tropicaux. Etude de cas à la Réunion Revue d'Elevage et de Médecine Vétérinaire des Pays Tropicaux, 64 (1-4) : 73-79.

Article de revue ; Article de revue à comité de lecture Revue en libre accès total
[img]
Prévisualisation
Version publiée - Français
Creative Commons Attribution.
document_569631.pdf

Télécharger (235kB) | Prévisualisation

Titre anglais : Evaluating zootechnical and environmental inefficiency for ecological intensification of tropical livestock systems. Case study of Reunion Island / Titre espagnol : Evaluación de las ineficiencias zootécnicas y de ambientales para intensificar ecológicamente los sistemas de cría tropicales. Estudio de un caso en La Reunión

Résumé : Selon la FAO, l'élevage contribuerait à hauteur de 18 p. 100 aux émissions globales de gaz à effet de serre (GES) d'origine anthropique. Face à une population mondiale et une demande en produits animaux grandissantes, il s'agit de concevoir des systèmes d'élevage non seulement plus productifs mais également plus respectueux de l'environnement. Dans cette perspective, les consommations d'énergies non renouvelables (ENR) et les émissions de GES des principales productions animales de la Réunion (bovin lait, bovin viande, porc, volaille et lapin) ont été évaluées. Partant d'une méthode développée en France métropolitaine, il s'agissait de réévaluer les coefficients énergétiques et les facteurs d'émission en tenant compte des particularités du contexte et des systèmes d'élevage locaux. L'échantillon étudié comprenait 195 élevages, soit plus de 25 p. 100 des exploitations encadrées par les coopératives locales. Cette étude a montré que les inefficiences environnementales (consommations d'ENR et émissions de GES par kilogramme de produit animal) et l'inefficience zootechnique (quantités d'aliments concentrés consommés par kilogramme de produit animal) étaient corrélées positivement. Il est donc possible d'intensifier écologiquement les productions animales. De telles études sont rares dans les Suds ; leur essor suppose des adaptations méthodologiques encore plus importantes que celles menées dans le cas réunionnais, pour pouvoir évaluer des systèmes généralement peu mécanisés, à faible niveau d'intrants, mixtes, dont l'élevage est multifonctionnel et mobilise des formes d'énergies multiples. (Résumé d'auteur)

Résumé (autre langue) : According to FAO, animal production would contribute up to 18% to global anthropogenic green house gas (GHG) emissions. In the face of an increasing world population and demand in food products, more productive and more environmentally-friendly livestock systems have to be conceived. With that aim, non-renewable energy uses and GHG emissions of main animal productions (dairy cattle, beef cattle, pig, poultry and rabbit) were assessed in Reunion tropical island. Based on a method developed in mainland France, energy coefficients and emission factors were redefined to include specificities of the local context and livestock systems. The studied sample comprised 195 farms, i.e. more than 25% of farms overseen by local cooperatives. The study highlights the positive correlation between environmental inefficiency (non renewable energy uses, and GHG emissions per kilogram of animal product) and zootechnical inefficiency (quantity of concentrate feed consumed per kilogram of animal product). It is thus possible to intensify ecologically animal productions. Similar studies are rare in countries of the South. Their development supposes even more drastic methodological adaptations than those conducted in Reunion so as to evaluate little-mechanized low-input mixed systems, where livestock activities are multifunctional and use various energy types. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Production animale, Intensification, Durabilité, Impact sur l'environnement, Évaluation de l'impact, Analyse du cycle de vie, Étude de cas, Bilan énergétique, Consommation d'énergie, Efficacité d'utilisation, Méthodologie, Bovin laitier, Porcin, Volaille, Bovin de boucherie, Gaz à effet de serre, atténuation des effets du changement climatique, Agroécosystème

Mots-clés géographiques Agrovoc : Réunion

Classification Agris : L01 - Elevage - Considérations générales
P01 - Conservation de la nature et ressources foncières
P05 - Ressources énergétiques et leur gestion

Axe stratégique Cirad : Axe 1 (2005-2013) - Intensification écologique

Auteurs et affiliations

  • Vayssières Jonathan, CIRAD-ES-UMR SELMET (REU)
  • Thevenot Alexandre
  • Vigne Mathieu
  • Cano M.
  • Broc Anthony
  • Bellino R.
  • Diacono Emilie
  • De Laburthe Bruno, FRCA (REU)
  • Bochu J.L., SOLAGRO (FRA)
  • Tillard Emmanuel, CIRAD-ES-UMR SELMET (REU)
  • Lecomte Philippe, CIRAD-ES-UMR SELMET (FRA)

Source : Cirad - Agritrop

Voir la notice (accès réservé à la Dist) Voir la notice (accès réservé à la Dist)

[ Page générée et mise en cache le 2018-10-06 ]