Agritrop
Home

Projet Palme d'Or en Centrafrique. Étude de faisabilité technique et financière

Jannot Claude. 2013. Projet Palme d'Or en Centrafrique. Étude de faisabilité technique et financière. Montpellier : CIRAD, 123 p. N° de rapport : CIRAD-PERSYST N°2553

Appraisal report
[img] Published version - Français
Access restricted to CIRAD agents jusqu'au 31 December 2999.
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_570760.pdf

Télécharger (49MB)

Abstract : La société Palme d'Or a obtenu de l'État centrafricain une concession de 25 000 ha de savane arbustive dans la commune de Lessé, sous-préfecture de Mbaïki, préfecture de la Lobaye, à une centaine de kilomètres au Sud-est de Bangui pour y développer une plantation industrielle de 10 000 hectares de palmiers à huile et y implanter une ou plusieurs huileries de palme. La plus grande partie du terrain est un plateau d'altitude voisine de 450 mètres. La région est peu peuplée (2,2 hab. /km² dans la commune de Lessé) et il y a peu d'activités humaines au sein de la concession. Les conditions de température et d'ensoleillement sont favorables à la culture du palmier à huile, ainsi que les sols qui sont majoritairement de nature ferralitique. La pluviométrie est de l'ordre de 1500 mm par an et la saison sèche dure 5 mois. Le déficit hydrique, voisin de 350 mm laisse espérer un rendement potentiel de 16 tonnes de régimes par hectare pour les meilleures sélections variétales de PalmÉlit. Compte tenu du fait que les sols sont majoritairement de classe agronomique II, un rendement de 14 tonnes a été retenu pour la plantation industrielle. En plantation villageoises, celui-ci a été abaissé à 8 tonnes de régimes par hectare. Une première tranche de 2500 ha de plantation industrielle dans la partie Sud-est de la concession et de 60 ha de plantations villageoises sera réalisée d'ici à 2015. Les plantations villageoises continueront à se développer pour atteindre un total de 334 ha en 2020. Une huilerie de 15 t/h de capacité sera construite en 2016 et commencera à traiter la production des plantations en 2017. La production d'huile devrait approcher 5700 tonnes en 2020 et atteindre plus de 9000 tonnes/an à partir de 2023. Le projet emploiera à terme près de 500 ouvriers pour la plantation, 60 pour l'usine et une quinzaine de cadres et agents de maîtrise. Seront construits : un village pour la main d'oeuvre et une zone résidentielle pour les cadres, ainsi que des bâtiments sociaux dont un centre médical et une école de 6 classes. Les investissements s'élèvent à près de 11 milliards de FCFA, dont 4,4 pour la plantation, 4 pour l'huilerie, 1,6 pour le matériel roulant et 600 millions pour les bâtiments. Le besoin de financement ressort à près de 9,8 milliards de FCFA d'ici à 2017. Le compte d'exploitation devient bénéficiaire en 2019 et dégage un bénéfice net de plus de 2 milliards de FCFA à compter de 2021. Le taux de rentabilité interne du projet ressort à 13,5%. Pour mener à bien le programme de plantations villageoises et conduire un plan d'actions sociales, il est suggéré de créer une association sans but lucratif : la Fondation, à laquelle sera affecté 5% du bénéfice net de la société à titre de subvention. Le programme villageois débutant avant que la société ne dégage des bénéfices, il sera nécessaire que Palme d'Or avance à la Fondation un total de 92 millions de FCFA, de 2013 à 2019, que celle-ci sera en mesure de rembourser en 3 ans. Ensuite la Fondation disposera d'un montant annuel d'une cinquantaine de millions de FCFA à affecter à des actions sociales, en plus du programme de plantations villageoises, qui se poursuivra. (Résumé d'auteur)

Classification Agris : E21 - Agro-industry
F01 - Crop husbandry
E16 - Production economics
E70 - Trade, marketing and distribution

Auteurs et affiliations

  • Jannot Claude, CIRAD-PERSYST-UPR Systèmes de pérennes (FRA)

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/570760/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-02 ]