Agritrop
Home

Le diagnostic architectural : un outil d' évaluation des sapinières dépérissantes

Drénou Christophe, Giraud Flore, Gravier Herminie, Sabatier Sylvie-Annabel, Caraglio Yves. 2013. Le diagnostic architectural : un outil d' évaluation des sapinières dépérissantes. Forêt Méditerranéenne, 34 (2) : pp. 87-98.

Journal article ; Article de revue sans comité de lecture
[img] Published version - Français
Access restricted to CIRAD agents
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_572036.pdf

Télécharger (3MB)

Titre anglais : Diagnosis of stand architecture: a tool for assessing the dedine in silver fir forests (Abies alba Mill., Pinaceae) / Titre espagnol : Utilización del método de análisis arquitectural para diagnosticar la degradación abeto Abies alba Mill. (Pinaceae)

Abstract : En région méditerranéenne, le sapin pectiné se trouve dans la limIte sud de son aire de répartition et depuis 2003, des dépérissements sont observés dans le département de l'Aude et dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Ce constat preoccupe les forestiers et pose de façon cruciale la question du diagnostic de l'état de santé des arbres. Comment ne pas confondre vieillissement et dépérissement? Quel est l'état normal, ou arbre de référence, d'un sapin? Peut-on pronostiquer le caractère passager ou inéluctable d'un dépérissement? La méthode d'analyse architecturale des arbres (ou méthode ARC HI) appliquée au sapin répond à ces interrogations. En reconstituant la dynamique de développement depuis la plantule jusqu'à la sénescence, elle nous renseigne sur l'ontogénèse du sapin. C'est en se référant à cette séquence que la méthode ARCHI peut prendre en compte les deux composantes d'un dépérissement, à savoir: les symptômes de dégradation des houppiers, c'est-à-dire les écarts à la normale, et les processus de résilience, c'est-à-dire les retours à la normale (ou à un état proche de la normale). Cinq états sont ainsi définis: l'état normal (arbre sain), les écarts à la normale (arbres stressés), les retours à la normale (arbres résilients et descentes de cimes) et les points de non-retour à la normale (arbres en dépérissement irréversible). Après simplification du protocole d'observation sur le terrain, une clef de détermination des types architecturaux est proposée aux gestionnaires forestiers. Les perspectives offertes par la méthode ARCHI sont passées en revue, de même que ses limites. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Abies alba, Arbre forestier, Dépérissement, Diagnostic, Développement biologique, Port de la plante, Modèle, Anatomie végétale

Mots-clés géographiques Agrovoc : France

Mots-clés complémentaires : Architecture des arbres

Classification Agris : K10 - Forestry production
F62 - Plant physiology - Growth and development
F50 - Plant structure
U10 - Computer science, mathematics and statistics
U30 - Research methods

Champ stratégique Cirad : Axe 1 (2005-2013) - Intensification écologique

Auteurs et affiliations

  • Drénou Christophe, IDF [Institut pour le développement forestier] (FRA)
  • Giraud Flore, IDF [Institut pour le développement forestier] (FRA)
  • Gravier Herminie, CRPF [Auvergne] (FRA)
  • Sabatier Sylvie-Annabel, CIRAD-BIOS-UMR AMAP (FRA)
  • Caraglio Yves, CIRAD-BIOS-UMR AMAP (FRA)

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/572036/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2021-01-05 ]