Agritrop
Home

Les mesures agri-environnementales favorisent-elles la fourniture de services écosystémiques ? Contribution de trois études de cas (Auvergne, Réunion, Guadeloupe).

Bonin Muriel, Aznar Olivier, Caron Armelle, Depres Christophe, Jeanneaux Philippe, Maury Caroline, Queste Jérôme, Augusseau Xavier. 2013. Les mesures agri-environnementales favorisent-elles la fourniture de services écosystémiques ? Contribution de trois études de cas (Auvergne, Réunion, Guadeloupe).. In : SFER. 2013 : 7èmes Journées de la Recherche en Sciences Sociales (JRSS), Angers, France, 11-12 décembre 2013. Société Française d'Economie Rurale (SFER). s.l. : s.n., 24 p. Journées de la Recherche en Sciences Sociales. 7, Angers, France, 11 December 2013/12 December 2013.

Paper with proceedings
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_572608.pdf

Télécharger (262kB) | Preview

Abstract : Les mesures agri-environnementales (MAE) ont été introduites comme mesures d'accompagnement de la réforme de la PAC de 1992. Elles ont ensuite connu des évolutions avec notamment l'introduction de MAE territorialisées (MAET) dans la programmation 2007- 2013. Parallèlement, les notions de services écosystémiques et paiements pour services environnementaux (PSE) émergent et leur usage se renforce, non seulement dans le milieu scientifique, mais également dans les arènes politiques, notamment internationales. Les MAE sont-elles un dispositif de politique publique qui favorise la fourniture de services écosystémiques ? Pour répondre à cette question de recherche, nous avons procédé dans un premier temps à une clarification des différentes acceptions des notions de services écosystémiques, environnementaux (SE) et paiements pour services environnementaux, puis par une analyse du degré de leur mise en politique à travers l'observation de la mise en oeuvre des MAE dans trois terrains d'étude (Auvergne, Réunion et Guadeloupe). La méthodologie repose sur une grille d'analyse de la gouvernance des dispositifs. Des entretiens semi-directifs ont été conduits au niveau national et sur les trois terrains d'étude. Les trois études de cas montrent que la contribution potentielle des MAE à la fourniture des services écosystémiques est très dépendante des processus de gouvernance territoriale et de la place des acteurs de l'environnement. Dans les cas comme la Guadeloupe et la Réunion, où le pilotage reste dominé par le secteur agricole, la dimension environnementale peine à être intégrée. En Auvergne, l'apparition d'opérateurs agro-environnementaux hors des acteurs habituels du secteur agricole (associations de protection de l'environnement, syndicats mixtes, collectivités territoriales, ONF...) est favorable à une meilleure intégration des services écosystémiques dans la conception et la mise en oeuvre des MAE. Les MAE ont été conçues sans référence aux SE et PSE à l'origine. On constate une évolution des discours vers l'idée d'une rémunération pour service rendu, mais cela ne se traduit pas dans la conception d'instruments de politique concrets. Le cas des MAE à obligation de résultats écologiques et non à obligation de moyens pourrait constituer les prémisses d'une meilleure intégration des écosystèmes dans les dispositifs MAE. Ceci implique de comprendre les fonctionnements des écosystèmes, connaitre les services qu'ils rendent, mais aussi les dégâts qu'ils subissent. (Résumé d'auteur)

Classification Agris : P01 - Nature conservation and land resources
E14 - Development economics and policies

Auteurs et affiliations

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/572608/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-12-03 ]