Agritrop
Home

Capacité des sols forestiers tropicaux de Guyane et de la Réunion à dépolluer les bois imprégnés de biocides

Zaremski Alba, Gastonguay Louis, Zaremski Clara, Chaffanel Fanny, Le Floch Gaetan, Beauchêne Jacques. 2013. Capacité des sols forestiers tropicaux de Guyane et de la Réunion à dépolluer les bois imprégnés de biocides. Bois et Forêts des Tropiques (318) : pp. 51-58.

Journal article ; Article de revue à facteur d'impact Revue en libre accès total
[img]
Preview
Published version - Français
License Licence Creative Commons.
document_573440.pdf

Télécharger (460kB) | Preview

Titre anglais : Capacity of tropical forest foils of French Guiana and Réunion for depolluting the woods impregnated with biocides / Titre espagnol : Capacidad de suelos de bosques tropicales de Guyana Francesa y de la Reunión para descontaminar maderas impregnadas con biocidas

Quartile : Q4, Sujet : FORESTRY

Abstract : Le matériau bois a depuis longtemps fait l'objet de traitements fongicides ou insecticides dont l'impact sur les sols après lessivage constitue un réel problème écologique. À ce jour, l'essentiel des études sur la dégradation de ces produits toxiques a été mené à partir des micro-organismes isolés en laboratoire. La présente étude a cherché à affiner les connaissances concernant ces microorganismes, en particulier les champignons lignivores dégradant les polluants in situ, pour lesquels peu de données sont en fait disponibles. En vue de dépolluer des bois traités, la capacité des micro-organismes lignivores issus de sols forestiers tropicaux de la Guyane et de la Réunion pour dégrader des biocides toxiques a été évaluée. Il s'agit du pentachlorophénol (PCP) et des composés à base de cuivre chrome arsenic (CCA). Le suivi de la dégradation d'éprouvettes de pin rouge, Pinus resinosa, montre que le sol de Guyane est plus performant que celui de la Réunion en termes d'activité microbienne vis-à-vis de ces deux biocides. Une différence significative de la perte de masse des éprouvettes de pin rouge traitées au CCA et au PCP peut aller du simple au double (respectivement 18 % et 30 %). Ces résultats confirment que le CCA est moins lessivable et moins dégradable par les microorganismes de ces sols que le PCP. D'après le barème des pertes de masse en essais de laboratoire, ces bois ainsi traités seraient classés peu durables après trois ans de mise en contact avec le sol, alors que le traitement est prévu comme très durable. (Résumé d'auteur)

Résumé (autre langue) : Wood material for a long time was treated with fungicides or insecticides whose impact on the soil after leaching constitutes a real environmental problem. Nowadays, most of the studies on degradation of these toxic products was carried out with microorganisms which have been isolated in the laboratory. The present study sought to refine the knowledge vis-à-vis these microorganisms, especially wood-destroying fungi degrading pollutants in situ, from which few data are actually available. To decontaminate treated wood, the capacity of wooddestroying microorganisms from tropical forest soils of French Guiana and Reunion was evaluated to degrade toxic biocides. These are pentachlorophenol (PCP) and copperchromium arsenic based compounds (CCA). Monitoring the degradation of samples of red pine, Pinus resinosa , shows that soils of French Guiana are more efficient than those of Reunion Island in terms of microbial activity vis-àvis these two biocides. A significant difference in loss of mass in specimens of red pine treated with CCA and PCP can range from single to double (respectively 18% and 30%). These findings confirm that CCA is less leacher and less degradable than the PCP by microorganisms in the soil. According to the scale of mass loss in laboratory tests, the wood so treated would be classified very not durable after three years of contact with soil, while the treatment is expected to be very durable. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Bois, Pesticide, Sol tropical, Sol de forêt, Bioremédiation, Arsenic, Chrome, Cuivre, Pentachlorophénol, Champignon du sol, Micro-organisme du sol, Micro-organisme ligninolytique, Lutte antipollution, Perte de poids, Pinus resinosa

Mots-clés géographiques Agrovoc : Réunion, Guyane française

Mots-clés complémentaires : Dépollution

Classification Agris : P36 - Soil erosion, conservation and reclamation
P34 - Soil biology
K01 - Forestry - General aspects
T01 - Pollution

Champ stratégique Cirad : Hors axes (2005-2013)

Auteurs et affiliations

  • Zaremski Alba, CIRAD-BIOS-UMR AGAP (FRA)
  • Gastonguay Louis, IREQ (CAN)
  • Zaremski Clara, CIRAD-BIOS-UMR AGAP (GUF)
  • Chaffanel Fanny, Université de Brest (FRA)
  • Le Floch Gaetan, Université de Brest (FRA)
  • Beauchêne Jacques, CIRAD-ES-UMR Ecofog (GUF) ORCID: 0000-0003-4578-3670

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/573440/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-07-06 ]