Agritrop
Home

L'urbanisation : manne pour les agriculteurs propriétaires en périphérie des villes et facteur d'exclusion de l'agriculture familiale (le cas de la ville de Meknès, Maroc)

Valette Elodie, Dugué Patrick, Duval Corine, François Martine, Abdellaoui El Hassane, El Amrani Mohamed. 2014. L'urbanisation : manne pour les agriculteurs propriétaires en périphérie des villes et facteur d'exclusion de l'agriculture familiale (le cas de la ville de Meknès, Maroc). In : Colloque SFER "Le foncier agricole usages, tensions et régulations", Lyon, France, 11 et 12 juin 2014. SFER. s.l. : s.n., 13 p. Colloque SFER "Le foncier agricole usages, tensions et régulations", Lyon, France, 11 June 2014/12 June 2014.

Paper without proceedings
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_574278.pdf

Télécharger (2MB) | Preview

Abstract : Les politiques publiques en faveur du logement et du droit de propriété privé des terres agricoles ainsi que la croissance économique ont favorisé l'urbanisation et l'accroissement des surfaces bâties dans les principales villes du Maroc dont Meknès. Cette urbanisation s'intensifie au détriment des terres à fort potentiel productif malgré les règlements pour la préservation des terres agricoles. Les agriculteurs familiaux situés en périphérie urbaine de Meknès ont fourni la grande majorité du foncier constructible à des prix intéressants pour les promoteurs. Les stratégies foncières des agriculteurs familiaux propriétaires du périurbain témoignent diversement de la prise en compte de la nouvelle donne foncière. Pour une majorité d'entre eux la vente des terres a permis des investissements dans différents secteurs (transport, commerce, ...) mais aussi dans l'agriculture : in situ avec l'arboriculture irriguée ou l'achat de terres loin de la ville. Enfin une petite minorité a préféré conserver sa terre afin d'éviter la vente à des intermédiaires et de profiter des prix les plus élevés possibles lorsque le promoteur sera pressé de construire. Le moteur de ce marché foncier est bien sûr le prix de vente qui reste très attractif en regard des revenus issus de l'activité agricole. Ces processus spéculatifs favorisent l'achat des terres de la plaine par des investisseurs ou des néo-agriculteurs loin du monde rural. Le jeu des acteurs non agriculteurs dans cette course à la terre est complexe car ils s'appuient sur les lois lorsqu'elles leurs sont favorables, les contournent voire les ignorent. L'ensemble de ces processus permet bien sûr aux classes moyennes et même peu aisées de disposer d'un logement. Mais l'accroissement du prix de la terre agricole fertile en zone périurbaine entraine celui du prix des terres de même qualité dans toute la plaine du Saïs et fragilise l'agriculture familiale marocaine pourvoyeuse d'emplois et garantissant l'approvisionnement alimentaire des villes. (Résumé d'auteur)

Classification Agris : E11 - Land economics and policies
E13 - Investment, finance and credit
E80 - Home economics, industries and crafts
B10 - Geography

Auteurs et affiliations

  • Valette Elodie, CIRAD-ES-UMR TETIS (FRA) ORCID: 0000-0002-2104-0445
  • Dugué Patrick, CIRAD-ES-UMR INNOVATION (MAR)
  • Duval Corine, CIRAD-DGDRD-DRH (FRA)
  • François Martine, CIRAD-DGDRD-DRIF (FRA)
  • Abdellaoui El Hassane, ENAM (MAR)
  • El Amrani Mohamed, ENAM (MAR)

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/574278/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-01 ]