Agritrop
Home

La réhabilitation des mines et carrières à ciel ouvert

Le Roux Christine. 2009. La réhabilitation des mines et carrières à ciel ouvert. In : Journées Scientifiques sur les Symbioses Végétales et leur Utilisation en Biotechnologie au SErvice de la Végétalisation des Carrières et Sites Miniers, Oran, Algérie, 12-14 mai 2009. s.l. : s.n., Résumé, 1 p. Journées Scientifiques sur les Symbioses Végétales et leur Utilisation en Biotechnologie au SErvice de la Végétalisation des Carrières et Sites Miniers, Oran, Algérie, 12 May 2009/14 May 2009.

Paper without proceedings
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_574288.pdf

Télécharger (48kB) | Preview

Abstract : Pour attirer l'investissement beaucoup de pays développent activement leur secteur minier. Les dommages environnementaux qui en résultent peuvent être importants. Ils le sont d'autant plus que la réglementation du pays est insuffisante. Par ailleurs les compagnies minières sont en compétition pour l'accès aux différents sites d'exploration et d'exploitation. Or l'affichage d'une attitude responsable vis-à-vis de l'environnement est un moyen pour les compagnies d'être crédibles et compétitives. La prise de conscience de la nécessité de la réhabilitation minière est récente. Beaucoup de sites sont encore abandonnés après l'exploitation. Pourtant, certaines compagnies, d'envergure internationale le plus souvent, adoptent de hauts standards environnementaux, financent des études d'impact, des recherches sur la réhabilitation et la restauration écologique. En effet, un site minier subit des stress importants sur les plans physique, chimique et biologique. Une bonne gestion de la réhabilitation peut atténuer et même résoudre ces problèmes. Il faut pour cela aménager le terrain de façon à limiter l'érosion et la compaction du sol, tirer rapidement profit des potentialités biologiques du sol de couverture, pallier les carences nutritives (par l'amendement, la fertilisation, la fixation biologique de l'azote et la mycorhization), réduire les toxicités métalliques, créer un microclimat favorable à la germination des plantes, et choisir des espèces adaptées. Ce choix prendra en compte les espèces pionnières et les espèces natives. Il portera aussi sur les associations d'espèces et leur succession à plus long terme. Il apparait que, quel que soit le site, l'utilisation d'espèces fixatrices d'azote est bénéfique si ce n'est indispensable au succès de la réhabilitation. (Texte intégral)

Classification Agris : P36 - Soil erosion, conservation and reclamation
P01 - Nature conservation and land resources
P34 - Soil biology
F62 - Plant physiology - Growth and development
F01 - Crop husbandry

Auteurs et affiliations

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/574288/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-01-15 ]