Agritrop
Home

Synthèse bibliographique sur le jatropha au Mali

Sanogo Abdoulaye, Coulibaly Yacouba M., Havard Michel. 2013. Synthèse bibliographique sur le jatropha au Mali. Montpellier : CIRAD, 20 p.

Technical and research document
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_575152.pdf

Télécharger (329kB) | Preview

Abstract : Le jatropha encore appelé Pourghère ou " Bagani " en bambara (c'est?à?dire " Poison ") est un arbuste de la famille des Euphorbiacées. Depuis les années 2006 - 2007, la culture du jatropha a connu un essor au Mali pour son utilisation comme agro carburant, suite à l'augmentation des cours du pétrole. Cette synthèse bibliographique porte sur le jatropha, son origine, puis sur les travaux et activités réalisés au Mali : choix variétal, systèmes de culture, systèmes de production, commercialisation, transformation. Le jatropha curcas L., également connu sous le nom de Pourghère est originaire d'Amérique latine. Il a été introduit aux îles du Cap Vert au XVIème siècle. Le jatropha tolère les températures moyennes annuelles de 11 à 28 °C (température optimale entre 20 et 28 °C). L'optimum de rendement du jatropha est réalisé avec un niveau de précipitations annuelles de 1 200 à 1 500 mm. Par ailleurs, la plante est résistante à la sècheresse. Le jatropha s'adapte bien à la plupart des types de sols, mais préfère les sols profonds, de texture sableuse, à structure grumeleuse, où son système racinaire peut se développer de manière optimale. Le jatropha se multiplie par voies sexuée et végétative. Il peut être semé (2 à 5 graines par trou en juillet), mis en pépinière (fin mai?début juin) et repiqué (juillet) et bouturé. Les plants de semis direct et repiqués développent une racine pivot, et les plants bouturés, un système racinaire fasciculé. Le jatropha est installé en haie (0,8 kg de graines/m au Mali), en plein champ (2 x 2 m ou 3 x 3 m) ou avec des cultures intercalaires (lignes de jatropha aux écartements de 2 à 3 m entre plants et 6 m entre les lignes). En plein champ, la densité recommandée est de 2 500 plants de jatropha/ha. La fertilisation (azote, phosphore, potassium est fondamentale pour la production et le développement végétatif de la plante. La dose optimale obtenue en Inde est de 30 kg/ha de N et 10 kg/ha de P205 la première année, et 54 kg/ha de N et 20 kg/ha de P205 les années suivantes. Elle a donnée en année 2 des rendements de 0,44 t/ha de graines et 141,7 kg d'huile. Le tourteau peut?être épandu comme engrais organique. Le sarclage, pendant lequel un démariage est possible, intervient en aoûtseptembre. Pour répondre à la contrainte d'accès aux fruits et accroitre le rendement, une taille de la plante est nécessaire. Les nouvelles pousses doivent être taillées durant les 3 premières années pour obtenir une ramification précoce. La récolte intervient lorsque les fruits passent du vert au jaune puis virent au marron. Elle s'étale de fin septembre à janvier. Le fruit est constitué de 53 à 62% de graines et de 38 à 47% de péricarpe pour un poids de 1,5 à 3 g. La teneur en huile de la graine est estimée à 34,5%, et le poids de 1000 graines est d'environ 727 g. Le dépulpage manuel ou mécanique permet d'extraire les graines des pulpes. Le décorticage permet de séparer l'enveloppe de la graine de l'amande. Le décorticage n'est pas nécessaire pour l'extraction de l'huile par pressage. Au Mali, le prix d'achat des graines de jatropha est faible, aussi pour les agriculteurs, c'est une culture d'appoint. Nénamoins le jatropha est cultivé pour le revenu complémentaire qu'il procure, pour la gestion de la fertilité de sols, pour marquer le foncier afin d'éviter les conflits entre agriculteurs, et pour des usages domestiques (savon, éclairage). L'Agence Nationale de Développement des biocarburants (ANADEB) est l'organisme de l'Etat qui a pour mission la promotion des biocarburants au Mali. Elle intervient dans les régions à travers les Directions Régionales de l'Agriculture (DRA) par le canal des Comités Régionaux Paritaires d'Administration et de Gestion. Depuis 1987, plusieurs projets ont été mis en place au Mali sur l'utilisation de l'huile : années 80 et 90, special Energy Jatropha de la GTZ, années 1990, Plateformes multifonctionnelles, et depuis 2006, Mali Folke Center pour l'électrification rurale, Mali Biocarburant SA e

Classification Agris : F01 - Crop husbandry
E21 - Agro-industry
P06 - Renewable energy resources

Auteurs et affiliations

  • Sanogo Abdoulaye
  • Coulibaly Yacouba M., Nyeta conseil (MLI)
  • Havard Michel, CIRAD-ES-UMR INNOVATION (MLI) ORCID: 0000-0002-9261-8435

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/575152/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-01 ]