Agritrop
Home

Sélection et évolution de la résistance aux fongicides systémiques chez Mycosphaerella fijiensis agent causal de la maladie des raies noires des bananiers

Ngando Essoh Otto Josué. 2014. Sélection et évolution de la résistance aux fongicides systémiques chez Mycosphaerella fijiensis agent causal de la maladie des raies noires des bananiers. Montpellier : Montpellier SupAgro, 143 p. Thèse de doctorat : Systèmes intégrés en biologie, agronomie, géosciences, hydrosciences et environnement (SIBAGHE) : Montpellier SupAgro Centre international d'études supérieures en sciences agronomiques

Thesis
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_575510.pdf

Télécharger (14MB) | Preview

Encadrement : Carlier, Jean ; De Lapeyre de Bellaire, Luc

Abstract : Dans les systemes de production intensifs de bananes, l'adaptation chez Mycosphaerella fijiensis resulte d'une interaction entre les flux de genes et la selection par les fongicides de souches resistantes. Le role de la migration a deja ete determine dans la these de Rieux (2011), l'objectif de la presente etude est de comprendre le role de la selection sur l'evolution de la resistance aux fongicides chez M. fijiensis. A cet effet les QoI (inhibiteurs unisites de la respiration mitochondriale pour la resistance qualitative) et les DMI (inhibiteurs oligosites de la biosynthese de l'ergosterol pour la resistance quantitative) ont ete appliques en continu en absence de flux de genes pour provoquer une augmentation de la resistance, puis une diminution a ete provoquee par l'absence de fongicides apres l'arret de traitements. Pour suivre au champ cette evolution de la resistance, une nouvelle methode biologique de detection (methode conidie) a ete mise au point. Un coefficient de selection s = 0,7546 a ete obtenu pour les QoI et on a observe une tres legere variation de la frequence allelique depuis l'interruption de traitements. Pour les DMI l'apparition de mutations et insertions a progressivement augmente dans la population en fonction des traitements. Par ailleurs, l'introduction artificielle continue de migrants sensibles en parcelle commerciale semble avoir un effet sur la diminution de la frequence de la mutation G143A de resistants aux QoI. Ainsi, sur quelques generations la selection positive et la contre selection ont montre un fort impact sur l'evolution de la resistance aux fongicides chez M. fijiensis. En condition reelle de production, l'etude a mis en exergue l'effet significatif de l'interaction des flux de genes et de la contre selection sur la diminution de la resistance aux fongicides. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Musa, Mycosphaerella fijiensis, Fongicide, Résistance aux pesticides, Résistance génétique, Évolution, Génétique, Amélioration des plantes, Flux de gènes

Mots-clés géographiques Agrovoc : Cameroun

Mots-clés complémentaires : Fongicide systemique

Classification Agris : H20 - Plant diseases
F30 - Plant genetics and breeding

Axe stratégique Cirad : Axe 4 (2014-2018) - Santé des animaux et des plantes

Auteurs et affiliations

  • Ngando Essoh Otto Josué, Montpellier SupAgro (FRA)

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/575510/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-01 ]