Agritrop
Home

Évaluation des plans simples de gestion et des plantations paysannes réalisées par le projet Makala en périphérie de Kinshasa en République démocratique du Congo

Peroches Adrien. 2014. Évaluation des plans simples de gestion et des plantations paysannes réalisées par le projet Makala en périphérie de Kinshasa en République démocratique du Congo. Montpellier : Montpellier SupAgro, 157 p. Mémoire de fin d'études : Systèmes Agricoles et Agroalimentaires Durables au Sud. Ressources Systèmes Agricoles et Développement : Montpellier SupAgro Centre international d'études supérieures en sciences agronomiques

Disertation
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_575611.pdf

Télécharger (2MB) | Preview

Abstract : En Afrique Centrale, la principale source d'énergie domestique est la ressource bois-énergie. En République Démocratique du Congo (RDC), c'est plus de 90% des besoins énergétiques domestiques et industriels qui sont assurés par la ressource ligneuse sous forme de bois de chauffe ou transformée en charbon de bois (makala en lingala). Malgré la présence de plus de cent millions d'hectares de forêts sur son territoire, la RDC peine à alimenter durablement ses grands centres urbains et notamment la ville de Kinshasa et ses dix millions d'habitants. Dans ce cadre, le projet européen " Makala : gérer durablement la ressource bois-énergie " s'est proposé entre 2009 et 2013 de mettre en place et diffuser des outils pour mieux gérer la ressource boisénergie autour de trois grands centre urbains d'Afrique Centrale : Kinshasa, Kisangani (RDC) et Brazzaville (RC). Durant ces quatre années de travail, les agents du projet Makala ont accompagné douze communautés rurales des régions du Bas-Congo et du Plateau Batéké en périphérie de Kinshasa dans la gestion durable de leurs terroirs via la création de "Plans Simples de Gestion" (PSG). Réalisés entre 2010 et 2012, en suivant une démarche non structurante et participative s'appuyant au maximum sur les structures décisionnaires locales, les PSG ont été officiellement lancés à la fin 2012. Créé pour capitaliser les résultats du projet Makala sur une durée d'un an, le projet "CapMakala" s'est donné pour objectif d'évaluer la mise en oeuvre et la pérennité des PSG après dix-huit mois de mise en application autonome par les communautés locales. La première partie de la présente étude se situait à l'échelle des communautés rurales. Elle a permis de voir que si les structures décisionnaires traditionnelles étaient toujours impliquées dans la gestion durable des terroirs et maîtrisaient les tenants et aboutissant des PSG établis, elles n'avaient pas rempli leur rôle de transmission de l'information à tous les utilisateurs des terroirs. Celle-ci a également mis en lumière un taux d'échec beaucoup plus important des activités collectives en comparaison aux activités individuelles. La seconde partie de l'étude se situait, quant à elle, à l'échelle des systèmes de production. Elle a montré que la mise en oeuvre des itinéraires techniques promus par le projet Makala était intimement liée aux types de systèmes de production. L'accès au foncier, les temps de jachère qui en découlent et la capacité à prendre le risque de tenter de nouvelles techniques étant les principaux points ayant joué dans les choix des villageois de mettre en oeuvre ou non les propositions du projet. L'étude se poursuit par des propositions d'optimisation des itinéraires techniques promus afin d'impliquer au maximum les différents types d'agriculteurs, distingués par leur type de système de production. La simulation de ces propositions via la construction de modèles d'exploitations a permis de constater que les revenus des différents types d'agrocharbonniers pourraient être augmentés de 1 à 153%, selon les systèmes de production et les itinéraires techniques les plus adaptés. Enfin, cette étude a montré qu'en plus des volets socio-économiques et forestiers, il serait intéressant d'intégrer un volet agronomique dans l'application des PSG afin d'améliorer l'impact au sein des communautés et de contribuer plus efficacement à une gestion durable et multifonctionnelle des terroirs. (Résumé d'auteur)

Classification Agris : K10 - Forestry production
F08 - Cropping patterns and systems
P06 - Renewable energy resources
E16 - Production economics

Auteurs et affiliations

  • Peroches Adrien, Montpellier SupAgro (FRA)

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/575611/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-02 ]