Agritrop
Home

La phénologie du manguier : un levier pour une meilleure gestion des dégâts des mouches des fruits ?

Diatta Jeanne, Normand Frédéric, Rey Jean-Yves, Mbaye N., Noba Kandioura. 2015. La phénologie du manguier : un levier pour une meilleure gestion des dégâts des mouches des fruits ?. . Dakar : UCAD, Résumé, 1 p. Séminaire DIVECOSYS sur la gestion agroécologique des bioagresseurs en Afrique de l'Ouest, Dakar, Sénégal, 2 June 2015/4 June 2015.

Paper without proceedings
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
Diatta et al 2015 séminaire Divecosys.pdf

Télécharger (636kB) | Preview

Abstract : Le manguier est une culture caractérisée par des asynchronismes phénologiques marqués qui sont une contrainte pour la gestion agronomique et phytosanitaire des vergers. Au Sénégal, cette culture d'exportation est confrontée à de sérieux dégâts des mouches des fruits, organismes de quarantaine, mais aucune donnée n'existe sur les asynchronismes phénologiques. L'objectif de cette étude est de caractériser la phénologie de la reproduction du manguier dans la région de Thiès. Cinq vergers, soumis à des pratiques culturales et des conditions climatiques contrastées, ont été suivis durant deux cycles de production. Les contraintes de la récolte nous ont amenés à suivre la phénologie de la floraison, en faisant l'hypothèse que l'étalement de la floraison est en relation avec celui des stades sensibles des fruits. Les dates de débourrement et le nombre d'inflorescences apparues ont été relevés sur dix arbres par verger, permettant de construire la distribution de la floraison dans le temps. La floraison n'est pas synchrone entre les vergers. De plus elle s'étale de 8 à 16 semaines à l'échelle du verger.Cet étalement est lié à des asynchronismes de floraison entre les arbres dans chaque verger et à l'étalement de la floraison sur chaque arbre. L'étalement marqué de la floraison à l'échelle du verger et du territoire suggère un étalement de la récolte et donc des stades sensibles aux mouches des fruits, ce qui est une contrainte pour la protection phytosanitaire. La synchronisation de la phénologie à l'échelle du verger par des pratiques culturales adaptées contribuerait à une meilleur gestion agronomique et phytosanitaire de la culture du manguier. (Texte intégral)

Classification Agris : F63 - Plant physiology - Reproduction
H10 - Pests of plants

Auteurs et affiliations

  • Diatta Jeanne, CIRAD-PERSYST-UPR HortSys (REU)
  • Normand Frédéric, CIRAD-PERSYST-UPR HortSys (REU)
  • Rey Jean-Yves, CIRAD-PERSYST-UPR HortSys (SEN)
  • Mbaye N., UCAD (SEN)
  • Noba Kandioura, UCAD (SEN)

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/576038/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-01 ]