Agritrop
Home

Evolution du statut foncier des terres steppiques et impacts sur les activités d'élevage ovins

Kanoun Mohamed, Huguenin Johann, Kanoun Meguellati Amel, Bellahrache Ahmed, Martini Malika, Cherfaoui Mohamed Larbi, Ouzzane Abdelhakim. 2015. Evolution du statut foncier des terres steppiques et impacts sur les activités d'élevage ovins. In : Accaparement, action publique, stratégies individuelles et ressources naturelles : regards croisés sur la course aux terres et à l'eau en contextes méditerranéens. Vianey G. (ed.), Requier-Desjardins M. (ed.). Paris : CIHEAM, pp. 217-227. (Options Méditerranéennes, Series B: Studies and Research, 72) ISBN 2-85352-535-X

Book chapter
[img] Published version - Français
Access restricted to CIRAD agents
Use under authorization by the author or CIRAD.
dk576296.pdf

Télécharger (911kB) | Request a copy

Titre anglais : Evolution of land tenure and land ownership and their impact on sheep breeding activities in steppe rangelands

Abstract : Les territoires steppiques ont connu une forte croissance démographique, une augmentation des surfaces cultivées et une urbanisation élevée. Ces dynamiques ont entraîné une évolution et restructuration importante de l'occupation de l'espace. Ces processus ont contribué à une dégradation préoccupante des ressources pastorales naturelles. Notre questionnement porte sur les conséquences de l'évolution des régies sociales du régime juridique concernant le foncier, pour l'utilisation des terres de parcours et les modalités adaptatives de gestion des activités d'élevages ovins. Cette étude a été conduite selon une approche pluridisciplinaire et participative. Elle s'est réalisée dans le cadre de trois projets de coopération (Mashrek/Maghreb Ill, SOC Maghreb et SAGA). Notre contribution a permis d'obtenir des résultats et des exemples concrets montrant comment le changement de statut foncier des terres de parcours a impacté les systèmes de production pastoraux et les ressources naturelles. Nos travaux ont été conduits dans deux régions steppiques qui présentent une valeur de pertinence vis-à-vis des questions soumises à la recherche notamment dans le domaine de la dynamique foncière : Djelfa et Tébessa. Les résultats ont montré que le paysage steppique a subi des évolutions fortes en matière de régulations foncières. En dépit de nouvelles formes d'accès à l'appropriation des terres de parcours, les règles sociales foncières (héritage socioculturel et familial) ou système dit trivialement "traditionnel" continuent à peser considérablement dans les questions liées à la gestion des terres de parcours. Les territoires steppiques ont connu une forte croissance démographique, une augmentation des surfaces cultivées et une urbanisation élevée. Ces dynamiques ont entraîné une évolution et restructuration importante de l'occupation de l'espace. Ces processus ont contribué à une dégradation préoccupante des ressources pastorales naturelles. Notre questionnement porte sur les conséquences de l'évolution des régies sociales du régime juridique concernant le foncier, pour l'utilisation des terres de parcours et les modalités adaptatives de gestion des activités d'élevages ovins. Cette étude a été conduite selon une approche pluridisciplinaire et participative. Elle s'est réalisée dans le cadre de trois projets de coopération (Mashrek/Maghreb Ill, SOC Maghreb et SAGA). Notre contribution a permis d'obtenir des résultats et des exemples concrets montrant comment le changement de statut foncier des terres de parcours a impacté les systèmes de production pastoraux et les ressources naturelles. Nos travaux ont été conduits dans deux régions steppiques qui présentent une valeur de pertinence vis-à-vis des questions soumises à la recherche notamment dans le domaine de la dynamique foncière : Djelfa et Tébessa. Les résultats ont montré que le paysage steppique a subi des évolutions fortes en matière de régulations foncières. En dépit de nouvelles formes d'accès à l'appropriation des terres de parcours, les règles sociales foncières (héritage socioculturel et familial) ou système dit trivialement "traditionnel" continuent à peser considérablement dans les questions liées à la gestion des terres de parcours. (Résumé d'auteur)

Résumé (autre langue) : Steppe areas are faced with population growth and urbanization. These processes have led to a significant change in the occupation of space and a worrying degradation of grazing resources. Our research focused on the consequences of changes in land tenure for the use of rangelands and adaptive management procedures of sheep farms. This study was conducted using a multidisciplinary and participatory approach. ft was conducted in the framework of three cooperation projects (Mashreq 1 Maghreb Ill, SOC Maghreb and SAGA). Our study yielded concrete results and ex amples showing how the change in the management of range/and has impacted pastoral production systems and natural resources. Our survey was conducted in two steppe regions that are particularly concerned by problems connected with land dynamics: Djelfa and Tébessa. The results showed that the steppe has undergone considerable changes in land tenure. Despite new forms of access to ownership of rangelands, the customary tenure system continues to play a significant role in issues related to the management of rangelands. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Steppe, Gestion foncière, accès à la terre, Zone aride, Méthode d'élevage, Développement rural, Terre de pâturage, Conservation des ressources, Droit foncier, Utilisation des terres, Parcours, Ovin, approches participatives, Recherche interdisciplinaire, Paysage, Changement social

Mots-clés géographiques Agrovoc : Afrique du Nord

Mots-clés libres : Territoires steppiques, Régime foncier, Appropriation des terres, Projet R/D, Système d'élevage, Zones arides, Maghreb

Classification Agris : E11 - Land economics and policies
L01 - Animal husbandry
L02 - Animal feeding
D50 - Legislation
P01 - Nature conservation and land resources
B10 - Geography

Champ stratégique Cirad : Axe 6 (2014-2018) - Sociétés, natures et territoires

Auteurs et affiliations

  • Kanoun Mohamed, INRAA (DZA)
  • Huguenin Johann, CIRAD-ES-UMR SELMET (FRA) ORCID: 0000-0002-6455-6513
  • Kanoun Meguellati Amel, INRAA (DZA)
  • Bellahrache Ahmed, INRAA (DZA)
  • Martini Malika, International Center for Agricultural Research in the Dry Areas (SYR)
  • Cherfaoui Mohamed Larbi, INRAA (DZA)
  • Ouzzane Abdelhakim, INRAA (DZA)

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/576296/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-11-23 ]