Agritrop
Home

Répartition et dynamique des réserves carbonées dans les compartiments aériens du manguier entre le repos avant floraison et la fin de la récolte. Relations avec sa charge en fruits

Legros Sandrine. 2005. Répartition et dynamique des réserves carbonées dans les compartiments aériens du manguier entre le repos avant floraison et la fin de la récolte. Relations avec sa charge en fruits. Clermont-Ferrand : ENITA, 124 p. Mémoire de master 2 : Elaboration et Amélioration de la Production Végétale : Ecole nationale d'ingénieurs des travaux agricoles de Clermont-Ferrand

Disertation
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
LEGROS-2005-these reserves carbonees manguier.pdf

Télécharger (6MB) | Preview

Encadrement : Clément-Vidal, Anne

Abstract : La culture de la mangue représente un enjeu majeur à la Réunion. Cependant divers problèmes interviennent lors du cycle phenologique du manguier (faible nouaison, forte chute de fruits,...) entrainant une forte irrégularité de production. L'intervention des réserves carbonées dans ces phénomènes a depuis longtemps été avancée et le CIRAD développe actuellement des recherches sur cette problématique. L'objectif de ce travail a été d'initier une cartographie spatiale et temporelle des sucres solubles (saccharose, glucose et fructose) et de réserve (amidon) dans le manguier ainsi que de mettre en relation la production de fruits et la disponibilité en carbone dans les différents organes a quatre périodes clés du cycle phenologique. Les premiers résultats révèlent un stockage de l'amidon principalement dans les compartiments ligneux les plus âges alors que les sucres solubles se situent dans les compartiments ligneux les plus jeunes et dans les feuilles. Le saccharose diminue fortement à la floraison dans chacun des compartiments. La mobilisation de l'amidon dans l'arbre au cours de son cycle phenologique se fait jusqu'aux bois jeunes. Les fruits et les inflorescences représentent des puits de carbone importants. Généralement leur impact se situe sur les compartiments de proximité. La présence ou l'absence de fruits dans l'arbre influence fortement la répartition des sucres. Cependant les relations les plus marquées entre la charge en fruits et les glucides sont celles établies lors de la floraison. Ces résultats ainsi que d'autres études plus fines vont permettre à terme une meilleure compréhension du fonctionnement de l'arbre et une optimisation de la gestion du verger. (Résumé d'auteur)

Résumé (autre langue) : Mango has an important place in the economy of Reunion Island. However, many problems can occur during the crop's annual, phenological cycle, such as low fruit set or high abortion rates, resulting in irregular yields. A major role of carbohydrate resources in these phenomena has been suspected since a long time, and CIRAD is currently investigating this hypothesis. The objectives of this project are 1) to obtain a spatial and temporal map o f soluble sugars (sucrose, glucose and fructose) and insoluble carbohydrate reserves (starch) in the architecture of the mango tree; and 2) to relate fruit production to the availability of carbohydrates in different plant organs during four key periods of the annual phenological cycle. First results show starch storage mainly in oldest wood tissues, whereas soluble carbohydrates are predominantly located in young wood and in leaves. Sucrose concentrations decrease significantly at flowering stage in all tree organs. Starch mobilisation in the wood was observed from the rest period (before flowering) to harvest, and took place mainly in young wood. These compartments are physically closer to the inflorescences than the old wood, thus indicating that fruits and inflorescences are strong carbohydrates sinks. Consequently the sinks draw preferentially from reserves in neighbouring compartments. Periods of presence or absence of fruits on the tree affect carbohydrate distribution. However, the most marked relationships between fruit load and carbohydrate concentrations were observed at flowering. These results, once they have been complemented with in-depth studies, will provide a better understanding of Mango tree physiology and enable to optimize orchard management. (Résumé d'auteur)

Classification Agris : F60 - Plant physiology and biochemistry
F63 - Plant physiology - Reproduction
F01 - Crop husbandry

Auteurs et affiliations

  • Legros Sandrine

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/576894/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-09 ]