Agritrop
Accueil

Evaluation agro-économique ex-ante de systèmes de culture en agriculture familiale : le cas de l'agriculture de conservation en zone tropicale humide de montagne (Nord Vietnam)

Hauswirth Damien. 2013. Evaluation agro-économique ex-ante de systèmes de culture en agriculture familiale : le cas de l'agriculture de conservation en zone tropicale humide de montagne (Nord Vietnam) Montpellier : Montpellier SupAgro, 150 p. Thèse de doctorat : Agronomie : Montpellier SupAgro Centre international d'études supérieures en sciences agronomiques

Thèse
[img]
Prévisualisation
Version publiée - Français
Utilisation soumise à autorisation de l'auteur ou du Cirad.
ID577611.pdf

Télécharger (15MB) | Prévisualisation

Titre anglais : Ex-ante agronomic and economic assessment of cropping systems under smallholder farming: The case of conservation agriculture in mountainous humid tropics (Northern Vietnam)

Encadrement : Wery, Jacques ; Tittonell, Pablo

Résumé : Pour faire face aux transitions démographiques et alimentaires en cours, une intensification des systèmes agricoles est nécessaire. Ceci génère des questions quant à la nature des systèmes à concevoir et sur les conditions de leur acceptabilité économique et sociale. Ces questions sont plus particulièrement cruciales dans des contextes de petite agriculture familiale et de pression élevée sur les ressources naturelles, dont les zones tropicales humides d'Asie constituent un exemple typique. Dans cette région, l'agriculture de conservation est considérée par différents acteurs de la recherche agronomique et du développement rural comme un moyen de parvenir à une intensification durable de l'agriculture. Dans ce contexte, notre travail avait pour objectif général d'évaluer dans quelle mesure l'agriculture de conservation peut constituer une réponse efficace au plan agronomique et adaptée aux contraintes et besoins de petits producteurs familiaux dans une région montagneuse caractérisée par une forte pression sur les ressources naturelles et un taux de pauvreté élevé. Nous avons d'abord effectué un diagnostic des facteurs critiques de durabilité associés à la diversité des systèmes agricoles conventionnels sur pente. Pour ce faire, nous avons développé une approche originale combinant différentes méthodes d'analyse multivariée et de classification. Cette approche appliquée au cas de la production de maïs sur pentes nous a permis d'identifier 5 types de systèmes de production et 7 types de systèmes de cultures aux performances contrastées en termes d'atteinte d'objectifs de durabilité. Les caractéristiques territoriales à différentes échelles, de l'écorégion au village, ont été identifiées comme prévalant sur les caractéristiques biophysiques des parcelles et l'accès aux moyens de production à l'échelle de l'exploitation pour expliquer la diversité des systèmes de culture sur pentes. Améliorer simultanément la productivité agricole et la rentabilité économique des systèmes de cultures semble réalisable. Nous avons toutefois identifié la nécessité de compromis entre rentabilité économique et pression sur l'environnement. Nous avons ensuite exploré dans quelle mesure des données collectées sur des sites de démonstration (matrices de création-formation-diffusion) pouvaient être utilisées pour déterminer la capacité de l'agriculture de conservation à être plus productive et plus rentable que l'agriculture conventionnelle dans un horizon de deux années. Dans le contexte spécifique des séquences site-climat considérées, l'agriculture de conservation pratiquée à un niveau de fertilisation suffisant n'a pas eu d'impact négatif sur les rendements la première année après conversion. L'agriculture de conservation a significativement amélioré productivité et efficacité agronomique la seconde année après conversion. Toutefois, cette amélioration des performances agronomiques n'était pas suffisante, aux conditions économiques actuelles, pour assurer une meilleure rentabilité économique que l'agriculture conventionnelle sur un horizon de deux ans, du fait de l'augmentation des coûts de production associée au passage à l'agriculture de conservation. Au-delà de ces résultats, notre travail questionne la façon dont des dispositifs de création-diffusion en agriculture de conservation, actuellement sous-exploités au plan scientifique, peuvent être mis à profit pour contribuer (i) d'une part à l'analyse des processus à l'origine des performances agronomiques et économiques des systèmes de culture, (ii) et d'autre part à l'analyse de la variabilité des performances agro-économiques des systèmes de culture dans différents contextes biophysiques et économiques. Les contraintes opérationnelles et les objectifs de démonstration sous-jacents à ce type de dispositif limitent les possibilités d'amélioration de leur organisation pour en faire des dispositifs d'expérimentation agronomique parfaitement valides au plan statistique. Utiliser les données issues de tels dispositifs dans une perspective de modélisation constitue en revanche une option privilégiée pour améliorer leur contribution à la connaissance scientifique. Dans ce cadre, le développement de modèles bioéconomiques de fermes intégrant divers horizons de décision stratégique associés aux différentiels de dynamiques de performances entre systèmes conventionnels et en agriculture de conservation constitue une voie prometteuse pour réaliser une évaluation ex-ante de l'attractivité économique de l'agriculture de conservation pour de petits producteurs familiaux. Les autres perspectives scientifiques issues de ce travail de thèse incluent une évaluation de la variabilité interannuelle des performances des systèmes de culture intégrant certains impacts environnementaux, ainsi que l'évaluation de la capacité de l'agriculture de conservation à tamponner cette variabilité. Enfin, ce travail scientifique a diverses implications pratiques pour une intensification agricole durable dans les zones de montagnes du Nord Vietnam. Les typologies de systèmes agricoles et l'analyse comparative des performances de l'agriculture conventionnelle et de l'agriculture de conservation à l'échelle du champ cultivé permettent d'élaborer de nouvelles hypothèses sur les contraintes à intégrer dans le prototypage de systèmes de culture innovants, la nature des exploitations à cibler prioritairement pour la diffusion de tels systèmes et les stratégies à mettre en oeuvre pour en faciliter la diffusion. Dans ce contexte, une hypothèse majeure est qu'il est nécessaire d'envisager la valorisation au moins partielle des plantes de couverture, une conversion par étapes et/ou des incitations permettant de compenser l'augmentation de coûts générée par le passage à l'agriculture de conservation pour que celle-ci devienne économiquement attractive pour de petits producteurs familiaux dans un horizon de deux années. (Résumé d'auteur)

Résumé (autre langue) : Further agricultural intensification is expected to meet the on - going demographic transition and changes in consumption habits. There is therefore a need to identify contexts, options and conditions for intensive but sustainable land uses to develop. This question is of particular importance under contexts of smallholder farming and pressure on natural resources , such as in Asian humid tropics, where conservation agriculture (CA) is considered by several authors a leeway for sustainable intensification of agriculture. Within this context, our work aimed at preliminary assess to which extent CA fits the needs and constraints of smallholder farmers in a mountainous region where the high level of pressure on natural resources adds - up to a high poverty rate. We firstly implemented a diagnosis of sustainability gaps associated with the regional diversity of agricultural systems. To do so, we applied an original methodological approach combining diverse classification tools to maize based agricultural systems on sloping land. We identified 5 farm types and 7 maize cropping systems types, strongly contras ted in terms of management practices, performances and sustainability issues. The local diversity in maize cropping systems resulted from multi - scale interactions between territory - related factors, farm/farmer characteristics and field biophysical conditions. Within the context of our study, territory - related factors were of prevailing importance over plot biophysical conditions and farm/farmer related characteristics to drive diversity of cropping systems. Increasing economic profitability and agronomic productivity were compatible goals. However, tradeoffs were detected between economic profitability and mining of soil fertility. We subsequently investigated to which extent data collected at demonstration sites under project management can be used to determine whether CA has chance to become more productive and profitable over a 2 - year period. Within the context of our study, CA associated with sufficient fertilization levels did not depress yields the first year after conversion. The second year, CA significantly increased maize productivity and agronomic efficiency. Such improvement of agronomic performances was not sufficient to ensure better economic performances than conventional agriculture over two years, due to the increase in production costs associated with transition to CA. Beyond those specific results, our work question show CA - demonstrations setup by development project can provide valuable contribution to (i) the analysis of process driving agronomic and economic performances of demonstrate d cropping systems and (ii) the investigation of cropping system agronomic and economic performances across variations in biophysical and economic conditions. Operational constraints and underlying demonstration goals limit possibilities to improve demonstration design. Coupling demonstration with modeling therefore appears the most effective way to improve scientific output from such demonstrations. Bio - economic farm model would therefore allow refining ex - ante investigation of CA economic attractiveness f or smallholder farmers considering diverse decision timelines and differentiated dynamics of cropping system performances over time. Other scientific perspectives include the assessment of inter - annual variability in cropping system performances, including environmental outputs and the investigation of capacity of conservation agriculture to buffer this variability. Last, our results have practical implications for sustainable agricultural intensification in tropical humid highlands of Vietnam. Typologies of agricultural systems and field - scale analysis of cropping system performances allow building new assumptions for further cropping system prototyping and farm systems to be targeted in CA extension. To make conversion to CA worth for farmers within a period of two years, a major assumption is the requirement for cover plant valorisation, implementation of stepwise transition to CA, and/ or tailoring incentives to support smallholder farmers in overcoming costs associated with conversion to CA. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Système de culture, agroécologie, Agriculture alternative, Exploitation agricole familiale, Petite agriculture, Petite exploitation agricole, Analyse économique, Intensification, Innovation, Adoption de l'innovation, Rendement des cultures, Performance de culture, Impact sur l'environnement, Évaluation de l'impact, Durabilité, Productivité des terres, Rentabilité, Zea mays, Étude de cas, Région d'altitude, Zone tropicale, Structure agraire

Mots-clés géographiques Agrovoc : Viet Nam

Mots-clés complémentaires : Agriculture de conservation

Classification Agris : F08 - Systèmes et modes de culture
E80 - Economie familiale et artisanale
E16 - Economie de la production
E14 - Economie et politique du développement
P01 - Conservation de la nature et ressources foncières
E90 - Structure agraire

Axe stratégique Cirad : Axe 1 (2005-2013) - Intensification écologique

Auteurs et affiliations

  • Hauswirth Damien, CIRAD-PERSYST-UPR SIA (VNM)

Source : Cirad-Agritrop

Voir la notice (accès réservé à la Dist) Voir la notice (accès réservé à la Dist)

[ Page générée et mise en cache le 2018-10-05 ]