Agritrop
Home

Etude préliminaire à la réalisation de bilans environnementaux sur le chauffage au bois. Partie 2 : Mise en oeuvre de méthodes de caractérisation d'impact sur le changement climatique.

Cornillier Claire, Benoist Anthony, Gleizes Olivier. 2015. Etude préliminaire à la réalisation de bilans environnementaux sur le chauffage au bois. Partie 2 : Mise en oeuvre de méthodes de caractérisation d'impact sur le changement climatique.. Paris : ADEME, 74 p.

Technical and research document
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
methodo_acv_be_-_partie_2vf.pdf

Télécharger (8MB) | Preview

Additional Information : Ce document fait partie d'une étude comprenant 3 parties et 1 synthèse

Abstract : Dans le cadre de ce volet de l'étude, des analyses de cycle de vie (ACV) ont été réalisées : -En approche attributionnelle, sur la production de chaleur à partir de biomasse forestière issue de quinze origines différentes (trois essences (douglas, eucalyptus, châtaigner) suivant différentes sylvicultures (taillis, TCR, futaie) avec ou sans évolution de pratiques sylvicoles (raccourcissement de la révolution, intensification de la récolte…)) ; et -En approche conséquentielle, sur une évolution de récolte d'un TCR d'eucalyptus visant à produire de la chaleur. Elles ont permis tout d'abord de tester la mise en oeuvre de méthodes de caractérisation de l'impact sur le changement climatique, celles les mieux notées à l'issue du premier volet de l'étude sur l'état de l'art, ainsi que celle développée dans le cadre du projet. Des difficultés et limites non encore identifiées ont pu être mises en évidence, notamment concernant la méthode de comptabilité totale avec les pouvoirs de réchauffement global (PRG) ajustés dans le temps. Au-delà de la faisabilité de la mise en oeuvre, ces évaluations ont permis d'illustrer et de mieux comprendre les divergences et points communs des différentes approches de l'ACV (attributionnelle versus conséquentielle), ainsi que des différentes méthodes d'impacts testées (Comptabilité totale avec PRG, Comptabilité totale avec PRG ajustés dans le temps, Conversion ILCD, Usage du sol/Müller-Wenk, Usage du sol/Projet). Les résultats ont montré que la méthodologie ACV, quelle que soit l'approche, peut permettre avec certaines méthodes d'impact d'obtenir des résultats sensibles au système de production de biomasse via la prise en compte du cycle du carbone biogénique, ce que la méthode " neutralité carbone " ne permet pas. Cette sensibilité provient des mécanismes liés à l'usage du sol qui tiennent compte d'un potentiel de séquestration de carbone. Ces mécanismes peuvent se rapporter à une transformation relative à un changement d'usage incluant des évolutions de gestion sylvicole, mais également à une occupation. Ces méthodes peuvent revêtir des concepts différents, basés sur plusieurs notions comme le stock moyen de carbone à l'équilibre, la dynamique des variations de stock de carbone, un usage de référence, l'affectation aux occupations des stocks suivant différentes logiques. La mise en oeuvre de ces méthodes nécessite une description des systèmes de production de la biomasse forestière qui fait appel à de nombreuses données, hypothèses et modèles, pour lesquels les résultats peuvent être très sensibles. Pour envisager leur application en routine, une base de données serait à construire. Les résultats de ce volet permettent ainsi de compléter l'état de l'art sur un des enjeux majeurs de l'évaluation environnementale du chauffage bois qu'est le changement climatique, afin d'aider à établir des recommandations méthodologiques sur l'évaluation de ces systèmes de façon la plus éclairée que possible. (Résumé d'auteur)

Résumé (autre langue) : Within the framework of this part of the study, Life Cycle Assessments (LCA) were performed: -In an attributional approach, on the production of heat from forest biomass resulting from fifteen different origins (three species (Douglas-fir, eucalyptus, chestnut) according to various silviculture (coppice, short rotation coppice, high stand) with or without evolution of forestry practices (shortening of the revolution, intensification of harvest…)) ; and -In a consequential approach, on a harvesting evolution of eucalyptus short rotation coppice in order to produce heat. First of all, they made it possible to test the implementation of characterization methods of the impact on the climate change, those best noted of the first part of the study on the state of art, as well as that developed within the framework of the project. Not yet identified difficulties and limits could be put in evidence, in particular concerning the total accounting method with the GWP adjusted in time. Beyond the feasibility of the implementation, these evaluations made it possible to illustrate and better understand the divergences and common points of the various approaches of LC A (attributional versus consequential), as well as various methods of impacts tested (Total accounting with GWP, Total accounting with GWP adjusted in time, ILCD conversion, Land use/Müller-Wenk, Land use/Project). The results showed that LCA methodology, whatever the approach, can make it possible with certain methods of impact to get sensitive results to the system of production of biomass taking into account the cycle of biogenic carbon, which the method “neutrality carbon” does not allow. This sensitivity comes from the mechanisms related to the land use which take account of a potential of carbon sequestration. These mechanisms can refer to a transformation relating to a change of land use including forestry management evolutions, but also to an occupation of land. These methods can be of different concepts, based on several characteristic of the occupation such as the average carbon stock to a balance, the dynamics of the carbon stocks, a reference land use, the allocation of carbon stocks to the occupations according to various logics. The implementation of these methods requires a description of the systems of forest biomass production which needs many data, assumptions and models, for which the results can be very sensitive. To consider their application in routine, a database should be built. The results of this part of the study supplement the state of art on one of the major stakes of the environmental evaluation of the wood heating which is the climate change, in order to help to establish methodological recommendations on these systems assessment in the most enlightened way than possible. (Résumé d'auteur)

Mots-clés libres : ACV, Bois énergie, Changement climatique, Qualité de l'air

Classification Agris : P06 - Renewable energy resources
K10 - Forestry production
P40 - Meteorology and climatology
P01 - Nature conservation and land resources
U30 - Research methods

Auteurs et affiliations

  • Cornillier Claire, Institut technologique forêt, cellulose, bois, ameublement (FRA)
  • Benoist Anthony, CIRAD-PERSYST-UPR BioWooEB (FRA) ORCID: 0000-0001-6635-4192
  • Gleizes Olivier, CNPF (FRA)

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/580229/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2021-02-09 ]