Agritrop
Home

Photo-ethnographie et élaboration collective de savoirs. Le cas d'un programme interdisciplinaire et participatif au Sénégal‪

Jankowski Frédérique, Le Marec Joëlle, Defives Bastien, Krasova-Wade Tatiana, Neyra Marc. 2015. Photo-ethnographie et élaboration collective de savoirs. Le cas d'un programme interdisciplinaire et participatif au Sénégal‪. Techniques et Culture, 2 (64) : pp. 244-247.

Journal article ; Article de recherche ; Article de revue à comité de lecture
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
TC- Photoethnographie et co-construction de savoirs.pdf

Télécharger (2MB) | Preview

Liste HCERES des revues (en SHS) : oui

Thème(s) HCERES des revues (en SHS) : Anthropologie-Ethnologie; Staps

Abstract : Il est désormais fréquent que des chercheurs en sciences sociales soient sollicités dans des programmes de recherche sur l'environnement et la biodiversité. Ce type de collaboration mobilise une attention croissante à l'hétérogénéité des formes de production et de légitimation des savoirs, d'autant plus forte lorsqu'il s'agit de programmes qui impliquent des experts non-scientifiques. Ce contexte génère des tensions, entre d'une part, la rationalisation gestionnaire des formes du travail scientifique et notamment de son évaluation standardisée, et d'autre part, l'ouverture épistémologique à la diversité des modes de légitimation des savoirs et par conséquent à une créativité dans les formes du travail qui contrecarre les tendances à la standardisation. C'est pour rendre compte de l'attention à la pluralité des savoirs et de ce qu'elle implique et qu'elle crée précisément dans le courant d'une recherche collective, que nous revenons sur une démarche photo-ethnographique menée dans le cadre d'un programme de recherche participatif et interdisciplinaire au Sénégal. Cette démarche a permis de : (i) recueillir des données sur les savoirs locaux et les savoirs scientifiques ; (ii) participer au partage des savoirs propres aux différents acteurs impliqués et (iii) restituer et diffuser des résultats de la recherche partenariale. Mais elle a surtout constitué une forme d'expérimentation collective de formes de communication, de mise en discussion et en circulation des savoirs singuliers mobilisés et produits dans le cadre du projet. Au travers de cette démarche photo-ethnographique est révélée l'importance de la construction d'une sémiotique pratique commune à l'ensemble des acteurs pour le partage effectif de savoirs multiples dans le cadre de recherche collaborative. Cette étude souligne la manière dont toute construction et toute expression d'un savoir quel qu'il soit est liée à des situations de communication. Une démarche réflexive sur les modes de co-construction de connaissance implique donc nécessairement un travail d'analyse et d'expérimentation sur les pratiques de communication dans des recherches qui associent des collectifs différents. (Résumé d'auteur)

Résumé (autre langue) : It is now frequent that researchers in social sciences are requested in research programs on the environment and the biodiversity. This type of collaboration mobilizes an increasing attention on the heterogeneousness of knowledge production and legitimization ; especially when there are programs that involve non-scientific experts. This context generates tensions enters, on one hand, the rationalization administrator of the scientific work and in particular its standardized evaluation, and on the other hand, the epistemological opening to the diversity of legitimization modes of the knowledge and consequently a creativity in the forms of the work which thwarts the tendencies to the standardization. From a photo-ethnographical approach developed during a participative and interdisciplinary research in Senegal, we report the attention on the plurality of the knowledge and what it implies, and it creates exactly in the course of a collective research. This approach allowed : (i) to collect data on the local and the scientific knowledge ; (ii) to participate in the sharing of the knowledge of the various actors implied, and (iii) to restore and to spread results of the research. But it especially constituted a shape of collective experiment of communicational forms, putting in discussion and in circulation singular knowledge mobilized and produced during the project. Through this photo-ethnographical approach is underlined the importance of the construction of a practical semiotic common to all the actors to share multiple knowledge in a collaborative research. This study shows the way any construction and any expression of knowledge is bound to situations of communication. So, a reflexive approach on the modes of co-construction of knowledge implies inevitably a work of analysis and experiment on the practices of communication in researches that associate different collectives. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Sciences sociales, approches participatives, Recherche interdisciplinaire, Connaissance indigène, Enquête, Collecte de données, Photographie, Diffusion de l'information

Mots-clés géographiques Agrovoc : Sénégal

Mots-clés complémentaires : Savoir-faire, Ethnologie

Mots-clés libres : Photo-ethnographie, Co-construction de connaissance, Recherche participative, Interdisciplinarité, Sénégal

Classification Agris : E50 - Rural sociology
U30 - Research methods
C30 - Documentation and information

Champ stratégique Cirad : Axe 6 (2014-2018) - Sociétés, natures et territoires

Auteurs et affiliations

  • Jankowski Frédérique, CIRAD-ES-UPR GREEN (SEN)
  • Le Marec Joëlle, Université de Paris VII (FRA)
  • Defives Bastien
  • Krasova-Wade Tatiana, IRD (SEN)
  • Neyra Marc, IRD (FRA)

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/580810/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2021-01-30 ]