Agritrop
Home

La lutte biologique contre d'ambroisie à feuilles d'armoise illustrée par l'exemple d'Ophraella communa : quels intérêts et quelles limites ?

Chauvel Bruno, Bilon Rebecca, Mouttet Raphëlle, Gachet Emmanuel, Schaffner Urs, Le Bourgeois Thomas. 2016. La lutte biologique contre d'ambroisie à feuilles d'armoise illustrée par l'exemple d'Ophraella communa : quels intérêts et quelles limites ?. In : 4e Conférence sur l'entretien des Jardins, Espaces Végétalisés et Infrastructures : 19 et 20 octobre 2016. AFPP, INP, ENSAT, UPJ, Koppert. Toulouse : AFPP, pp. 378-386. Conférence sur l'entretien des jardins, espaces végétalisés et infrastructures. 4, Toulouse, France, 19 October 2016/20 October 2016.

Paper with proceedings
[img]
Preview
Published version - Français
License Licence Creative Commons.
LB219 Chauvel_JEVI_2016.pdf

Télécharger (1MB) | Preview

Abstract : Introduite en France il y a plus de 150 ans, la progression sur le territoire d'Ambrosia artemisiifolia (ambroisie à feuilles d'armoise) semble inexorable. La biologie particulière de cette annuelle estivale pose des problèmes nouveaux aux gestionnaires des différents milieux où l'on retrouve la plante. La réduction ou l'impossibilité d'utiliser des moyens de lutte traditionnelle dans certaines conditions environnementales amène à envisager la lutte biologique comme un des seuls recours possibles pour ralentir, voire faire reculer la distribution de cette plante envahissante et allergisante. A travers l'exemple d'Ophraella communa est présentée la réflexion qui peut être faite sur la balance " bénéfice-risque " de l'introduction d'un insecte exotique pour la gestion d'une envahissante à fort impact sur la santé humaine. Le cas de l'ambroisie pourrait servir de modèle aux différentes espèces envahissantes à effet sur la santé humaine visée dans le nouveau projet de loi santé. (Résumé d'auteur)

Résumé (autre langue) : Common ragweed (Ambrosia artemisiifolia) was introduced in France over 150 years ago and its spreading across France now seems inexorable. The specific biology of this summer annual creates new problems for the managers of the various habitats where the plant can be found. The reduced possibility, or even the impossibility, to use traditional control means in certain environment conditions brings managers to consider biological control as one of the few possible means for slowing down the spread, or even pushing back the distribution area, of this invasive and allergenic plant. With Ophraella communa as an example, a reflection is presented on the benefit-risk balance of the introduction of an exotic insect for managing an invasive plant with a strong impact on human health. The case of Common ragweed might serve as a model for the various invasive species affecting human health which are targeted by the new health bill. (Résumé d'auteur)

Mots-clés libres : Ambroisie, Ambrosia artemisiifolia, Lutte biologique, Ophraella communa

Classification Agris : H60 - Weeds
000 - Autres thèmes

Auteurs et affiliations

  • Chauvel Bruno, INRA (FRA)
  • Bilon Rebecca, INRA (FRA)
  • Mouttet Raphëlle, ANSES (FRA)
  • Gachet Emmanuel, ANSES (FRA)
  • Schaffner Urs, CABI (CHE)
  • Le Bourgeois Thomas, CIRAD-BIOS-UMR AMAP (FRA) ORCID: 0000-0002-3039-0455

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/581997/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-09-30 ]