Agritrop
Home

Rôle des oiseaux sauvages dans la transmission et la dispersion des virus de l'influenza aviaire : apport de l'éco-épidémiologie dans les écosystèmes afro-tropicaux

Gaidet Nicolas, Caron Alexandre. 2016. Rôle des oiseaux sauvages dans la transmission et la dispersion des virus de l'influenza aviaire : apport de l'éco-épidémiologie dans les écosystèmes afro-tropicaux. Cahiers Agricultures, 25 (5):54001, 8 p.

Journal article ; Article de synthèse ; Article de revue à facteur d'impact Revue en libre accès total
[img]
Preview
Published version - Français
License Licence Creative Commons.
2016 - Gaidet - AIV.pdf

Télécharger (577kB) | Preview

Titre anglais : The role of wild birds in the transmission and spread of avian influenza viruses: eco-epidemiological approaches in afro-tropical ecosystems

Liste HCERES des revues (en SHS) : oui

Thème(s) HCERES des revues (en SHS) : Géographie-Aménagement-Urbanisme-Architecture

Abstract : La diffusion intercontinentale du virus de l'influenza aviaire (VIA) hautement pathogène H5N1 en 2005–2006 a déclenché un effort de recherche important sur l'épidémiologie des VIA chez les oiseaux sauvages et à l'interface entre oiseaux sauvages et domestiques. En effet, les oiseaux sauvages hébergent les souches de VIA faiblement pathogènes qui une fois transmises à la volaille peuvent évoluer vers des souches de plus forte pathogénicité qui constituent un risque économique et de santé publique. Les travaux réalisés au cours des dix dernières années en Afrique ont permis d'étudier les VIA dans des contextes écologiques et épidémiologiques peu explorés. Les résultats indiquent que les VIA persistent dans les écosystèmes afro-tropicaux tout au long de l'année et sont probablement maintenus dans les communautés d'oiseaux sauvages. L'écologie de la transmission de ces VIA dans les régions afro-tropicales présente cependant des particularités. Ainsi, le rôle des limicoles ne semble pas aussi crucial dans la maintenance des VIA que dans les écosystèmes nord-américains. La maintenance des VIA n'est peut-être pas uniquement dépendante des canards sauvages et une grande diversité d'espèces de la communauté d'oiseaux sauvages semble participer à la circulation de ces virus. Finalement, certaines espèces peuvent jouer le rôle de relais, créant le lien épidémiologique entre canards sauvages (l'hôte de maintenance) et les populations de volaille domestique (l'hôte cible). Ces travaux ont donc permis de produire les premières esquisses des modes de circulation et de persistance des VIA dans les communautés d'oiseaux sauvages et domestiques en Afrique, mais ont aussi contribué à stimuler la recherche globale sur les VIA en proposant des hypothèses originales et des méthodes pour les tester. (Résumé d'auteur)

Résumé (autre langue) : The intercontinental spread of highly pathogenic avian influenza viruses (AIV) in 2005–2006 triggered an important research effort on the epidemiology of AIV in wild birds and at the wild/domestic bird interface. Wild birds are the host of the majority of low pathogenic AIV that may evolve into highly pathogenic strains once introduced into poultry populations, causing a risk for animal and public health. The work undertaken during the last 10 years in afro-tropical ecosystems explored the eco-epidemiology of AIV in wild and domestic birds. AIV do persist across the year in Africa, and are probably maintained in wild bird communities, but the patterns of species and seasonal variations differ from what has been described on other continents. The role of shorebirds does not seem to be as crucial in the maintenance of AIV when compared to some North American ecosystems. AIV maintenance appears to be depending not only on wild ducks but also on a wide diversity of host species in the wild bird community. Finally, some species could act as bridge hosts, creating an epidemiological link between wild ducks (maintenance host) and domestic poultry populations (susceptible host). These works provide an updated understanding of the transmission dynamics of AIV in African wild and domestic birds and contributed to the global research on AIV by raising new hypotheses and unfolding new methods to test them. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Influenzavirus aviaire, Transmission des maladies, Épidémiologie, Animal sauvage, Animal domestique, Oiseau, Interactions biologiques, Migration animale, Anatidae, Canard, Écologie, Écosystème, Zone tropicale

Mots-clés géographiques Agrovoc : Afrique, Zimbabwe

Mots-clés complémentaires : Émergence

Mots-clés libres : Influenza aviaire, Oiseaux sauvages, Interface sauvage-domestique, Afrique, Écologie de la santé

Classification Agris : L73 - Animal diseases
L20 - Animal ecology

Champ stratégique Cirad : Axe 4 (2014-2018) - Santé des animaux et des plantes

Auteurs et affiliations

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/582298/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-09-29 ]