Agritrop
Home

Pertes et gaspillages en lait le long des chaines d'approvisionnement de deux mini-laiteries au Burkina Faso

Blanchard Mélanie, Bazimo Grégorie, Napoléone Martine, Ferré Thierry, Vall Eric. 2016. Pertes et gaspillages en lait le long des chaines d'approvisionnement de deux mini-laiteries au Burkina Faso. In : Développement du partenariat secteurs public - privé pour la promotion de la recheche. Bobo-Dioulasso : Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso, pp. 1-5. Journées scientifiques de l'Université Polytechnique de Bobo. 2, Bobo-Dioulasso, Burkina Faso, 26 May 2016/28 May 2016.

Paper without proceedings
[img] Published version - Français
Access restricted to CIRAD agents
Use under authorization by the author or CIRAD.
Template JOS UPB -mai 2016-1 Blanchard.pdf

Télécharger (439kB) | Request a copy

Abstract : Dans l'ouest du Burkina Faso, la forte croissance de la consommation de produits laitiers est satisfaite grâce aux importations de poudre de lait ; les élevages laitiers restant insuffisamment productifs et connectés au marché pour répondre à la demande. L'amélioration de l'approvisionnement des mini laiteries en lait local est un enjeu pour une intensification durable des systèmes d'élevage. L'étude vise à caractériser " le chemin du lait" du producteur au distributeur, à partir de deux mini laiteries (péri-urbaine et rurale) et d'évaluer les pertes en lait à chaque étape de ce parcours afin d'améliorer leur efficience d'approvisionnement en lait local. Les laiteries, les éleveurs, collecteurs et distributeurs qui leur sont liés ont été enquêtés pour évaluer les pertes de lait depuis la production jusqu'à la distribution des produits. Les pertes totales restent limitées au regard des références (FAO 2012) avec respectivement 6,6 et 10,3% du lait produit. Chez les éleveurs et collecteurs, l'hivernage engendre des conditions sanitaires difficiles et des problèmes de transport (3 à 8% du lait produit perdu). A la laiterie, les pertes sont liées à la pasteurisation et fermentation, l'utilisation d'emballage défectueux et selon l'autonomie énergétique, au stockage des produits (3,5 à 6,4 % du lait transformé). Les pertes à la distribution dépendent des conditions de transport et de stockage (2,3 à 2,9 %). En saison sèche, les laiteries couvrent le déficit de lait cru réceptionné par du lait en poudre. En hivernage, elles ont une capacité inférieure à la forte production des éleveurs. Nous voyons les difficultés d'ajustement entre la saisonnalité de la production et de la collecte. Des scénarios d'amélioration de l'approvisionnement en lait des laiteries limitant les pertes combinant des actions techniques et organisationnelles sont actuellement co-construits avec les acteurs de terrain. (Résumé d'auteur)

Classification Agris : E21 - Agro-industry
J13 - Handling, transport, storage and protection of animal products
L01 - Animal husbandry

Auteurs et affiliations

  • Blanchard Mélanie, CIRAD-ES-UMR SELMET (BFA) ORCID: 0000-0002-5166-8719
  • Bazimo Grégorie, CIRDES (BFA)
  • Napoléone Martine, INRA (FRA)
  • Ferré Thierry, CIRAD-ES-UMR INNOVATION (FRA)
  • Vall Eric, CIRAD-ES-UMR SELMET (FRA)

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/582443/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-01 ]