Agritrop
Home

Mise au point d'une stratégie d'amélioration des plantations de teck au Togo

Akpene Afiwa Dzigbodi, Tomazello Filho Mario, Chaix Gilles, Monteuuis Olivier, Langbour Patrick, Guibal Daniel, Kokou Kouami, Kokutse Adzo Dzifa. 2014. Mise au point d'une stratégie d'amélioration des plantations de teck au Togo. In : Conférence Matériaux 2014 24-28 novembre Montpellier : recueil des résumés colloques 01 à 20. FFM. Montpellier : FFM, Résumé, 1 p. Conférence matériaux 2014, Montpellier, France, 24 November 2014/28 November 2014.

Paper with proceedings
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
2014 Matériaux résumé AD.Akpéné et al.pdf

Télécharger (468kB) | Preview

Abstract : Le teck (Tectona grandis L.f) est cultivé depuis plus d'un siècle au Togo. Actuellement, les forêts plantées couvrent environ 50 000 ha et représentent la seule opportunité de production de bois d'oeuvre et de service pour le pays. Toutefois le marché local de bois d'oeuvre se heurte à d'énormes difficultés d'approvisionnement. La base génétique initiale n'ayant pas été enrichie, les plantations actuelles sont de très faible productivité. Une étude a donc été initiée dans le but d'améliorer le matériel végétal et de l'adapter aux systèmes de production actuels au Togo, voire de la sous région. Il s'agit de sélectionner les individus les plus performants au sein des peuplements actuels sur la base des caractères morphologiques et technologiques d'intérêt chez les tecks du Togo afin de produire des clones à mettre à la disposition des planteurs. Ainsi sur 11 des meilleures plantations du Togo, d'au moins 15 ans, 67 arbres plus candidats (APC) provenant de cinq sites (Avétonou, Tchorogo, Eto, Haho baloé et Asrama) ont été sélectionnées sur la base de leurs caractères phénotypiques. Sur ces arbres certaines propriétés technologiques d'intérêt telles que l'infradensité, la durabilité naturelle et le pourcentage du bois de coeur ont été déterminés. Les résultats indiquent des différences significatives de l'infradensité entre les sites (F67,4 3,33; P = 0,018). Les plus faibles valeurs sont obtenues à Eto (0,53 ± 0,03 g/cm3) et à Asrama (0,54 ± 0,05 g/cm3) et les plus fortes sont obtenues à Avétonou (0,58 ± 0,04 g/cm3 et à Tchorogo (0,56 ± 0,04 g/cm3). Le pourcentage du bois de coeur, il varie de 65,18 % à 93,72 % pour des arbres de 15 à 45 ans Une différence significative est notée entre les cinq sites (F67,4= 22,33 ; P< 0,0001). Les résultats montrent par ailleurs une corrélation significative entre l'infradensité et l'âge d'une part (P< 0,0001, R² = 0,30; y = 97,622 x –27,478) et d'autre part entre le pourcentage du bois de coeur et l'âge (P< 0,0001, R² = 0,40; y = 0,545 x + 68,121). Concernant la durabilité naturelle, il n'existe pas de différence significative entre les cinq sites (F67,4 = 0,460; P = 0,765). La combinaison des propriétés technologiques d'intérêt des 67 APC avec des caractères phénotypiques a dégagée 20 arbres plus (AP) comme étant les meilleurs au regard des caractères retenus. Ces AP serviront à mobiliser les clones qui seront propagés en masse et judicieusement plantés pour le plus grand profit de la filière du teck au Togo. (Texte intégral)

Classification Agris : F30 - Plant genetics and breeding
F50 - Plant structure
F62 - Plant physiology - Growth and development
K10 - Forestry production

Auteurs et affiliations

  • Akpene Afiwa Dzigbodi, CIRAD-PERSYST-UPR BioWooEB (FRA)
  • Tomazello Filho Mario, Universidade de São Paulo (BRA)
  • Chaix Gilles, CIRAD-BIOS-UMR AGAP (BRA)
  • Monteuuis Olivier, CIRAD-BIOS-UMR AGAP (FRA)
  • Langbour Patrick, CIRAD-PERSYST-UPR BioWooEB (FRA) ORCID: 0000-0001-6037-255X
  • Guibal Daniel, CIRAD-PERSYST-UPR BioWooEB (FRA)
  • Kokou Kouami, Université de Lomé (TGO)
  • Kokutse Adzo Dzifa, Université de Lomé (TGO)

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/583013/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-11-19 ]