Agritrop
Home

Contribution des ressources arborées à la sécurité alimentaire des populations rurales dans le sud-ouest du Burkina Faso dans un contexte de variabilité climatique

Koffi Christophe. 2016. Contribution des ressources arborées à la sécurité alimentaire des populations rurales dans le sud-ouest du Burkina Faso dans un contexte de variabilité climatique. Paris : AgroParisTech, 280 p. Thèse de doctorat : Science de l'environnement : AgroParisTech

Thesis
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
Koffi 2016 - Contribution des ressources arborées à la sécurité alimentaire des populations rurales dans le sud-ouest du Burkina Faso dans un contexte de variabilité climatique. These de doctorat..pdf

Télécharger (3MB) | Preview

Titre anglais : Contribution of tree resources to food security of rural populations in southwestern Burkina Faso in a context of climate variability

Encadrement : Gautier, Denis ; Djoudi, Houria

Abstract : Dans les forêts sèches d'Afrique subsaharienne, les communautés rurales les plus exposées au risque d'insécurité alimentaire pendant les périodes de soudure alimentaire, utilisent les ressources forestières pour y faire face. Cependant dans la zone soudano-sahélienne d'Afrique de l'ouest, la savane est en train de régresser au profit des champs, où des arbres sont épargnés pour former des parcs arborés. Cette dynamique engendre un changement dans l'organisation du paysage à l'échelle du village et donc des services écosystémiques d'approvisionnement en produits forestiers disponibles. Elle rend nécessaire l'étude de l'impact de l'organisation du paysage sur la capacité des populations, notamment les plus vulnérables, à surmonter leurs difficultés alimentaires en période de soudure. Pour ce faire, deux territoires villageois très contrastés au point de vue du paysage mais comparables d'un point de vue agroclimatiques, car très proches l'un de l'autre ont été choisi afin d'étudier cette relation. La comparaison de ces deux villages nous a permis de démontrer que, quel que soit le type de paysage, les ménages les plus exposés aux risques alimentaires face à la variabilité climatique compensent les pertes de céréales alimentaires par des produits issus des arbres qui proviennent soit des formations naturelles (savanes, jachères), soit des parcs arborés, selon les types de paysages, et qui sont soit consommés, soit vendus pour acheter des céréales. Nous démontrons ainsi en région soudano-sahélienne la fonction de filet de sécurité alimentaire des arbres. Si les revenus issus des arbres ne parviennent pas à couvrir toutes les dépenses alimentaires des ménages les plus exposés au risque d'insécurité alimentaire, ils couvrent cependant les dépenses céréalières de ces ménages, ils sont la première source de revenus pour les ménages les plus vulnérables sur le plan alimentaire, très généralement détenus par les femmes, qui les utilisent pour acheter de la nourriture pendant une période de soudure alimentaire difficile. Outre le rôle de filet de sécurité alimentaire joué par les ressources forestières dans cette région, cette étude démontre également l'importance de l'organisation du paysage dans la mobilisation des produits forestiers pour surmonter la soudure alimentaire : bois et charbon là où la savane demeure encore la matrice du paysage ; noix de karité où ce sont les champs avec les parcs arborés qui en forment la matrice. Associés aux différents éléments de paysage, les droits d'accès et d'usage des ressources prennent dans cette perspective une importance toute particulière, notamment pour les ménages les plus vulnérables et pour les femmes en général. L'importance des ressources arborées et des droits d'accès des femmes à ces ressources pour surmonter les périodes de soudure alimentaire est ainsi démontrée pour la zone soudano-sahélienne du Burkina Faso. Ces résultats amènent à reconnaitre leur importance dans les politiques d'adaptation aux changements climatiques au niveau national, tout en garantissant une gestion durable de ces ressources. (Résumé d'auteur)

Résumé (autre langue) : In Sub-Saharan Africa dry forest area, rural communities with high risk of food insecurity during food shortage period use forest resources to deal with the food insecurity. However, in the Sudano-Sahelian region of West Africa, savannah is decreasing in favor of the fields, where trees are spared to form parklands. This dynamic generates a change in the landscape organization at the village level and therefore the supply of forest ecosystem provisioning services. It makes necessary the study of the impact of the landscape organization on the ability of people, especially the most vulnerable, to overcome food shortages du ring the lean period. To do this, two contrasted village territories in terms of the landscape, but similar in agroclimatic point of view, because very close to each other, were selected to study this relationship. The comparison of these two villages enabled us to demonstrate that, regardless the type of landscape, the households with high risk of food insecurity facing climate variability offset losses of cereals by tree products which corne either natural forest (savannas, fallow) or agroforestry parklands, according to landscape types, which are either consumed or sold to buy cereals. We have demonstrated in SudanoSahelian region, the food safety-net fonction of trees. If incomes from trees cannot cover the household food expenditure, they are the primary source of income for the most vulnerable households in terms of food insecurity, generally held by women, who use it to buy food for the households during a difficult food shortage period. In addition to the role of food safety-net played by forest resources in this region, this study also demonstrates the importance of the landscape organization in the mobilization of forest products to overcome the food shortage period. Wood fuel and charcoal where -Savanna is still the landscape matrix; Shea nuts where fields with wooded parklands forms the matrix. Associated with the different landscape elements, access and use of resource are taking in this perspective a particular importance, especially for the most vulnerable households and for women in general. Thus, the importance of tree resources and women's access rights to these resources to overcome food shortage period is demonstrated for the Sudano-Sahelian zone of Burkina Faso. These results lead to recognize their importance in climate change adaptation policies at national level, while ensuring a sustainable management of these resources. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : forêt tropicale, Forêt, sécurité alimentaire, Ressource forestière, Arbre à buts multiples, Produit forestier, Produit forestier non ligneux, Sécurité alimentaire des ménages, Revenu complémentaire, Économie forestière, adaptation aux changements climatiques, Changement climatique, Pauvreté, gestion des ressources naturelles, Communauté rurale, Population rurale

Mots-clés géographiques Agrovoc : Burkina Faso

Classification Agris : K01 - Forestry - General aspects
E50 - Rural sociology
E51 - Rural population
F08 - Cropping patterns and systems
P01 - Nature conservation and land resources

Champ stratégique Cirad : Axe 3 (2014-2018) - Alimentation durable

Auteurs et affiliations

  • Koffi Christophe, AgroParisTech (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/583293/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-11-22 ]