Agritrop
Accueil

Les nouveaux enjeux économiques et environnementaux des productions animales : développements méthodologiques par une approche interdisciplinaire des frontières d'efficience

Les nouveaux enjeux économiques et environnementaux des productions animales : développements méthodologiques par une approche interdisciplinaire des frontières d'efficience. Berre David. 2014. Lille : USTL, 204 p. Thèse de doctorat : Sciences économiques : IESEG School of management

[img]
Prévisualisation
Version publiée - Français
Creative Commons Attribution.
THESE_FINAL (2).pdf

Télécharger (2MB) | Prévisualisation

Thèse

Encadrement : Boussemart, Jean-Philippe ; Leleu, Hervé

Résumé : Identifier des systèmes de productions agricoles capables de produire plus en prélevant moins de ressources et en émettant moins d'externalités négatives apparait comme une nécessité au regard du défi de nourrir 9,6 milliards d'êtres humains en 2050. Dans un programme ANR-EPAD multidisciplinaire, nous avons proposé d'explorer les outils micro-économiques d'analyse de la productivité que sont les frontières d'efficience pour apporter un nouveau regard sur le développement durable des productions animales. Empiriquement, les modèles ont montré que selon les objectifs poursuivis dans la réduction de l'éco-inefficience (réduction des inputs ou de la pollution, augmentation des outputs), les marges de progression variaient notablement. L'exploration des modèles " duaux " a démontré que les méthodes de frontières d'efficience permettent de définir les coûts implicites des externalités non-monétaires. Nos évaluations du prix d'équivalent carbone sont proches des niveaux observés des taxes carbones. Le calcul de coûts négatifs pour les excédents azotés a souligné l'intérêt des débats actuels sur l'intégration des outputs indésirable dans la méthode DEA (Data Envelopment Analysis), mais également la nature ambivalente de cet indicateur (source de pollution pour le sol ou l'air, ou de richesse en tant que fertilisant organique). Enfin, nous avons développé une approche innovante de modélisation des déterminants de l'éco-efficience. En couplant le modèle " whole-farm " GAMEDE à la méthode DEA, nous avons mis en évidence les pistes de réflexion qu'ouvre l'exploration de nouveaux types de modélisation en agronomie comme la " simulation-based optimization " ou l' " inverse modelling ". (Résumé d'auteur)

Résumé (autre langue) : The challenge of feeding 9.6 billion people in 2050 requires to identify sustainable livestock production systems that are able to produce more agricultural products while consuming less resources and producing less externalities. As part of a multidisciplinary research program (ANR-EPAD), we explored microeconomic tools for productivity analysis such as efficient frontiers to shed a new light on sustainable development of livestock production. Our models empirically showed that the progress margins can significantly differ depending on the objectives pursued in the context of eco-inefficiency reduction (input and pollution reduction, output augmentation). Exploration of 'dual' models also showed that efficient frontier methods were relevant to provide an economic valuation of non-monetary negative externalities. For instance, our results on the economic value of carbon emissions were close to the observed carbon tax levels. The possibility for farmers to consider that nitrogen surpluses can generate some revenue illustrates the current debate on the integration of undesirable outputs in the Data Envelopment analysis (DEA), and the ambivalence of this indicator of environmental impact as well (either considered as a source of pollution to the air or soil as well as a source of income through organic fertilization). We developed an innovative approach to assess the determinants of eco-efficiency in livestock production. By combining GAMEDE (a 'whole-farm' model) with a DEA methodology, we highlighted the potential for further questioning raised by the exploration of new types of modelling in agronomy (such as 'simulation-based optimization' or 'inverse modelling').

Mots-clés libres : Elevage ; Eco-efficience ; Frontières d'efficience ; Enveloppement de données ; Modélisation agro-économique

Classification Agris : L01 - Elevage - Considérations générales
U10 - Méthodes mathématiques et statistiques
P01 - Conservation de la nature et ressources foncières

Axe stratégique Cirad : Axe 1 (2014-2018) - Agriculture écologiquement intensive

Auteurs et affiliations

  • Berre David, IESEG School of Management (FRA)

Source : Cirad-Agritrop

Accès réservé

Voir la notice Voir la notice

[ Page générée et mise en cache le 2017-07-19 ]