Agritrop
Home

Rapport de mission réalisée du 21 au 31 mars 2017. Préparation et planification de l'intervention du CIRAD pour la quantification des flux de bois de chauffe et de bois d'oeuvre vers Bangui dans le cadre du projet PDRSO, à Bangui, République Centrafricaine

Dubiez Emilien. 2017. Rapport de mission réalisée du 21 au 31 mars 2017. Préparation et planification de l'intervention du CIRAD pour la quantification des flux de bois de chauffe et de bois d'oeuvre vers Bangui dans le cadre du projet PDRSO, à Bangui, République Centrafricaine. Montpellier : CIRAD-ES, 47 p.

Mission report
[img] Published version - Français
Access restricted to CIRAD agents jusqu'au 2021.
Use under authorization by the author or CIRAD.
Rapport mission mars 2017-PDRSO_E.Dubiez.pdf

Télécharger (1MB) | Request a copy

Abstract : Cette première mission (11 jours) conduite par le CIRAD, via Emilien Dubiez, a tout d'abord consisté à prendre contact avec les responsables du projet pour organiser et planifier le lancement des enquêtes de caractérisation des filières de bois-énergie et de sciages artisanaux et pour quantifier les flux entrant à Bangui. Cette mission a permis de visiter 15 points d'entrée du bois de chauffe et de sciages artisanaux dans la ville de Bangui. Ces points d'entrée se situent sur les trois axes routiers (pk9, pk12 et route de Wango), sur les rivières Mpoko (1 point) et Oubangui (11 points).Trois marchés de vente de sciages informels et formels ont été identifiés à Bangui. Il s'agit des dépôts de Magale, de Pétévo et de Miskine. Ces trois marchés regroupement environ une centaine de dépôts. Les bois blancs (Ayous principalement) sont vendus à environ 78000 FCFA/m3 et les bois rouges (Sapelli principalement) sont vendus à environ 130000 FCFA/m3. Ces marchés sont soit approvisionnés en sciages artisanaux, pour la plupart illégaux (en première analyse, à confirmer par les enquêtes) car produits dans les permis 186 et 165 de l'IFB, 171 de la SCAD et 192 de la Centrabois, soient approvisionnés par des sciages formels issus des dépôts de vente des sociétés forestières à Bangui (IFB, SEFCA) ou issus des déchets de scieries et acheminés sur Bangui. A l'inverse des sciages artisanaux, il ne semble pas qu'il existe à Bangui de marché spécialisé pour la commercialisation du bois de feu ou du charbon de bois. Quelques petits dépôts (une vingtaine de sacs de charbon et quelques stères de bois) ont été visités à Bangui et il se peut qu'il en existe de nombreux disséminés dans les quartiers (à confirmer). Le bois-énergie provient de quatre axes principaux, l'axe sud (route de M'Baïki), l'axe nord (route de Damara ou de Boali), en amont de la rivière Oubangui (Wango) et de la République Démocratique du Congo. Il existe trois types de sacs de charbon de bois: i) des sacs de ciment en papier multicouches provenant de la partie nord de Bangui (Damara / Boali), ii) des sacs blancs de tissage plastique avec une étoile provenant apparemment de RDC et iii) de longs sacs blancs de tissage plastique utilisés dans deux villages sur l'axe Bangui-M'Baïki. Pour le bois de feu, ce dernier est vendu sous forme de rondins (2,5m de longueur avec un diamètre d'environ 20cm) ou fendus en deux ou quatre si le diamètre du tronc est trop important. Ces bois de grandes dimensions (2,5m) proviennent de la zone sud de Bangui et de RDC. Des bois fendus de plus petites tailles (1m de longueur) proviennent des rives de la Mpoko ou de la zone nord de Bangui. Enfin, des perchettes d'Hymenocardia acida peuvent être vendues comme bois de chauffe en provenance de la zone nord de Bangui (zone savanicole).La production de sciages artisanaux s'effectuent sur les deux axes Pissa-M'Baïki, Pissa-Batalimo (Bangui Buchia, Buchia, Bokia, Bokanga, ect.) et sur les rives de la Mpoko. Il semble que cette activité ait pris de l'ampleur depuis 2014 et s'effectue en toute impunité dans les différents permis forestiers en périphérie de Bangui. Les produits des sciages sont acheminés par camions ou par pirogues sur Bangui pour approvisionner le marché local et sans doute qu'une partie de ces sciages est exportée dans les pays limitrophes de la RCA, notamment le Tchad (à vérifier au cours des enquêtes, au niveau du PK12).La vente de bois de feu se fait jusqu'au pk55 qui doit correspondre un peu près au rayon d'approvisionnement de la ville de Bangui pour la partie sud (Lobaye) visitée lors de la mission. (Résumé d'auteur)

Classification Agris : P06 - Renewable energy resources
K10 - Forestry production
K50 - Processing of forest products

Auteurs et affiliations

  • Dubiez Emilien, CIRAD-ES-UPR Forêts et sociétés (FRA)

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/584352/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-09-30 ]