Agritrop
Home

Signaux acoustiques et comportements associés chez deux Tilapias, Oreochromis niloticus et Sarotherodon melanotheron, dans des appariements intra- ou interspécifiques

Akian Djetouan Dieudonne, Yao Kouakou, Parmentier Eric, Joassard Lucette, Clota Frédéric, Baroiller Jean-François, Lozano Paul, Chatain Béatrice, Bégout Marie-Laure. 2017. Signaux acoustiques et comportements associés chez deux Tilapias, Oreochromis niloticus et Sarotherodon melanotheron, dans des appariements intra- ou interspécifiques. . Gif-sur-Yvette : SFECA, Résumé, 2 p. Colloque SFECA. 47, Gif-sur-Yvette, France, 15 May 2017/17 May 2017.

Paper without proceedings
[img] Published version - Français
Access restricted to CIRAD agents
Use under authorization by the author or CIRAD.
Abstract SFECA .pdf

Télécharger (125kB) | Request a copy

Abstract : Cette étude caractérise pour la première fois les productions sonores chez S. melanotheron et montre les différences avec O. niloticus dans un contexte d'hybridation. Les comportements de dix couples par mode d'appariement intra et interspécifique entre les deux espèces (individus de même taille 21.0 +- 1.8 cm) ont été étudiés. Pendant 15 min (à 10h, 12h et 14h) les couples ont été filmés et les sons produits enregistrés; deux stéro'ides sexuels (11- KT-Ketotestostérone et E2 (Estradiol) ont été mesurés pour chaque individu. Le premier type de son enregistré ressemble à des sons de tambour chez les deux espèces et le second ressemble à des grognements chez O. niloticus et à des 'br-r-r' chez S. melanotheron. La signature des sons agressifs et non agressifs se distingue chez S. melanotheron. Les pulses du son varient de 1 à 7 chez O. niloticus et jusqu'à 12 chez S. melanotheron. La fréquence du son chez O. niloticus est supérieure à celle de S. melanotheron dans les comportements agressifs. Pour les deux espèces, les individus d'un couple ont les mêmes périodes, durées et intensités du son. Les concentrations en 11-KT sont supérieures chez O. niloticus mâle et le nombre de sons non agressifs est positivement corrélé à la concentration en 11-KT chez cette espèce. Il n'existe pas de corrélation entre le nombre de sons et le niveau de E2 chez les femelles ni de corrélation avec la 11-KT chez S. melanotheron. L'absence de grognements et la signature des sons associés aux comportements non agressifs spécifiques à S. melanotheron pourraient constituer une barrière reproductive entre les deux espèces. (Texte intégral)

Classification Agris : M12 - Aquaculture production and management
L53 - Animal physiology - Reproduction
L50 - Animal physiology and biochemistry

Auteurs et affiliations

  • Akian Djetouan Dieudonne, CIRAD-PERSYST-UMR ISEM (FRA)
  • Yao Kouakou, UNA [Université Nangui Abrogoua] (CIV)
  • Parmentier Eric, Université de Liège (BEL)
  • Joassard Lucette, IFREMER (FRA)
  • Clota Frédéric, INRA (FRA)
  • Baroiller Jean-François, CIRAD-PERSYST-UMR ISEM (FRA) ORCID: 0000-0002-0992-1725
  • Lozano Paul, CIRAD-PERSYST-UMR ISEM (FRA)
  • Chatain Béatrice, IFREMER (FRA)
  • Bégout Marie-Laure, IFREMER (FRA)

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/584370/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-04 ]