Agritrop
Home

La construction d'un bien commun à travers une démarche de sélection participative : le cas du blé dur adapté à l'AB

Garcia Parrilla Tiffany, Chrétien Fanny, Desclaux Dominique, Trouche Gilles. 2016. La construction d'un bien commun à travers une démarche de sélection participative : le cas du blé dur adapté à l'AB. Agronomie, Environnement et Sociétés, 6 (2) : pp. 71-81.

Journal article ; Autre type d'article ; Article de revue à comité de lecture
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
AES_vol6_n2_13_Garcia_et_al.pdf

Télécharger (1MB) | Preview

Abstract : En 2001 des agriculteurs ont fait appel à des chercheurs de l'INRA pour engager un programme de sélection variétale du blé dur adapté à l'agriculture biologique. Mis en oeuvre dans deux territoires contrastés de l'aire de production du blé dur en France, il a mobilisé des agricul-teurs, des transformateurs et des chercheurs des sciences biologiques et sociales. L'enjeu collectif est ambitieux : il s'agit de concilier la diversité des objectifs, des contraintes et des compétences de chacun des ac-teurs en mettant en débat les hypothèses au coeur du projet d'amélioration variétale. L'originalité de la dé-marche suivie repose sur une double innovation : d'abord technique puisqu'elle intègre des dispositifs de sélection décentralisés dans les conditions réelles de production des variétés, puis sociale car elle mêle des compétences et des savoirs divers (experts, empiriques, …). Pour l'expliquer, l'article décrit les processus et les effets de construction d'un bien commun, à savoir l'élaboration d'un " Idéotype " puis son évolution vers un " Realtype " variétal, fruit d'un compromis pour son adaptation aux pratiques agrobiologiques et aux exi-gences de qualité de la filière. Une première partie pré-sente les caractéristiques des métiers exercés par tous les acteurs, dans l'objectif de comprendre les attentes spécifiques et génériques et de repérer les objets de partage dans les phases de confrontation de points de vue. Face aux divergences des attentes, l'analyse montre toute la difficulté de construire des compromis. La deu-xième partie problématise les processus de circulation et d'évolution des contenus de savoirs, construits et négo-ciés au service d'un cheminement commun qui permet de faire émerger de nouvelles questions de recherche agronomique d'intérêt pour les acteurs de la sélection participative. Finalement, les enseignements de cette approche participative doivent permettre de répondre aux enjeux importants de diversification de l'agriculture française, en redonnant aux agriculteurs la possibilité de participer activement à la construction d'un développe-ment durable des filières et des territoires. Les variétés issues de cette démarche participative ont permis une structuration de la filière blé dur en agriculture biologique et sont aujourd'hui large-ment diffusées en son sein. (Résumé d'auteur)

Résumé (autre langue) : In 2001 farmers appealed to INRA researchers to initiate a breeding program for developing durum wheat varieties adapted to organic farming. Implemented in two contrasting durum wheat production areas in France, it has mobilized farmers, processors and research-ers of biological and social sciences. The collective challenge is ambitious: to reconcile the diversity of objectives, constraints and skills of each participant mobilized while focusing on debate on the assumptions of varietal improvement project. The originality of the approach rests on two innovations: (i) technical because it inte-grates decentralized selection devices under actual production conditions varieties, (ii) social because it merges skills and knowledge (expert, empirical, etc.). To explain it, the article de-scribes the process and construction effects of a common good, namely the development of an ideotype and its evolution towards a "realtype" adapted to organic practices and the chain quality requirements. The first part of this paper presents the characteris-tics of occupations of all stakeholders, and aims to understand the specific and generic expectations and to identify shared objects in the confrontation of steps perspectives. Faced with divergent expectations and the complexity of the standards and parameters involved, the analysis shows the difficulty of building compromises. The second part problematizes the process of circulation, move-ment and evolution of content knowledge, constructed and nego-tiated the service of a common path "to several branches" that allows the emergence of new fields of interesting agronomic re-search questions for those involved in this participatory selection. Finally, the lessons from this participatory approach should provide answers to important issues of diversification of French agriculture by giving farmers the opportunity to actively participate in building a sustainable development of the sectors and territories. The varie-ties resulting from this participatory way allowed to structure the durum wheat organic chain and are today largely disseminated inside. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Sélection, Amélioration des plantes, approches participatives, Agriculture biologique, Triticum durum, Étude de cas, Produit biologique, Pratique culturale, Recherche agronomique, Méthodologie

Mots-clés géographiques Agrovoc : France

Mots-clés complémentaires : Bien public

Mots-clés libres : Sélection participative, Bien commun, Partage de savoirs, Blé dur, Agriculture biologique

Classification Agris : F30 - Plant genetics and breeding
U30 - Research methods
F08 - Cropping patterns and systems

Champ stratégique Cirad : Axe 1 (2014-2018) - Agriculture écologiquement intensive

Auteurs et affiliations

  • Garcia Parrilla Tiffany, Université de Paris 3 Sorbonne (FRA)
  • Chrétien Fanny, AgroSup Dijon (FRA)
  • Desclaux Dominique, INRA (FRA)
  • Trouche Gilles, CIRAD-BIOS-UMR AGAP (FRA)

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/584579/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2021-02-07 ]