Agritrop
Home

Rubber tree clonal plantations: Grafted vs self-rooted plant material

Masson Aurélien, Monteuuis Olivier. 2017. Rubber tree clonal plantations: Grafted vs self-rooted plant material. Bois et Forêts des Tropiques (332) : pp. 57-68.

Journal article ; Article de synthèse ; Article de revue à facteur d'impact Revue en libre accès total
[img]
Preview
Published version - Anglais
Use under authorization by the author or CIRAD.
BFT_332_57-68-Masson et al.pdf

Télécharger (2MB) | Preview

Titre français : Plantations clonales d'hévéas issues de greffes ou de boutures / Titre espagnol : Plantaciones clonales de caucho: Material injertado frente a material con raíces propias

Quartile : Q4, Sujet : FORESTRY

Abstract : The forest tree species Hevea brasiliensis is extensively planted in the humid tropics to meet the increasing demand for natural rubber. Huge quantities of planting stock are therefore needed. The seed option remains the easiest and cheapest way to establish plantations of rubber trees but those show a great variability for vigor and also for latex yield. The rationale of producing clones for overcoming this variability was already obvious in the early 1910's but due to the difficulties encountered at that time for rooting shoots, grafting was used as an alternative cloning method. The striking increase in yield noticed from the graft-derived clonal plantations warranted their large scale development. Eventually, the budded clones by virtue of their much higher and uniform productivity supplanted the seedlings in most industrial plantations. However, grafting is also associated with drawbacks and for decades efforts aiming at mass producing selected rubber tree clones on their own roots by rooted cuttings have been pursued. However, this approach was progressively abandoned due to disappointing rooting results and, from the 70's onwards, priority has been given to in vitro methods which were booming during this period. But despite 40 years of heavy investments, industrial H. brasiliensis clones could still not be mass micropropagated in vitro efficiently enough to meet the requirements of large scale production. The situation may change radically soon, however, due to the development of new nursery techniques adapted to the mass clonal production by rooted cuttings of any H. brasiliensis selected genotype. Efforts to improve the techniques as well as the establishment of new field trials are underway in order to determine if self-rooted rubber tree clones are more productive than grafted ones. This old issue is becoming of overriding importance considering the increasing pressure on land availability reducing thereby the prospects for expanding rubber tree plantations. (Résumé d'auteur)

Résumé (autre langue) : Hevea brasiliensis est une espèce arborescente intensément plantée sous les tropiques humides afin de satisfaire les besoins croissants en caoutchouc naturel. D'énormes quantités de plants sont nécessaires à cette fin. Si les semis constituent la solution la plus immédiate et la plus économique pour produire des hévéas, ceux-ci se révèlent très hétérogènes quant à la vigueur et à la productivité en latex. L'intérêt des clones pour remédier à cette hétérogénéité était déjà perçu dans les années 1910, mais les difficultés d'enraciner des pousses d'hévéas ont favorisé le greffage comme technique de clonage alternative. La remarquable augmentation de productivité et la plus grande uniformité constatées pour ces plantations de clones greffés ont favorisé leur essor au point de supplanter les semis dans la plupart des plantations industrielles. Néanmoins, le greffage présente aussi des inconvénients et durant des décennies, les efforts visant à produire à grande échelle des clones sélectionnés d'hévéas sur leurs propres racines par bouturage se sont poursuivis, avant d'être progressivement abandonnés faute de résultats probants. Durant les années 1970, la priorité a été donnée à la culture in vitro alors en plein essor. Mais, en dépit de 40 années d'investissement considérable, force est de constater que les clones industriels d'hévéas ne peuvent toujours pas être produits sur leurs propres racines à grande échelle. Cette situation est malgré tout susceptible de changer radicalement avec la mise au point de nouvelles techniques de pépinière permettant de bouturer en quantité n'importe quel clone d'hévéa sélectionné. Les efforts se poursuivent dans cette voie afin d'établir avec toute la rigueur requise si les clones sur leurs propres racines issus de bouturage produisent plus de latex que les génotypes greffés. Cette vieille question suscite un intérêt croissant du fait d'une pression foncière de plus en plus forte, limitant les possibilités d'extension des plantations d'hévéas. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Hevea brasiliensis, Plantation forestière, Clonage, Greffage, Bouture, Productivité, Enracinement, clone, Pépinière forestière

Classification Agris : F02 - Plant propagation
K10 - Forestry production

Champ stratégique Cirad : Axe 1 (2014-2018) - Agriculture écologiquement intensive

Auteurs et affiliations

  • Masson Aurélien, SOGB (CIV)
  • Monteuuis Olivier, CIRAD-BIOS-UMR AGAP (FRA)

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/584931/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2021-03-04 ]