Agritrop
Home

Analyse de la diversité génétique des isolats de Magnaporthe oryzae du Burkina Faso et du Togo par les marqueurs microsatellites (SSRs)

Kassankogno Abalo Itolou, Ouedraogo Ibrahima, Adreit Henri, Milazzo Joëlle, Ouédraogo Léonard, Sankara Philippe, Tharreau Didier. 2016. Analyse de la diversité génétique des isolats de Magnaporthe oryzae du Burkina Faso et du Togo par les marqueurs microsatellites (SSRs). International Journal of Biological and Chemical Sciences, 10 (5) : pp. 2259-2267.

Journal article ; Article de recherche ; Article de revue à comité de lecture
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
KASSANKOGNO Int J Biol Chem Sci 2016.pdf

Télécharger (272kB) | Preview

Abstract : La pyriculariose du riz est la principale maladie fongique la plus destructive de cette culture au Burkina Faso et au Togo. Afin d'élaborer une méthode de gestion durable de cette maladie, la connaissance de la diversité de l'agent pathogène s'avère nécessaire. L'objectif est d'acquérir des données sur la structure génétique des isolats de M. oryzae collecté entre 2013 et 2015 au Burkina Faso et au Togo. Treize (13) marqueurs microsatellites ont été utilisés pour caractériser 220 isolats selon la méthode décrite par Adreit et al. (2007). Les résultats révèlent un niveau de polymorphisme très élevé entre les isolats. Les valeurs moyennes de la diversité (He) et des allèles par marqueur sont respectivement 0.55 et 9.36. Sur la base de la taille des séquences génotypes, 86 génotypes multilocus (MLGs) ont été identifiés. Ces résultats sont la conséquence probable de la diversité variétale du riz et de l'action environnementale sur l'expression des gènes chez le pathogène. Des MLGs sont partagés entre les deux pays et les pays voisins. Ce qui est probablement la conséquence directe des échanges de matériel végétal infecté entre ces pays. Ainsi, ces données couplées à la pathogénie de chaque génotype multilocus permettront l'amélioration des résistances de riz à la pyriculariose et les diverses relations identifiées nous inspirent des réflexions sur les stratégies de lutte contre M. oryzae excluant toute spécificité d'action dans la gestion de l'agent pathogène à l'intérieur d'un même pays. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Magnaporthe grisea, Oryza sativa, Marqueur génétique, Microsatellite, Agriculture durable, Génétique des populations, Polymorphisme génétique, Séquence nucléotidique, Pouvoir pathogène, Variation génétique, Amélioration des plantes

Mots-clés géographiques Agrovoc : Burkina Faso, Togo

Mots-clés complémentaires : Séquencage

Classification Agris : H20 - Plant diseases
F30 - Plant genetics and breeding

Champ stratégique Cirad : Axe 4 (2014-2018) - Santé des animaux et des plantes

Auteurs et affiliations

  • Kassankogno Abalo Itolou, Université de Ouagadougou (BFA)
  • Ouedraogo Ibrahima, Institut de l'Environnement et Recherches Agricoles (BFA)
  • Adreit Henri, CIRAD-BIOS-UMR BGPI (FRA)
  • Milazzo Joëlle, CIRAD-BIOS-UMR BGPI (FRA)
  • Ouédraogo Léonard, Institut de l'Environnement et Recherches Agricoles (BFA)
  • Sankara Philippe, Université de Ouagadougou (BFA)
  • Tharreau Didier, CIRAD-BIOS-UMR BGPI (FRA) ORCID: 0000-0003-3961-6120

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/586472/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2021-04-15 ]