Agritrop
Home

De l'intensification de l'élevage du cerf rusa entre la Nouvelle Calédonie et la Thaïlande (suivi d'indicateurs de performance de reproduction)

Etter Eric. 1999. De l'intensification de l'élevage du cerf rusa entre la Nouvelle Calédonie et la Thaïlande (suivi d'indicateurs de performance de reproduction). Maisons-Alfort : ENVA, 143 p. Thèse de doctorat : Vétérinaire : Ecole nationale vétérinaire d'Alfort

Thesis
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
Thèse_Etter_1992.pdf

Télécharger (69MB) | Preview

Titre anglais : Intensification of rusa deer breeding between New Caledonia and Thailand (indicators of reproduction parameters)

Abstract : L'élevage du cerf rusa, initié en 1988 en Nouvelle Calédonie, a rapidement dû chercher à diversifier ses débouchés afin de faire face à la saturation du marché local de la venaison. Un partenariat entre les éleveurs locaux et les institutionnels a permis, en 1994, d'ouvrir un marché d'exportation de cerfs en vif vers la Thaïlande. Un appui technique fut apporté aux éleveurs thaïlandais afin de sécuriser et pérenniser les rapports commerciaux, mais aussi ce système d'élevage. Animal tropical et sauvage, à la biologie particulière le Rusa va s'éloigner des vastes plaines de la vallée de Bourail pour changer d'hémisphère, se trouvant ainsi dans un système de saisons inversées. Les grandes étendues herbeuses vont céder la place à des enclos réduits. Dans un contexte géographique et environnemental, et à travers une tradition culturelle, totalement différents de ceux de la Nouvelle Calédonie, les systèmes d'élevage thaïlandais vont présenter cette caractéristique commune, d'un point de vue zootechnique, d'être de type intensif. Qu'en est-il de l'adaptation de l'animal à \ce nouveau contexte ? Quels sont ces nouveaux élevages intensifs ? Est-il d'ores et déjà possible d'établir une comparaison avec les performances enregistrées en Nouvelle Calédonie? La présente étude tente d'éclairer ces questions, avec les réserves inhérentes à tout travail qui se veut pluridisciplinaire limité par le temps, l'espace et parfois les différences socio-culturelles. Ainsi malgré la diversité des élevages thaïlandais et leurs rôles multiples, économique, social ou ludique, malgré le peu de recul sur leur historique, l'étude a montré une modification de la physiologie de la reproduction (totalement des mises bas) par rapport aux cerfs de Nouvelle Calédonie et des performances de reproduction encore inférieures à celle enregistrées dans les élevages néo-calédoniens. Par ailleurs, un éclairage éthologique et une analyse du niveau de maîtrise des éleveurs a permis l'apport de conseils techniques. (Résumé d'auteur)

Résumé (autre langue) : Breeding of the Rusa deer, initiated in 1988 in New Caledonia, has rapidly implied looking for different outlets, in order to cope with the saturated local market of venison. A partnership between local breeders and authorities made it possible, in 1994, to open a market for exporting live deers to Thailand. Technical support was offered to Thai breeders, to ensure and perpetuate not only trading relationships, but also this breeding system. A tropical wild animal with a particular biology, the Rusa therefore leaves the large plains of the Bourail valley to change hemispheres, thus experiencing a reversed season system. The large grassy lands are replaced by small enclosures. In a geographical and environmental framework and through a cultural tradition both completely different from those in New Caledonia, the Thai breeding systems present a common characteristic, on a zootechnical point of view: they are both intensive systems. What about the animal's adaptation to this new framework? What are these new intensive farmings like? Is it already possible to draw a comparison with the performances recorded in New Caledonia? This study aims at sheding light on these questions, subject to the reserves inherent to any work which intends to be pluridisciplinary, yet being limited by time, space and sometimes the sociocultural gap. In spite of the variety of the Thai breedings and their diverse roles-economic, social or entertaining, in spite of the little hindsight concerning their performances, the study has highlighted a modification of the reproduction physiology (birth spreading) compared to New Caledonian deers, and reproduction performances still lower than those recorded in New Caledonian farmings. Besides, an ethological perspective and an analysis of the breeders' control level has made it possible to provide technical advice. (Résumé d'auteur)

Classification Agris : L01 - Animal husbandry

Auteurs et affiliations

  • Etter Eric, ENVA (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/586654/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2021-01-13 ]