Agritrop
Home

Diversité des pollinisateurs du cacaoyer au Cameroun, au Pérou et au Costa Rica

Bagny-Beilhe Leïla, Mezatio Nadège, Lebel Tamesse Joseph. 2017. Diversité des pollinisateurs du cacaoyer au Cameroun, au Pérou et au Costa Rica. In : Booklet of abstracts of the first International Symposium on Cocoa Research ISCR 2017. ICCO. Lima : ICCO, Résumé, pp. 249-250. International Symposium on Cocoa Research – ISCR 2017 : Promoting Advances in Research to Enhance the Profitability of Cocoa Farming. 1, Lima, Pérou, 13 November 2017/17 November 2017.

Paper without proceedings
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
ID586680.pdf

Télécharger (432kB) | Preview

Abstract : Les études sur la diversité des pollinisateurs du cacaoyer et leur efficacité réalisées dans les années 70 et 80 n'ont pas généré de consensus. Qui sont les vrais pollinisateurs du cacaoyer ? Comment les communautés de pollinisateurs varient elles en fonction des conditions agro écologiques d'un pays à l'autre? La disparité des connaissances sur les principales familles de pollinisateurs ne permet ni de concevoir des systèmes de culture offrant des conditions d'habitat favorables à ces espèces, ni de quantifier correctement les pertes de récoltes dues à l'absence de certains pollinisateurs. Nous proposons ici une analyse comparative de la faune des pollinisateurs potentiels ou avérés du cacaoyer dans trois pays producteurs de cacao le Cameroun, le Pérou et le Costa Rica. Le trafic des insectes sur les fleurs de cacaoyers a été suivi dans différentes conditions d'ombrage et d'enrichissement de la litière dans des systèmes agroforestiers. Plusieurs méthodes d'observation directe à vue ou par caméra et de collecte de la faune circulante dans les parcelles ont permis d'établir une diversité fonctionnelle des insectes pollinisateurs et de caractériser les activités de pollinisation. Une grande diversité d'insectes fréquente les fleurs de cacaoyers (Formicidae, Milichidae, Psilidae). La majorité d'entre eux passent moins d'une minute sur la fleur n'explorant pas réellement l'intérieur. Les activités de fréquentation dépendent des espèces et varient grandement en fonction des conditions de la parcelle. Les espèces de la famille des Ceratopogonidae généralement décrites comme très efficaces dans la pollinisation n'ont pas été très fréquentes. Les méthodes d'enrichissement de la litière avec des pseudo troncs de bananiers augmentent l'abondance de certaines espèces mais diminuent la richesse spécifique et modifient la diversité fonctionnelle des pollinisateurs. Nous proposons en discussion une analyse critique des méthodes de suivi des insectes pollinisateurs afin d'améliorer l'étude de la pollinisation du cacaoyer. La mise au point d'un outil méthodologique adapté est une étape clé pour identifier des leviers d'action permettant d'optimiser la pollinisation dans les SAF cacaoyers. (Résumé d'auteur)

Résumé (autre langue) : Studies on cocoa pollinator diversity and their effectiveness in the 1970s and 1980s did not generate consensus. Who are the true pollinators of cocoa? How do pollinator communities vary according to agro-ecological conditions from one country to another? The disparity in knowledge about the main families of pollinators makes it impossible to design cropping systems that offer favorable habitat conditions for these species, nor to accurately quantify crop losses due to the absence of certain pollinators. Here we propose a comparative analysis of the fauna of potential or proven cocoa pollinators in three cocoa producing countries - Cameroon, Peru and Costa Rica. Traffic of insects on cocoa flowers was monitored under different shading and bedding enrichment conditions in agroforestry systems. Several methods of direct observation at sight or by camera and collection of circulating fauna in the plots have made it possible to establish a functional diversity of the pollinating insects, thereby characterizing the pollination activities. A great diversity of insects visit cocoa flowers (Formicidae, Milichidae, Psilidae), the majority of which spend less than a minute on the flower - not actually exploring the interior. Attendance activities depend on species and vary greatly depending on the conditions of the plot. The species of the family Ceratopogonidae are generally described as very effective in pollination, and were not very frequent. Methods of litter enrichment with pseudo-banana trunks increase the abundance of some species, but decrease species richness and alter the functional diversity of pollinators. We propose a critical analysis of insect pollinator tracking methods to improve the study of cocoa pollination. The development of a suitable methodological tool is a key step to identify levers of action to optimize pollination in cocoa SAFs. (Résumé d'auteur)

Classification Agris : F63 - Plant physiology - Reproduction
L60 - Animal taxonomy and geography
L20 - Animal ecology

Auteurs et affiliations

  • Bagny-Beilhe Leïla, CIRAD-BIOS-UPR Bioagresseurs (CMR)
  • Mezatio Nadège, IRAD (CMR)
  • Lebel Tamesse Joseph, IRAD (CMR)

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/586680/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2021-02-27 ]