Agritrop
Home

Amélioration de la fertilité des sols Dior et Deck après plusieurs décennies d'apport de matières organiques

Diallo Falilou, Feder Frédéric, Masse Dominique, Diarra Karamoko. 2017. Amélioration de la fertilité des sols Dior et Deck après plusieurs décennies d'apport de matières organiques. , 1 p. Conférence Intensification Durable 2017 : Biodiversité et ingénierie écologique pour une intensification durable de l'agriculture, Dakar, Sénégal, 24 April 2017/26 April 2017.

Poster
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
poster Falilou.pdf

Télécharger (5MB) | Preview
[img] Published version - Anglais
Access restricted to CIRAD agents
Use under authorization by the author or CIRAD.
résumé_F_Diallo.docx

Télécharger (12kB) | Request a copy

Matériel d'accompagnement : 1 poster

Abstract : La maîtrise de la fertilisation organique des sols cultivés reste toujours une problématique en Afrique de l'ouest et notamment au Sénégal. Dans la zone agroécologique des Niayes, la majorité des producteurs agricoles se basent sur des connaissances traditionnelles ou empiriques pour fertiliser leurs cultures sans tenir compte des arrière-effets des matières organiques (MO) apportées. Pour comparer la fertilité actuelle de deux types de sols ayant reçu depuis de nombreuses années des quantités variables de MO, notre expérience a porté sur des Arénosols (sol Dior) et des Fluvisols (sol Deck) amendés depuis plus de 30 ans nommés respectivement DR30 et DK30 et sur les mêmes sols situés à proximité et n'ayant jamais été amendés, nommés respectivement DR0 et DK0. Cinq traitements, répétés deux fois, ont été appliqués pendant trois cycles de laitue (Lactuca sativa L.) : -T100 = fertilisation minérale témoin N-P-K (100-50-280) ; -B50 = 50% N formulé à partir de la boue de station d'épuration (Bstep) ; -F50 = 50% N formulé à partir du fumier de volaille (FV) ; -B150 = 150% N formulé à partir de la Bstep ; -F150 = 150% N formulé à partir du FV. Les biomasses sèches de laitue produites sur les Arénosols ont augmenté après chaque cycle. Pour le sol DR0, les rendements de B150 et F150 sont supérieurs à T100 au premier cycle mais il n'y pas de différence significative au deuxième et troisième cycle. Par contre, pour le sol DR30, il n'y pas de différence significative entre traitements au premier cycle mais les rendements de F150 et F50 sont supérieurs au T100 au deuxième et troisième cycle. Pour DK30, les rendements sont constants au cours des cycles, tandis qu'ils diminuent pour DK0. Pour DK0, il n'y pas de différence significative entre traitements au premier cycle. Les rendements pour B50 et F150 sont supérieurs au T100 au deuxième cycle. Pour DK30, les rendements du traitement F150 sont supérieurs au T100 au premier et au troisième cycle. Les potentiels de production de DR30 et DR0 ne sont pas différent après le premier cycle, du fait de la minéralisation rapide dans les Arénosols. En revanche, l'accumulation de la MO dans les Fluvisols a conféré au DK30 un potentiel de fertilité suffisant pour supporter trois cycles de production. (Texte intégral)

Classification Agris : P35 - Soil fertility
P33 - Soil chemistry and physics
F04 - Fertilizing

Auteurs et affiliations

  • Diallo Falilou, CIRAD-PERSYST-UPR Recyclage et risque (FRA)
  • Feder Frédéric, CIRAD-PERSYST-UPR Recyclage et risque (SEN) ORCID: 0000-0001-8434-5193
  • Masse Dominique, CIRAD-PERSYST-UMR Eco&Sols (SEN)
  • Diarra Karamoko, UCAD (SEN)

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/586855/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-09-30 ]