Agritrop
Home

Communs en crise. Agdals, terres collectives, forêts et terroirs au Maroc

Romagny Bruno, Aderghal Mohamed, Auclair Laurent, Ilbert Hélène, Lemeilleur Sylvaine. 2018. Communs en crise. Agdals, terres collectives, forêts et terroirs au Maroc. Revue Internationale des Etudes du Développement, 233 (1) : pp. 53-73.

Journal article ; Article de revue à comité de lecture
[img] Published version - Français
Access restricted to CIRAD agents
Use under authorization by the author or CIRAD.
RIED_233_0053.pdf

Télécharger (673kB) | Request a copy

Titre anglais : Commons in Crisis. Agdals, Collective Land, Forests, and Terroirs in Morocco / Titre espagnol : Bienes comunes en crisis. Agdals, tierras colectivas, bosques y terruños en Marruecos

Abstract : A travers les regards croisés de l'économie et de la géographie, et sur la base de plusieurs études de cas démonstratives des transformations en cours au Maroc des usages des ressources communautaires, a la fois endogenes et en lien avec des impulsions extérieures, l'objectif de cet article est d'interroger l'évolution de la notion de communs dans un contexte de crise de ces derniers. Est-il encore possible de parler de communs dans des situations ou les communautés rurales se trouvent le plus souvent dessaisies, au profit de l'État et du secteur privé, des prérogatives qui étaient les leurs en matiere de gouvernance locale de ressources collectives telles que l'eau agricole, les pâturages ou certaines forets ? Cette réflexion nous amene a interroger le rôle actuel des pouvoirs publics marocains, notamment dans le cadre du Plan Maroc Vert, qui appuient l'émergence d'un mode d'organisation a vocation productiviste, négligeant trop souvent la préservation des ressources naturelles, des systemes de gestion et des savoir-faire traditionnels collectifs. (Résumé d'auteur)

Résumé (autre langue) : Through economic and geographical cross-disciplinary approaches based on case studies illustrating the current endogenous and exogenous transformations of the use of common resources in Morocco, the aim of this article is to question the evolution of the notion of commons. Is it still relevant to refer to commons when rural communities have frequently lost the power to govern local natural common-pool resources, such as agricultural water, grasslands, or certain types of forests, to the benefit of the state or the private sector? We question the current role of national public authorities who have supported the rise of a production-driven organization, particularly in the context of the “Green Morocco Plan.” Thus, the preservation of natural resources, collective management systems, and traditional expertise have too often been neglected. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Forêt collective, gestion des ressources naturelles, Communauté rurale, Gouvernance, Utilisation des terres, Administration centrale, Ressource en eau, Conservation de l'eau, Connaissance indigène, Politique de développement, Productivité, Agriculture intensive, Impact sur l'environnement

Mots-clés géographiques Agrovoc : Maroc

Classification Agris : E11 - Land economics and policies
P01 - Nature conservation and land resources
K01 - Forestry - General aspects

Champ stratégique Cirad : Axe 6 (2014-2018) - Sociétés, natures et territoires

Auteurs et affiliations

  • Romagny Bruno, IRD (TUN)
  • Aderghal Mohamed, Université Mohammed 5 (MAR)
  • Auclair Laurent, Université Aix-Marseille (FRA)
  • Ilbert Hélène, IAMM (FRA)
  • Lemeilleur Sylvaine, CIRAD-ES-UMR MOISA (MAR) ORCID: 0000-0003-4855-7644

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/587243/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-10-03 ]