Agritrop
Home

Evaluation de la fertilité femelle des Arabusta par le niveau de ploïdie et les générations d'hybrides

Yapo Antoine, Charmetant Pierre, Legnaté Hyacinthe, Konan Ahoutou, Aidara A., Bonsson B., Traore M.S., Kéli J.. 2017. Evaluation de la fertilité femelle des Arabusta par le niveau de ploïdie et les générations d'hybrides. Agronomie Africaine, 29 (3) : pp. 217-226.

Journal article ; Article de recherche ; Article de revue à comité de lecture
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
Agro Afric 29 (3)- 2.pdf

Télécharger (569kB) | Preview

Titre anglais : Arabusta female fertility assessment by ploidy level and hybrids generations

Abstract : Les hybrides Arabusta sont caractérisés par une faible fertilité exprimée par des taux de caracolis élevés et des taux de loges vides importants induisant des productivités faibles. Pour une stratégie plus efficiente des sélections, il est important de connaître les niveaux de fertilité femelle des différents types de caféiers Arabusta. Ainsi donc, les fertilités femelles de quatre générations (G1, G2, G3, G4) de Coffea X arabusta et d'un rétrocroisement (back-cross) sur le parent arabica (BC) ont-elles été observées ainsi que celles de quatre groupes de caféiers de niveaux de ploïdie différents (diploïdes, triploïdes, tétraploïdes et pentaploïdes). Ces fertilités ont été déterminées par 4 paramètres ou estimateurs de fertilité : le taux d'écailles, le taux de caracolis, le taux de loges vides et le taux de remplissage des fruits. Les valeurs moyennes de ces estimateurs obtenues chez les générations et le back-cross sont respectivement de : 35,16 % ; 59,70 % ; 30,37 % ; 45,34 %. En ce qui concerne les caféiers de différents niveaux de ploïdie, les valeurs moyennes des 4 estimateurs sont les suivants : taux d'écailles 31,66 % ; taux de caracolis 51,26 % ; taux de loges vides 20,13 % et taux de remplissage des fruits 55,33 %. Les résultats ont montré que la fertilité dépend de deux facteurs : un facteur génétique lié à la fertilité gamétique (écailles et caracolis), qui peut s'améliorer au cours des générations et un facteur physiologique lié à la fertilité zygotique (loges vides et fructification ou remplissage des fruits), qui est fortement influencé par l'environnement géo-morpho-climatique. Par ailleurs, le rétrocroisement des Arabusta sur le parent arabica n'est pas envisageable dans le contexte caféicole de Côte d'Ivoire. Enfin, cette étude a permis d'établir les normes d'utilisation des diploïdes, des triploïdes et des pentaploïdes. Ces derniers ont un niveau de fertilité comparable aux tétraploïdes et constituent une voie à explorer.

Résumé (autre langue) : Arabusta hybrids are characterized by low fertility expressed by high caracolis levels and high empty box rates inducing low productivity. For a more efficient selection strategy, it's important to know the female fertility levels of the different types of Arabusta coffee. Thus, the four-generation (G1, G2, G3, G4) female fertility of Coffea X arabusta and backcrossing of parent arabica (BC) were observed as well as those of four groups of coffee trees from different ploidy levels (diploid, triploid, tetraploid and pentaploid). These fertilities were determined by four parameters or fertility estimators: rate of scales, rate of peaberries, rate of empty locules and the fruit filling rate. The mean values of these estimators obtained, are respectively of: 35.16 % ; 59.70 % ; 30.37 % ; 45.34 % for generations and back-cross. Regarding the different ploidy levels, the mean values were: rate of scales : 31.66 % ; rate of peaberries : 51.26 % ; rate of empty locules : 20.13 % : rate of filling of fruit: 55.33 %. The results showed that fertility is associated with two factors : a genetic factor linked to the gametic fertility (scales and peaberries), which may be improved with generations, and a physiological factor linked to the zygotic fertility (empty locules and fruiting or filling of fruits), which is strongly influenced by the geo-morphoclimatic environment. Similarly, the back-cross of Arabusta on the arabica parent is not possible in the context of Côte d'Ivoire coffee growing. Finally, this study allowed establishing standard use of diploid, triploid and pentaploid. These last ones have a fertility level similar to the tetraploids and represent a way to explore.

Mots-clés Agrovoc : Coffea arabusta, Fertilité, Hybridation interspécifique, Gamète, Physiologie de la reproduction, Rétrocroisement, Facteur du milieu, Polyploïdie

Mots-clés géographiques Agrovoc : Côte d'Ivoire

Mots-clés libres : Coffea X arabusta

Classification Agris : F30 - Plant genetics and breeding
F63 - Plant physiology - Reproduction

Axe stratégique Cirad : Axe 1 (2014-2018) - Agriculture écologiquement intensive

Auteurs et affiliations

  • Yapo Antoine, CNRA (CIV)
  • Charmetant Pierre, CIRAD-BIOS-UMR AGAP (GUF) ORCID: 0000-0003-0346-9202
  • Legnaté Hyacinthe, CNRA (CIV)
  • Konan Ahoutou, CNRA (CIV)
  • Aidara A., CNRA (CIV)
  • Bonsson B., CNRA (CIV)
  • Traore M.S., Université Péléforo Gon Coulibaly (CIV)
  • Kéli J., CNRA (CIV)

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/587510/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-02 ]