Agritrop
Home

Histoire d'une innovation agricole récente à l'échelle régionale : quelle différenciation des sorghos repiqués dans le bassin du lac Tchad ?

Saidou Abdoul-Aziz, Raimond Christine, Soler Clelia, Cao Tuong-Vi, Kenga Richard, Benoit Laure, Wencelius Jean, Fokou Yemata Oberline, Chauvin Camille, Ekeke Souaybou, Joly Hélène. 2014. Histoire d'une innovation agricole récente à l'échelle régionale : quelle différenciation des sorghos repiqués dans le bassin du lac Tchad ?. Les Cahiers d'Outre-Mer, 67 (266) : pp. 141-168.

Journal article ; Article de recherche ; Article de revue à comité de lecture
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
COM_266_0141.pdf

Télécharger (1MB) | Preview

Titre anglais : Regional story of a recent agricultural innovation: what are the patterns of dry season sorghum diversification in the Lake Chad basin?

Liste HCERES des revues (en SHS) : oui

Thème(s) HCERES des revues (en SHS) : Géographie-Aménagement-Urbanisme-Architecture

Abstract : Le sorgho repiqué a fait l'objet d'une large diffusion dans le bassin du lac Tchad au XXe siècle. Cette culture présente une forte diversité variétale. Les nomenclatures paysannes suggèrent des groupes géographiquement distincts, subdivisés en variétés locales selon des critères qui peuvent varier en fonction des sociétés. À partir d'une taxonomie simplifiée en langue véhiculaire (fulfulde) et de la structure des diversités agro-morphologique et génétique du sorgho repiqué, nous montrons que la variation repose moins sur la définition de catégories taxonomiques intermédiaires (groupes variétaux) que sur celle, plus fine, de taxons terminaux en langues locales (types nommés). Cela est expliqué à l'échelle locale par les pratiques de sélection et de gestion variétale des agriculteurs. La proximité génétique des sorghos repiqués avec certaines populations de sorgho pluvial apporte de nouveaux éléments soutenant les hypothèses sur l'histoire évolutive des sorghos repiqués. L'association du sorgho repiqué à plusieurs clusters génétiques et plusieurs haplotypes chloroplastiques, la circulation régionale relativement récente ainsi que le statut de vivrier marchand du sorgho repiqué ne permettent pas de tracer des frontières géographiques ou culturelles dans la répartition actuelle du sorgho repiqué.

Résumé (autre langue) : A large expansion of dry season sorghum (transplanted sorghum) was noticed in the Lake Chad basin over the last century. A high level of landraces diversity is associated to this crop. We could identify geographical groups of dry season sorghum according to farmers' nomenclatures; these groups are subdivided into local landraces according to criteria specific to each rural society. Following an ad hoc taxonomy and according to the structure of the agro-morphological variation and genetic diversity of dry season sorghum, we showed that diversity is mainly structured according to the terminal level of the taxonomy (landrace or cultivar). We explained this pattern as the effect of local practices of seed and field management by farmers. Dry season sorghum populations are genetically close to some populations of rainy sorghum; this supports the known hypotheses of dry season sorghum evolutive history. Dry season sorghum belongs to more than a single genetic cluster and exhibited many chloroplastic haplotypes; this is congruent with recent movement of seeds at the regional level and the use of dry season sorghum for both house consumption and markets. This does not allow for the delimitation of geographical and/or cultural boundaries for the use of given landraces of this crop.

Mots-clés Agrovoc : Sorghum, Sorgho

Mots-clés géographiques Agrovoc : Cameroun, Tchad, Niger, Lac Tchad

Classification Agris : F30 - Plant genetics and breeding
F70 - Plant taxonomy and geography

Champ stratégique Cirad : Axe 1 (2014-2018) - Agriculture écologiquement intensive

Auteurs et affiliations

  • Saidou Abdoul-Aziz, CIRAD-BIOS-UMR AGAP (CMR)
  • Raimond Christine, CNRS (FRA)
  • Soler Clelia, CNRS (FRA)
  • Cao Tuong-Vi, CIRAD-BIOS-UMR AGAP (FRA)
  • Kenga Richard, IRAD (CMR)
  • Benoit Laure, CIRAD-BIOS-UMR CEFE (FRA)
  • Wencelius Jean, Université Paris Ouest Nanterre La Défense (FRA)
  • Fokou Yemata Oberline, Université de Maroua (CMR)
  • Chauvin Camille, CIRAD-PERSYST-UPR Systèmes de culture bananes et ananas (GLP)
  • Ekeke Souaybou, Université de Maroua (CMR)
  • Joly Hélène, CIRAD-BIOS-UMR CEFE (FRA)

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/588002/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-10-14 ]