Agritrop
Home

Postharvest treatment of mango: Potential use of essential oil with thymol to control anthracnose development

Chillet Marc, Minier Jérôme, Ducrocq M., Meile Jean-Christophe. 2018. Postharvest treatment of mango: Potential use of essential oil with thymol to control anthracnose development. Fruits, 73 (3) : pp. 153-157.

Journal article ; Article de revue à facteur d'impact
[img] Published version - Anglais
Access restricted to CIRAD agents
Use under authorization by the author or CIRAD.
fruits-m-chillet.pdf

Télécharger (682kB) | Request a copy

Titre français : Traitement post-récolte de la mangue : utilisation potentielle de l’huile essencielle de thymol pour contrôler le développement de l’anthracnose

Quartile : Q3, Sujet : HORTICULTURE

Abstract : Introduction – Anthracnose, a fungal disease caused by the Colletotrichum gloeosporioides species is the main postharvest problem concerning mango (Mangifera indica) production on La Reunion Island. Traditional postharvest treatments involve chemical compounds that do not comply with the expectations of consumers or importing countries. Chemical treatments are generally used against C. gloeosporioides. Our goal was to develop alternative postharvest treatments using the fungitoxic properties of two essential oils (EO). Materials and methods – Two commercial essential oils, X2 and X5, were used at various concentrations and compared to a no-oil control. A first batch of treatments were tested in vitro for studying mycelial growth and the inhibition of conidial germination. The second experiment measured the effects of the treatments on the fruit quality of inoculated mangoes var. Tommy Atkins with a solution of C. gloeosporioides spores. Results and discussion – In vitro, X5 mainly composed of thymol was very fungitoxic against C. gloeosporioides. The concentrations of phenolic compounds and resorcinol in the fruits were increased after the X5 treatments, expressing some positive effects of essential oil treatments on fruit resistance mechanisms. The quality of treated fruits verified the requirements to meet consumers' expectations. Conclusion – Thymol-based EO exhibited a strong fungitoxic in vitro activity but it had no detectable effect when applied by volatilization on mango necrosis. Alternatives ways of treatments should be tested.

Résumé (autre langue) : Introduction – L'anthracnose, une maladie fongique causée par Colletotrichum gloeosporioides, est le principal problème post récolte affectant la production de mangue (Mangifera indica) à la Réunion. Les traitements post récolte traditionnels impliquent des molécules chimiques qui ne correspondent plus aux attentes des consommateurs ou des pays importateurs. Ces traitements chimiques sont habituellement utilisés contre C. gloeosporioides. Notre objectif était de développer un traitement post récolte alternatif en utilisant les propriétés fongitoxiques de deux huiles essentielles (EO). Matériel et méthodes – Deux huiles essentielles du commerce X2 et X5 ont été utilisées à diverses concentrations et comparées au contrôle sans huile. Dans un premier temps, ces traitements ont été testés in vitro sur la croissance mycélienne et l'inhibition de la germination. Dans un second temps, les effets des traitements ont été mesurés sur la qualité des mangues var. Tommy Atkins inoculées avec une solution de spores de C. gloeosporioides. Résultats et discussion – In vitro, l'EO à base de thymol s'est montrée très fongitoxique contre C. gloeosporioides. Les effets sur les mécanismes de résistance du fruit ont également été étudiés, principalement la biosynthèse des composés polyphénoliques et les résorcinols. Il y a une augmentation de la production de ce type de composés après le traitement au thymol. Des données sur les effets des huiles sur les paramètres de qualité du fruit ont aussi été mesurées. La qualité du fruit a été mesurée par des analyses biochimiques (pH, sucres) afin de vérifier si les traitements n'altéraient pas ces paramètres qualitatifs. Conclusion – L'huile essentielle à base de thymol présente une activité fongitoxique très forte in vitro mais appliquée par volatilisation n'a pas d'effet sur les nécroses des mangues. D'autres modes de traitements doivent être testées.

Mots-clés Agrovoc : Mangifera indica, Lutte après récolte, Maladie des plantes

Mots-clés géographiques Agrovoc : Réunion

Mots-clés libres : Mango, Mangifera indica, Anthracnose, Colletotrichum gloeosporioides, Biological Control, Fruit quality, Phenolics

Classification Agris : Q02 - Food processing and preservation
H20 - Plant diseases

Champ stratégique Cirad : Axe 3 (2014-2018) - Alimentation durable

Auteurs et affiliations

  • Chillet Marc, CIRAD-PERSYST-UMR Qualisud (REU) - auteur correspondant
  • Minier Jérôme, CIRAD-PERSYST-UMR Qualisud (REU)
  • Ducrocq M., Université de Montpellier (FRA)
  • Meile Jean-Christophe, CIRAD-PERSYST-UMR Qualisud (REU) ORCID: 0000-0002-6747-2104

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/588466/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-10-14 ]