Agritrop
Home

Etude de la variole ovine en Tunisie et caractérisation des protéines virales impliquées dans la réponse immunitaire anti-capripoxvirus

Ben Chehida Faten. 2017. Etude de la variole ovine en Tunisie et caractérisation des protéines virales impliquées dans la réponse immunitaire anti-capripoxvirus. Montpellier : Université de Montpellier, 356 p. Thèse de doctorat : Virologie, immunologie : Université de Montpellier

Thesis
[img] Published version - Français
Access restricted to CIRAD agents
Use under authorization by the author or CIRAD.
ID591672.pdf

Télécharger (9MB) | Request a copy

Encadrement : Cetre-Sossah, Catherine ; Ghiram, Abdeljelil

Abstract : Le virus de la variole ovine est omnipresent dans les elevages de petits ruminants dans les pays d'Afrique du Nord et particulièrement en Tunisie malgré les campagnes de vaccination annuelles mises en place par les autorites veterinaires du pays. L'optimisation de la souche vaccinale utilisée passe par le développement de vaccins dits de nouvelle génération tels que les vaccins sous unitaires utilisant des proteines reconnues pour induire une reponse humorale protectrice chez l'animal immunise. Ceci pourrait être une alternative aux stratégies de lutte actuelles permettant de limiter la dissémination du virus en Tunisie. Peu de données existent sur les antigènes protecteurs spécifiques des virus du genre Capripoxvirus. Ce travail de thèse a ciblé, par homologie aux protéines du virus de la vaccine, quatre protéines du genre Capripoxvirus appartenant au virus de la dermatose nodulaire contagieuse potentiellement immuno-dominantes nommées LSDV60, LSDV117, LSDV122 et LSDV141 respectivement homologues des protéines L1, A27, A33 et B5. En premier lieu, une analyse structurale in silico a permis d'identifier les domaines essentiels de chaque proteine et de verifier le taux de conservation de ces protéines parmi différents virus appartenant à la famille des poxvirus. Une analyse structurale approfondie mettant en évidence la structure primaire, secondaire et tertiaire de la protéine A27 a été réalisée. Suite à cette étude structurale, les protéines ont été produites dans deux systèmes d'expression differents ; le système eucaryote et le système baculovirus-cellules d'insectes afin de caractériser leur antigénicité vis-à-vis de serums provenant d'animaux immunises ou eprouves. La reconnaissance des proteines d'interet en vecteur d'expression eucaryote n'a pas ete concluante. En revanche, le systeme d'expression BEVS a permis la production de la proteine A27 (L1, A33 et B5 en cours) avec succès sous forme soluble qui a été correctement reconnue par des sérums provenant de caprins naïfs challengés. La mise en évidence de formes trimériques et hexamériques confirment son antigénicité. Une immunodétection des peptides correspondants à la protéine A27 synthétisés sur membranes (PepScan) combinée à une analyse in silico ont permis d'identifier des zones susceptibles de constituer des régions épitopiques reconnues situés majoritairement en partie N terminale de la protéine.

Résumé (autre langue) : The sheep pox virus is omnipresent in small ruminant farms in North African countries and particularly in Tunisia despite the annual vaccination campaigns set up by the Tunisian veterinary authorities. The optimization of the used vaccine strain involves the development of the so-called new generation vaccines such as subunit vaccines and this, using proteins recognized to induce a protective humoral response in the immunized animal. This could be considered as an alternative to current control strategies limiting virus spread in Tunisia. Few data exist on protective antigens specific to viruses in the genus Capripoxvirus. By homology to vaccinia virus proteins, this thesis work has targeted four proteins in the genus Capripoxvirus belonging to the potentially immuno-dominant contagious nodular dermatosis virus named LSDV60, LSDV117, LSDV122 and LSDV141 respectively homologues of proteins L1, A27, A33 and B5. First, an in silico structural analysis has allowed to identify the essential domains of each protein and to check the conservation rate of these proteins among different viruses belonging to the poxvirus family. A thorough structural analysis identifying the primary, secondary and tertiary structure of the A27 protein was conducted. Following this structural study, the proteins were produced in two different expression systems, namely the eukaryotic system and the baculovirus-insect cell system, in order to characterize their antigenicity to sera from immunized or proven animals. The recognition of the proteins of interest in the eukaryotic expression vector has not been conclusive. On the other hand, the BEVS expression system successfully allowed the production of the A27 protein (L1, A33 and B5 in progress) in a soluble form, which was correctly recognized by sera from challenged naïve goats. Identifying trimeric and hexameric forms confirms its antigenicity. An immunodetection of the peptides corresponding to protein A27 synthesized on membranes (PepScan) combined with an in silico analysis led to identify zones capable of constituting recognized epitopic regions located predominantly in part N-terminal of the protein.

Mots-clés Agrovoc : Ovin, Virus, Vaccin, Immunologie

Mots-clés géographiques Agrovoc : Tunisie

Mots-clés complémentaires : Variole ovine

Classification Agris : L73 - Animal diseases

Axe stratégique Cirad : Axe 4 (2014-2018) - Santé des animaux et des plantes

Auteurs et affiliations

  • Ben Chehida Faten, CIRAD-BIOS-UMR ASTRE (FRA)

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/591672/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-09-30 ]