Agritrop
Home

Forêts tropicales, changements d'usage des sols et risques infectieux émergents

Guégan Jean-François, De Thoisy Benoit, Ayouba Ahidjo, Cappelle Julien. 2019. Forêts tropicales, changements d'usage des sols et risques infectieux émergents. Revue Forestière Française, 70 (2-3-4) : pp. 209-230.

Journal article ; Article de synthèse ; Article de revue à comité de lecture
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
RFF_2018_70_2-3-4_209_Guegan.pdf

Télécharger (1MB) | Preview

Titre anglais : Tropical forests, changes in land uses and emerging infectious hazards

Abstract : Les forêts intertropicales constituent une source exceptionnelle de diversité biologique spécifique en macro-organismes, mais elles se révèlent être aussi de véritables pépinières en micro-organismes. Ces cinquante dernières années, certains de ces micro-organismes, à l'origine présents chez des animaux forestiers ou hébergés dans l'environnement comme le sol ou l'eau, se sont dévoilés être des agents pathogènes plus ou moins sévères pour les populations humaines exposées. Dans cet article, nous discutons des interactions hôtes-micro-organismes rencontrées dans les forêts primaires en les abordant tant d'un angle macroécologique que d'un point de vue plus fonctionnel, en l'illustrant de quatre exemples d'agents microbiens émergents. Plus que tout autre déterminant, les modifications d'usages des sols, notamment au travers de la déforestation pour le développement d'une agriculture, et les contacts avec les micro-organismes via la biodiversité, particulièrement lors de la pratique de chasse, exposent des individus susceptibles à ces nouveaux dangers micro-biens. Avec la déforestation et des expositions croissantes avec la faune sauvage, le risque de nouvelles infections humaines devient une réalité internationale exigeant de la part des autorités publiques de mieux prendre en considération ces éléments pour la sécurité sanitaire mondiale.

Résumé (autre langue) : Tropical forests have the greatest macro-organism biodiversity on the planet, and also act as nurseries for myriads of microorganisms about which very little is known today. Over the last 50 years, many of these microbial forms, that were originally present in the wildlife or the environment—e.g. in the soil, water—, have turned out to be pathogenic with a varying degree of severity for people exposed to these new natural threats, i.e. emerging infectious diseases. We discuss the extraordinary diversity of host-microorganism inter-actions found in tropical rainforests, looking at them both from the macro-ecological angle and from the more functional point of view illustrated through four examples of these diseases. More than any other factor, changes in land use, in particular through deforestation for the purposes of farming, and contacts with the micro-organisms via biodiversity, in particular through hunting practices, expose susceptible individuals to these new microbial hazards. With deforestation and increasing exposure to wildlife, the risk of more infec-tions of humans becomes an international reality requiring that public authorities better take on board these elements so as to ensure worldwide sanitary safety.

Mots-clés Agrovoc : forêt tropicale, Forêt, Biologie du sol, Agent pathogène, Transmission des maladies, Faune, Santé publique, Déboisement

Classification Agris : K01 - Forestry - General aspects
L73 - Animal diseases
P34 - Soil biology
000 - Autres thèmes

Champ stratégique Cirad : CTS 4 (2019-) - Santé des plantes, des animaux et des écosystèmes

Auteurs et affiliations

  • Guégan Jean-François, IRD (FRA)
  • De Thoisy Benoit, Institut Pasteur de Guyane française (GUF)
  • Ayouba Ahidjo, IRD (FRA)
  • Cappelle Julien, CIRAD-BIOS-UMR ASTRE (FRA) ORCID: 0000-0001-7668-1971

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/591909/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-10-06 ]