Agritrop
Home

Des confusions entre espèces préjudiciables à la gestion durable des essences forestières : l'exemple des acajous d'Afrique (Khaya, Meliaceae)

Dipelet Bouka Gaël Ulrich, Doumenge Charles, Loumeto Jean Joël, Florence Jacques, Gonmadje Christelle, McKey Doyle B.. 2019. Des confusions entre espèces préjudiciables à la gestion durable des essences forestières : l'exemple des acajous d'Afrique (Khaya, Meliaceae). Bois et Forêts des Tropiques, 339 : pp. 17-32.

Journal article ; Article de revue à facteur d'impact Revue en libre accès total
[img]
Preview
Published version - Français
License Licence Creative Commons.
31714-33958-1-PB.pdf

Télécharger (1MB) | Preview

Titre anglais : Adverse effects of confusion between forest species on sustainable management: the example of African mahoganies (Khaya, Meliaceae) / Titre espagnol : Confusiones entre especies perjudiciales para la gestión sostenible de las especies forestales: el ejemplo de las caobas de África (Khaya, Meliaceae)

Quartile : Q4, Sujet : FORESTRY

Abstract : Les espèces du genre Khaya procurent l'un des bois les plus prisés du continent africain. Elles sont commercialisées sous l'appellation " acajou d'Afrique " depuis environ deux siècles. En Afrique continentale, on reconnaît actuellement quatre espèces morphologiquement proches : Khaya anthotheca, K. grandifoliola, K. ivorensis et K. senegalensis. Le nombre de taxons du genre Khaya a varié au cours du temps et la délimitation de ces taxons n'est pas sans avoir des implications sur les stratégies de conservation et de gestion durable des espèces. L'objectif du travail présenté ici est de s'assurer de la délimitation de ces espèces sur la base d'un bilan des connaissances actuelles en taxonomie, génétique, écologie et chimiotaxonomie. Les données disponibles ne permettent pas toujours de séparer sans ambiguïté les quatre acajous d'Afrique continentale. Elles permettent toutefois d'avancer que K. ivorensis, K. grandifoliola et K. senegalensis seraient des espèces à part entière mais dont les limites taxonomiques doivent encore être précisées. Khaya nyasica serait également une espèce qui devrait être séparée de K. anthotheca. Au sein de cette dernière, plusieurs chémotypes ont été identifiés, ce qui suggère que ce taxon pourrait recouvrir un ensemble plus complexe d'au moins deux autres taxons dont le rang spécifique ou sous-spécifique reste à préciser. Des recherches morphométriques, génétiques et écologiques doivent être développées afin de clarifier le statut systématique et l'histoire évolutive de ces divers taxons, en vue de formuler des recommandations appropriées pour la gestion durable des acajous d'Afrique.

Résumé (autre langue) : Species of the genus Khaya produce some of Africa's most valuable timber. For two centuries, these species have all been traded as “African mahogany”. On the African continent, four different but morphologically similar species are now recognised: Khaya anthotheca, K. grandifoliola, K. ivorensis and K. senegalensis. The number of taxa included in the genus Khaya has varied over time, and the way these taxa are distinguished has implications for the development of sustainable management strategies for the different species. The aim of the study described in this article was to make sure that these species are distinguished on the basis of up-to-date knowledge on taxonomy, genetics, ecology and chemotaxonomy. Although the data available do not always suffice to clearly distinguish between the four mahogany species on the African continent, they do indicate that K. ivorensis, K. grandifoliola and K. senegalensis are probably distinct species whose taxonomic limits are yet to be clearly defined. It also seems that Khaya nyasica should be distinguished from K. anthotheca. Several chemotypes have been identified in the latter, suggesting that it could in fact cover a more complex group including at least two other taxa whose rank as species or sub-species is yet to be determined. Morphometric, genetic and ecological studies need to be developed to clarify the systemic status and evolutionary history of these different taxa, in order to formulate appropriate recommendations for the sustainable management of African mahoganies.

Mots-clés Agrovoc : Khaya, Taxonomie, Aménagement forestier, Taxon, Écologie, Génétique, Chimiotaxonomie, Arbre forestier

Mots-clés géographiques Agrovoc : Afrique

Mots-clés complémentaires : Khaya anthotheca, Khaya grandifoliola, Khaya ivorensis, Khaya senegalensis

Mots-clés libres : Acajous d'Afrique, Khaya, Taxonomie, Morphologie, Ecologie, Génétique, Essences forestières, Gestion durable et exploitation, Afrique

Classification Agris : K10 - Forestry production
F70 - Plant taxonomy and geography

Champ stratégique Cirad : CTS 1 (2019-) - Biodiversité

Auteurs et affiliations

  • Dipelet Bouka Gaël Ulrich, Université Marien Ngouabi (COG) - auteur correspondant
  • Doumenge Charles, CIRAD-ES-UPR Forêts et sociétés (FRA)
  • Loumeto Jean Joël, Université Marien Ngouabi (COG)
  • Florence Jacques, MNHN (FRA)
  • Gonmadje Christelle, Université de Yaoundé (CMR)
  • McKey Doyle B., CEFE (FRA)

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/592253/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2021-02-01 ]