Agritrop
Home

Réconciliation des enjeux de la conservation de la biodiversité et de développement : Analyse des perceptions de la mise en place d'une aire protégée dans la forêt du Karthala aux Comores

Soilihi Abdou. 2018. Réconciliation des enjeux de la conservation de la biodiversité et de développement : Analyse des perceptions de la mise en place d'une aire protégée dans la forêt du Karthala aux Comores. Saint Aubin : Université Paris-Saclay, 239 p. Thèse de doctorat : Sciences de l'environnement : Université Paris-Saclay

Thesis
[img] Published version - Français
Access restricted to CIRAD agents
Use under authorization by the author or CIRAD.
The`se_Abdou Soilihi1f.pdf

Télécharger (5MB) | Request a copy

Titre anglais : Reconciliation biodiversity conservation and development goals: Analysis of the perceptions of the creation of a protected area in the Karthala forest in Comoros

Encadrement : Levrel, Harold ; Prévot, Anne-Caroline ; Daré, William's

Abstract : À l'heure où on vit la 6ème crise de la biodiversité, tous les pays signataires de la Convention sur la diversité biologique s'engagent à mettre en place des outils pour préserver leur patrimoine naturel. Les aires protégées représentent un des outils privilégiés pour la conservation de la biodiversité. Elles peuvent avoir des effets positifs et négatifs sur les populations riveraines ; parfois elles sont une source de conflits entre ces populations et les gestionnaires. Cette thèse de doctorat propose une approche interdisciplinaire pour analyser comment la réconciliation des enjeux de conservation de la biodiversité et de développement, dans et autour de la forêt du Karthala aux Comores, peut être appréhendée à partir des perceptions et des expériences des acteurs. Elle vise plus précisément à répondre à la question suivante : comment la notion d'aire protégée, qui est un concept occidental porté par des acteurs institutionnels internationaux aux Comores, entre ou non en conflit avec les perceptions des acteurs des territoires concernés ? Plusieurs méthodes complémentaires ont été utilisées. Nous mettons d'abord en lumière les représentations des composantes de la forêt et les perceptions des différents acteurs sur le projet de mise en protection. Ces perceptions sont comparées et discutées pour évaluer leur pertinence dans la prise de décisions conciliant objectifs de conservation et de développement du territoire. Nous avons ensuite mis en évidence la caractérisation des expériences de nature des riverains en explorant la relation humain-nature. Enfin, nous proposons une analyse intégrée des relations humains-forêt et du système socioécologique qu'il représente à travers les représentations des riverains, les expériences de nature, l'importance déclarée de l'utilisation des ressources et l'identité environnementale. Toutes ces approches relativement nouvelles dans les pays du Sud permettent une discussion approfondie et importante pour discuter le processus de mise en place du Parc national du Karthala.

Résumé (autre langue) : At the time of the 6th biodiversity crisis, all signatory countries of the Convention on Biological Diversity are committed to adopt tools allowing the preservation of their natural heritage. Protected areas are one of these tools for biodiversity conservation. These tools can have positive and negative effects on local populations; sometimes they are a source of conflict between these populations and managers. In this PhD thesis, we proposed an interdisciplinary approach to analyze how is it possible to reconcile biodiversity conservation goals and development issues in and around the Karthala forest in the Comoros. More precisely, we addressed the following question: How does the notion of protected area, which is a Western concept developed by international institutional actors, is in conflict or not with the perceptions of the actors of the territories concerned (here the Karthala forest)? We used several complementary methods for developing our analysis. We first analyzed the representations of the stakeholders regarding the Karthala forest as well as the perceptions of the project of creation of the park. These perceptions are therefore compared and discussed to understand better if they can be a support for reconciling conservation and development objectives. We then point out the characterization of nature experiences by exploring the human-nature relationship. Finally, we propose an integrative analysis of the human-forest relationship and describe the corresponding socio-ecological system from local resident's representations, experiences of nature, weights of the resources for local uses and environmental identity. These works allow for an in-depth discussion in the decision making process and the governance of the Karthala National Park.

Mots-clés Agrovoc : Forêt protégée, gestion des ressources naturelles, Développement régional, biodiversité forestière, protection de la forêt, communauté locale, approches participatives

Mots-clés géographiques Agrovoc : Comores

Mots-clés complémentaires : Développement territorial

Classification Agris : K01 - Forestry - General aspects
P01 - Nature conservation and land resources
E14 - Development economics and policies
E50 - Rural sociology

Champ stratégique Cirad : Axe 6 (2014-2018) - Sociétés, natures et territoires

Auteurs et affiliations

  • Soilihi Abdou, Université Paris-Saclay (FRA)

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/592458/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-11-23 ]