Agritrop
Home

Dynamique de la déforestation dans la Réserve de biosphère de Yangambi (République démocratique du Congo) : variabilité spatiale et temporelle au cours des 30 dernières années

Kyale Koy Justin, Wardell David Andrew, Mikwa Jean-Fiston, Kabuanga Joël Masimo, Monga Ngonga Alphonse Maindo, Oszwald Johan, Doumenge Charles. 2019. Dynamique de la déforestation dans la Réserve de biosphère de Yangambi (République démocratique du Congo) : variabilité spatiale et temporelle au cours des 30 dernières années. Bois et Forêts des Tropiques, 341 : pp. 15-28.

Journal article ; Article de revue à facteur d'impact Revue en libre accès total
[img]
Preview
Published version - Français
License Licence Creative Commons.
593578.pdf

Télécharger (1MB) | Preview

Titre anglais : Dynamics of deforestation in the Yangambi Biosphere Reserve (Democratic Republic of Congo): Spatial and temporal variability in the last 30 years / Titre espagnol : Dinámica de la deforestación en la Reserva de la Biosfera de Yangambi (República Democrática del Congo): variabilidad espacial y temporal en el curso de los 30 últimos años

Quartile : Q4, Sujet : FORESTRY

Abstract : D'une superficie de 225 000 ha, la Réserve de biosphère de Yangambi (République démocratique du Congo) est l'une des principales aires protégées menacées par l'anthropisation dans la région. Malgré son appartenance au réseau mondial des réserves de biosphère depuis les années 1970, les connaissances sur les dynamiques d'occupation du sol y sont encore lacunaires. Une démarche fondée sur l'analyse d'images (Landsat TM, ETM+ et OLI) et la réalité du terrain a été mise en oeuvre pour étudier la dynamique d'occupation des sols de la réserve entre 1986 et 2016. Le taux annuel de déforestation est passé de 0,18 % au cours de la période 1986-2003 à 0,38 % en 2003-2016. Durant cette dernière période, la forêt primaire a connu un taux de déforestation plus élevé qu'en forêt secondaire (respectivement 4,5 % et 0,4 %). Quatre zones aux dynamiques socio-environnementales spécifiques ont été identifiées, nécessitant des approches de gestion différentes. Il s'agit notamment de la concession de l'INERA, des zones proches d'axes principaux de circulation, des zones situées sur des axes routiers plus ou moins abandonnés et des zones isolées du coeur de la réserve. Les principales causes de déforestation mentionnées par les habitants sont l'agriculture itinérante sur brûlis (54 % des ménages), l'exploitation artisanale des minerais (17 %) et la fabrication des pirogues (8 %). La pression démographique, sans amélioration du niveau de vie des communautés ou des techniques agricoles, et le développement du réseau routier, favorisant les échanges commerciaux, en sont les causes sous-jacentes. Cette dynamique de déforestation dans une forêt rattachée au réseau mondial des réserves de biosphère entame l'objectif fixé par l'État d'étendre le réseau d'aires protégées à 15 % du territoire national.

Résumé (autre langue) : The 225,000 ha Yangambi Biosphere Reserve (Democratic Republic of Congo) is one of the main protected areas under threat from human activities in the region. Despite its inclusion in the worldwide network of biosphere reserves since the 1970s, there are still a great many gaps in knowledge as regards land use dynamics. An approach based on satellite image analysis (Landsat TM, ETM+ and OLI) and field studies was implemented to study the dynamics of land use in the reserve from 1986 to 2016. The annual rate of deforestation increased from 0.18% in 1986-2003 to 0.38% from 2003 to 2016. During the latter period, the deforestation rate was higher in primary forests (4.5%) than secondary forests (0.4%). Four zones with distinct socio-environmental dynamics were identified, each requiring a different management approach. These are the INERA logging concession, zones close to main roads, zones along more or less abandoned roads and isolated zones in the central part of the reserve. The main causes of deforestation cited by the inhabitants were slash-and-burn farming (54% of households), artisanal ore extraction (17%) and the manufacture of dug-out canoes (8%). The underlying causes are demographic pressure with few improvements in living conditions or agricultural techniques, and expansion of the road network, which promotes trade. These deforestation dynamics in a forest included in the worldwide network of biosphere reserves is compromising the State's goal of extending the network of protected areas to cover 15% of the country.

Mots-clés Agrovoc : Forêt tropicale humide, Déboisement, Culture itinérante, Utilisation des terres, Démographie, Zone protegée, Réserve forestière

Mots-clés géographiques Agrovoc : République démocratique du Congo

Mots-clés libres : Variabilité spatiale et temporelle, Activités humaines, Forêts denses, Deforestation, Réserve de biosphère, République démocratique du Congo

Classification Agris : K01 - Forestry - General aspects
K70 - Forest injuries and protection
P01 - Nature conservation and land resources

Champ stratégique Cirad : CTS 5 (2019-) - Territoires

Auteurs et affiliations

  • Kyale Koy Justin, University of Kisangani (COD) - auteur correspondant
  • Wardell David Andrew, CIFOR (FRA)
  • Mikwa Jean-Fiston, University of Kisangani (COD)
  • Kabuanga Joël Masimo, University of Kisangani (COD)
  • Monga Ngonga Alphonse Maindo, University of Kisangani (COD)
  • Oszwald Johan, Université de Haute-Bretagne (FRA)
  • Doumenge Charles, CIRAD-ES-UPR Forêts et sociétés (FRA)

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/593578/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2021-02-02 ]