Agritrop
Home

Dynamique des populations d'azobé, Lophira alata Banks ex C. F. Gaertn., et implications pour sa gestion durable au Cameroun

Biwolé Achille Bernard, Ouédraogo Dakis-Yaoba, Betti Jean-Lagarde, Picard Nicolas, Rossi Vivien, Delion Sebastien, Lagoute Paul, Gourlet-Fleury Sylvie, Lejeune Philippe, Doucet Jean-Louis. 2019. Dynamique des populations d'azobé, Lophira alata Banks ex C. F. Gaertn., et implications pour sa gestion durable au Cameroun. Bois et Forêts des Tropiques, 342 : pp. 55-68.

Journal article ; Article de recherche ; Article de revue à facteur d'impact Revue en libre accès total
[img]
Preview
Published version - Français
License Licence Creative Commons.
biwole19.pdf

Télécharger (1MB) | Preview

Titre anglais : Population dynamics of Azobé, Lophira alata Banks ex C. F. Gaertn., and implications for their sustainability in Cameroon / Titre espagnol : Dinámica de las poblaciones de Azobé, Lophira alata Banks ex C. F. Gaertn., e implicaciones para su gestión sostenible en el Camerún

Quartile : Q4, Sujet : FORESTRY

Abstract : L'impact de l'exploitation forestière sur le renouvellement du stock de bois d'oeuvre reste largement méconnu en Afrique centrale du fait du manque de données sur la dynamique des populations d'arbres exploités. C'est en particulier le cas pour l'azobé, Lophira alata, un bois d'oeuvre de grande valeur commerciale. L'objectif de cette étude est double : quantifier l'effet du type forestier et de l'exploitation sur la croissance de l'azobé et simuler l'évolution du stock exploitable et du taux de reconstitution après exploitation. Nous avons effectué pendant trois ans un suivi annuel de la croissance et de la mortalité dans trois types forestiers au Cameroun : en forêt sempervirente, en forêt mixte et en forêt semi-caducifoliée. Le recrute-ment a été étudié uniquement en forêt mixte, sous deux conditions : en milieu exploité et non exploité. Nous avons calibré, avec ces données, un modèle matriciel de Usher. Douze scénarios d'exploitation ont été simulés en faisant varier le diamètre minimum d'exploitation de 60, 70 et 80 cm, et l'intensité de prélèvement des arbres de 100 à 40 %. La croissance de l'azobé est influencée à la fois par le type forestier et l'exploitation. Les arbres de forêt sempervirente ont une croissance plus faible jusqu'à 50 cm de dia-mètre, alors que la croissance maximale prédite pour ce type forestier est la plus élevée. L'exploitation a par ailleurs stimulé la croissance. Enfin, l'exploitation de l'azobé ne respecte pas le principe du rendement soutenu : ses taux de croissance à long terme varient entre 0,54 et 0,83 %. Pour garantir la durabilité de son exploitation au Cameroun, une sylviculture dynamisant la croissance des futurs arbres exploitables, ainsi que leur régé-nération, s'avère indispensable.

Résumé (autre langue) : The impacts of logging on the recovery of timber stocks are still largely unknown in Central Africa due to the lack of data on the dynamics of the tree populations concerned. This is particularly the case for Azobé, Lophira alata, a commercially valuable timber species. This study had a twofold aim: (i) to quantify the effects of the forest type and logging on the growth of Azobé and (ii) to simulate changes in timber stocks and their recovery rate after logging. Growth and mortality were monitored annually for three years in forests of three different types in Cameroon: evergreen, mixed and semi-deciduous. Recruitment was investigated in mixed forest only, both logged and untouched. The data were used to calibrate an Usher matrix model. Twelve logging scenarios were simulated by varying the minimum logging diameter from 60 cm to 70 cm and 80 cm, and extraction intensity from 100 to 40%. The findings show that Azobé growth is influenced by both for-est type and logging. In evergreen forest, trees grew more slowly up to a diameter of 50 cm, although the predicted maxi-mum growth rate for this type of forest is higher. Logging was found to stimulate growth. Finally, logging of Azobé does not conform to the principle of sustainable yields, as the long-term growth rates vary from 0.54 to 0.83%. To ensure that Azobé can be logged sustainably in Cameroon, it is essential to introduce sylvicultural methods that boost the growth of future timber trees and their regeneration.

Mots-clés Agrovoc : Lophira alata, Arbre forestier, exploitation forestière, Bois, Dynamique des populations, Modèle mathématique, Gestion des ressources

Mots-clés géographiques Agrovoc : Cameroun, Afrique centrale

Mots-clés libres : Azobé, Croissance, Gestion durable, Lophira alata, Modélisation, Cameroun, Afrique centrale, Dynamique des populations

Classification Agris : K10 - Forestry production
U10 - Mathematical and statistical methods

Champ stratégique Cirad : CTS 1 (2019-) - Biodiversité

Auteurs et affiliations

  • Biwolé Achille Bernard, Université de Liège (BEL) - auteur correspondant
  • Ouédraogo Dakis-Yaoba, Université de Liège (BEL)
  • Betti Jean-Lagarde, Université de Douala (CMR)
  • Picard Nicolas, FAO (ITA)
  • Rossi Vivien, CIRAD-ES-UPR Forêts et sociétés (CMR) ORCID: 0000-0001-5458-1523
  • Delion Sebastien
  • Lagoute Paul
  • Gourlet-Fleury Sylvie, CIRAD-ES-UPR Forêts et sociétés (FRA) ORCID: 0000-0002-1136-4307
  • Lejeune Philippe, Université de Liège (BEL)
  • Doucet Jean-Louis, Université de Liège (BEL)

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/594206/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-10-09 ]