Agritrop
Home

"Le penser résilience" pour un cadre d'analyse renouvelé des trajectoires de développement : Elaboration de profils historiques sur l'évolution de la diversité alimentaire de ménages agricoles au Burkina Faso

Fallot Abigail, Sanon Anta, Tionyélé Fayama, Dury Sandrine, Ouédraogo Souleymane, Bousquet François. 2019. "Le penser résilience" pour un cadre d'analyse renouvelé des trajectoires de développement : Elaboration de profils historiques sur l'évolution de la diversité alimentaire de ménages agricoles au Burkina Faso. In : Actes du colloque Vulnérabilité et résilience dans le renouvellement des approches du développement et de l'environnement. CEMOTEV. Saint-Quentin-en-Yvelines : CEMOTEV, pp. 1-18. Colloque international Vulnérabilité et résilience dans le renouvellement des approches du développement et de l'environnement, Saint-Quentin-en-Yvelines, France, 13 November 2019/15 November 2019.

Paper with proceedings
[img]
Preview
Published version - Anglais
Use under authorization by the author or CIRAD.
ID594227.pdf

Télécharger (553kB) | Preview
[img] Published version - Français
Access restricted to CIRAD agents
Use under authorization by the author or CIRAD.
2019 11 13 Trajectoires A Fallot et al.pptx

Télécharger (1MB) | Request a copy
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
Résumé 275598 Trajectoires - Fallot et al 2019.pdf

Télécharger (199kB) | Preview

Matériel d'accompagnement : 1 diaporama (11 vues)

Abstract : Dans la continuité d'une réflexion sur résilience et sécurité alimentaire menée conjointement depuis 2014 (Vonthron et al., 2016 ; Fallot et al., 2019), nous proposons de présenter et discuter les résultats d'un travail de caractérisation des trajectoires de 30 ménages agricoles, et d'analyse des circonstances dans lesquelles leur diversité alimentaire a évolué, dans la province du Tuy au Burkina Faso. Au Burkina Faso comme au Mali, on a pu observer que le développement agricole – caractérisé par l'augmentation des rendements et des revenus – ne donnait pas toujours lieu à une diminution de la malnutrition (Dury & Bocoum, 2012). L'évolution défavorable de la diversité alimentaire des ménages agricoles est en cause. Cette diversité est mesurée par les nutritionnistes en termes de groupes d'aliments consommés par les membres des ménages (Lourme-Ruiz et al., 2016). Le "paradoxe de Sikasso" qui caractérise les situations où la production agricole augmente alors que les populations sont malnutries, amène la recherche pour le développement à étudier les différents facteurs de la diversité alimentaire et à préciser les modalités et la portée de chacune des actions couramment préconisées en matière de sécurité alimentaire et nutritionnelle (projet RELAX, relax.cirad.fr): diversification de la production agricole (Ouédraogo & Sorgho Millogo, 2007 ; Vall et al., 2006); approvisionnement dans la Nature non cultivée (Koffi et al., 2017) ; développement de l'accès aux marchés ; gestion de la soudure et stockage dans les greniers individuels et collectifs (Le Cotty et al., 2019); évolution des recettes et des pratiques alimentaires; rapprochement des politiques agricoles et nutritionnelles (Alpha & Fouilleux, 2018). Des diagnostics, explications et pistes d'amélioration pour la diversité alimentaire sont ainsi fournies par les analyses de différentes disciplines. Caractériser le développement à partir de ces travaux suppose alors d'intégrer les éléments de compréhension des processus en jeu (organisation de la famille dans son exploitation agricole, renouvellement des ressources naturelles, ajustements sur les marchés…), et de tenir compte des circonstances dans lesquelles ils opèrent, ou pas. Pour ce faire et dans une démarche d'évaluation de la résilience des socio-écosystèmes (SES, par exemple un ménage et son exploitation), l'Alliance pour la résilience (Resilience Alliance, 2010) a développé des outils d'analyse des trajectoires d'un SES en fonction des liens entre événements concernant ce SES à différentes échelles (l'exploitation, le village, la région) et entre phénomènes de différentes natures. Le " profil historique " invite à penser les humains dans leur écosystème à propos d'une problématique (ici de sécurité alimentaire), à situer des événements plus ou moins soudains (évènement climatique, réforme foncière, épizootie…) sur des dynamiques plus longues (choix d'usage des sols, répartition des tâches dans le ménage…) et à identifier alors les trajectoires qui résultent de l'interaction de plusieurs processus qui ont des temporalités différentes. Dans le cadre du projet RELAX (2017-2019) et du stage de master de Anta Sanon (2018), les profils historiques de 30 ménages dans 2 villages (Makognadougou et Gombélédougou) ont été élaborés à partir de séries d'entretiens dans ces ménages et d'une revue approfondie de la littérature et des données disponibles sur leur environnement, activités et modes de vie. Les évènements qui ont marqué la trajectoire de chaque ménage depuis sa constitution (année du mariage du chef de famille et de sa 1ère épouse) ont été recensés, ainsi que les changements à l'échelle de la région des Hauts-Bassins et du village. Cette caractérisation est d'abord qualitative, questionnant les dynamiques en interactions susceptibles d'avoir fait évoluer la façon dont le ménage assure son alimentation. L'analyse a permis d'expliciter les circonstances dans lesquelles la diversité alimentaire d'un ménage a été maintenue, dégradée ou améliorée. La systématisation sur 30 ménages de différentes ethnies, âges et dotations en ressources, montre que les facteurs d'évolution de la diversité alimentaire ont changé dans le temps. On observe un rôle croissant des activités extra-agricoles et du recours au marché dans l'amélioration et le maintien de la diversité alimentaire lors de la dégradation des conditions environnementales et climatiques. Et ce sont les changements dans la composition de la famille et les pertes d'animaux qui contribuent le plus souvent à une réduction de la diversité alimentaire. Ces résultats seront discutés pour d'une part contribuer au débat sur les conditions d'un développement agricole favorable à la sécurité alimentaire et nutritionnelle et d'autre part comparer différentes approches et méthodes pour caractériser une trajectoire de développement, notamment avec l'économie du développement (Barrett & Constas, 2014 ), les diagnostics agraires (Baccar et al., 2017 ; Bainville, 2017), la modélisation spatiale (Jahel et al., 2017) et bien sûr la résilience des socio-écosystèmes (Enfors, 2013 ; Lade et al., 2017).

Mots-clés libres : Trajectoire, Burkina Faso, Resilience, Sécurité alimentaire, Développement local

Auteurs et affiliations

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/594227/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-05-26 ]