Agritrop
Home

Processus d'adoption d'une innovation sociotechnique portant sur la domestication du tsiperifery (piper spp.)

Rasambo Sedera Norotiana, Queste Jérôme, Razafiarijoana Jules, Rabefarihy Andriantsoa Tahiry, Ramananarivo Sylvain, Razanaka Samuel, Jankowski Frédérique, Audouin Sarah. 2019. Processus d'adoption d'une innovation sociotechnique portant sur la domestication du tsiperifery (piper spp.). . Bordeaux : SFER, pp. 1-29. Journées de recherche en sciences sociales (JRSS 2019). 13, Bordeaux, France, 12 December 2019/13 December 2019.

Paper without proceedings
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
B52_Rasambo.pdf

Télécharger (515kB) | Preview

Url - éditeur :

Abstract : L'exploitation des produits forestiers non ligneux (PFNL) a été promue par les acteurs de la conservation des forêts, dans le but de concilier le développement socio-économique et la conservation. Cependant, dans certains cas, la surexploitation de ces produits a engendré des effets négatifs sur la forêt. Des dispositifs de contrôle de l'exploitation des PFNL ont été mis en place. Ces dispositifs concernent l'établissement de quotas d'exploitation, la restriction des dates de collecte et la domestication. A Madagascar, le tsiperifery, une espèce de poivre sauvage endémique de l'île, est actuellement soumise à une surexploitation. Un programme de domestication de cette espèce a été mis en place dans le but d'assurer son exploitation durable. Nous considérons ce dispositif comme une innovation sociotechnique dans les stratégies des paysans. Cette étude se focalise sur le mode de diffusion et l'appropriation de ce dispositif. Une analyse mobilisant l'approche grounded theory a été menée moyennant un traitement des résultats d'entretiens auprès de 90 ménages de trois sites de domestication à Madagascar. Les résultats ont démontré que les paysans adoptent trois types de comportement dans l'appropriation de la pratique. Il s'agit de : l'adoption passive, l'adoption active et le rejet. Les facteurs influençant leurs choix concernent surtout la logique économique, le contexte informationnel, l'accès au marché et l'esprit de conservation. A partir de ces déterminants, les paysans sont classés en quatre types : les adoptants selon des logiques économiques ; les conservationnistes ; les opportunistes et les suiveurs. Cette typologie présente l'avantage de s'affranchir des stades de diffusion dans un processus d'innovation et de se focaliser sur les déterminants de l'adoption d'une innovation. Cette étude permet d'apporter des éléments de conceptualisation sur les effets de la domestication dans la conciliation du développement socio-économique et la conservation.

Auteurs et affiliations

  • Rasambo Sedera Norotiana, CIRAD-ES-UPR GREEN (FRA)
  • Queste Jérôme, CIRAD-ES-UPR GREEN (MDG) ORCID: 0000-0001-7855-9574
  • Razafiarijoana Jules, ESSA (MDG)
  • Rabefarihy Andriantsoa Tahiry, ESSA (MDG)
  • Ramananarivo Sylvain, ESSA (MDG)
  • Razanaka Samuel, CNRE [Centre National de Recherches sur l'Environnement] (MDG)
  • Jankowski Frédérique, CIRAD-ES-UPR GREEN (FRA)
  • Audouin Sarah, CIRAD-ES-UMR INNOVATION (MDG) ORCID: 0000-0002-4958-7303

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/595104/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-10-10 ]